Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2005 > Ville Azerbaïdjanaise fortifiée de Bakou classée par l’UNESCO depuis la (...)

Ville Azerbaïdjanaise fortifiée de Bakou classée par l’UNESCO depuis la perestroïka

La ville Azerbaïdjanaise fortifiée de Bakou est un exemple exceptionnel et rare d’ensemble urbain historique et architectural influencé par les cultures zoroastrienne, sassanide, arabe, perse, shirvani, ottomane et russe. Classée depuis 2000. Il y a deux Bakou : le Bakou blanc et le Bakou noir. Le Bakou noir est le vieux Bakou, la ville persane, la cité des khans, entourée de murailles moins belles, moins pittoresques que celles de Derbent, mais cependant pleines de caractère.

Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge

Édifiée sur un site habité depuis l’ère paléolithique, la cité fortifiée de Bakou incarne une remarquable continuité culturelle avec des traces de présence zoroastrienne, sassanide, arabe, perse, shirvani, ottomane et russe.

La ville intra-muros (Icheri Sheher) a conservé une grande partie de ses remparts du XIIe siècle. La Tour de la Vierge (Giz Galasy), dont les structures d’origine remontent aux VIIe-VIe siècles avant notre ère, a été restaurée au XIIe siècle. Le Palais des Chahs de Chirvan, du XVe siècle, est un autre chef-d’œuvre de l’architecture azerbaïdjanaise.

Elle a subi d’importants dégâts lors du tremblement de terre de novembre 2000 et souffre de la pression croissante du développement urbain, de l’absence d’une politique de conservation et de méthodes de restauration discutables.

L’Azerbaïjan

La République d’Azerbaïdjan située dans le Caucase du sud couvre une superficie de 86.600 km². Elle est frontalière au nord avec la Russie (Daguestan), au nord-ouest avec la Géorgie, à l’ouest avec l’Arménie, et au sud avec l’Iran. Sur plus de 800 km, l’Azerbaïdjan est bordé à l’est par la mer Caspienne. Au sud-ouest du pays, une partie du territoire de l’Azerbaïdjan - le Nakhitchevan - est totalement enclavée entre l’Arménie, l’Iran et la Turquie.

Malgré une superficie relativement modeste, l’Azerbaïjan dispose d’une grande variété de zones climatiques, allant d’un climat de haute montagne au nord et à l’ouest, à un climat subtropical humide au sud, en passant par des zones tempérées, des zones de steppes humides, des steppes semi-arides. Le mont Bazarduzu, au nord, culmine à une altitude de 4466 m.

Sur un total d’environ 8,2 millions d’habitants, les azéris constituent l’essentiel de la population de l’Azerbaïdjan ( par-delà la frontière un grand nombre d’azéris vivent en Iran).

Il subsiste toujours des minorités à l’intérieur du pays : Talyches (au sud à la frontière avec l’Iran), Lesghiens (au nord à la frontière avec la Fédération de Russie - Daguestan), kurdes, Avars....

Bakou, la capitale construite dans une baie sur la côte sud de la péninsule d’Apsheron compte près de 2 millions d’habitants.

"Entre nous et la mer - que l’on ne voyait au reste qu’à une certaine distance de la côte - gisait Bakou, perdu dans un pli de terrain. Mais bientôt, la ville nous apparut comme une surprise : nous avions l’air de descendre du ciel.

Au premier aspect il y a deux Bakou : le Bakou blanc et le Bakou noir. Le Bakou blanc est un faubourg qui s’est, hors de la ville, presque entièrement bâti depuis que Bakou appartient au Russes. Le Bakou noir est le vieux Bakou, la ville persane, la cité des khans, entourée de murailles moins belles, moins pittoresques que celles de Derbent, mais cependant pleines de caractère.

Bien entendu que toutes ces murailles sont faites contre les armes blanches, et non contre l’artillerie.Au milieu de la ville enfermée par les murailles, à leur teinte plus foncée que les autres maisons, on distingue le palais des khans, le minaret en ruine, la vieille mosquée et la Tour de la Demoiselle qui baigne son pied dans la mer." (Alexandre DUMAS, "Voyage au Caucase" 1859)

© samedi 15 octobre 2005, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document