Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Approche du marché russe
Accueil > Espace PRO > Approche du marché russe > Marchés russes : les différents types de consommation



Marchés russes : les différents types de consommation

La Russie, le plus grand pays du monde, représente un marché de 146 millions d’habitants en forte croissance (6% par an en moyenne depuis 2000). Voici les principaux marchés de la consommation et des pronostics sur leur évolution.

Alimentation
Les dépenses alimentaires représentent presque le quart du budget d’une famille de la classe moyenne, soit 22,7%. Une famille de trois personnes dépense sur ce marché 230 dollars par mois (dont 45 dollars dans des lieux de restauration hors du domicile pour les pauses déjeuners). En rapportant ce chiffre au nombre total des représentants de la classe moyenne, il apparaît que ce budget réservé à l’alimentation représenterait 27 milliards de dollars par an, soit 50% du marché alimentaire russe.

L’étude constate que l’augmentation des revenus n’a pas entraîné de baisse proportionnelle des dépenses alimentaires. En réalité, ces dernières n’ont pas diminué pour les repas à domicile mais ont augmenté pour les repas pris en dehors du domicile et qui n’entrent pas dans le cadre des loisirs. En se basant sur une augmentation des revenus de la classe moyenne de 40% au cours des années 2002-2006, les dépenses alimentaires pour des repas pris au domicile rapportées à l’ensemble de la classe moyenne actuelle devraient atteindre 25 milliards de dollars par an, tandis que les dépenses alimentaires hors du domicile atteindront 5,5 milliards de dollars par an, soit au total 30,5 milliards de dollars. Cependant, si l’on considère qu’au cours de ces années, les revenus de toute la population vont augmenter, il se peut qu’en 2006 3 millions de familles russes rejoignent les rangs de la classe moyenne. Leur apport au marché de l’alimentation représentera alors 6 milliards de dollars, dont 1 milliard sera dépensé hors du domicile.

Produits non alimentaires
Les produits non-alimentaires d’utilisation courante (produits d’hygiène, médicaments, presse...) occupent dans le budget d’une famille de classe moyenne 13 à 14% des dépenses. La dépense moyenne pour ces produits est de 120$ par mois pour une famille de trois personnes, soit 1500$ par an. De ce fait, la classe moyenne consacre à cette catégorie de produits entre 12 et 15 milliards de dollars par an. L’influence de l’augmentation des revenus sur ce type de dépenses est très faible. Une augmentation de 10% des revenus entraîne en effet, selon l’étude, une augmentation des dépenses sur ce marché de seulement 2 à 4%. Suivant ce schéma, en 2006, le budget de la classe moyenne consacré aux produits d’utilisation courante atteindraient 18 milliards de dollars par an.

Habillement
Les dépenses consacrées à l’habillement représentent un quota important du budget familial, soit 12%. En un an, un adulte de la classe moyenne dépense pour se vêtir et se chausser 430$, soit entre dix et douze achats par an. L’habillage des enfants n’est pas laissé en reste puisqu’une famille dépense en moyenne 400 dollars par an pour un enfant. Au total, ces dépenses représentent pour une famille de trois personnes 1300 dollars par an, soit 10 à 13 milliards de dollars pour l’ensemble de la classe moyenne. Ce volume équivaut aux dépenses de cette classe sur le marché des biens immobiliers. Les dépenses faites sur le marché automobile sont par contre deux fois inférieures à ce volume. Cependant, ce type de consommation est en perte de vitesse au vu de la cherté des vêtements de qualité, expliquée par l’absence de concurrence nationale : le marché de l’habillement est à 90% occupé par des producteurs étrangers. En se basant sur les pronostics d’augmentation des revenus du groupe social étudié, on peut s’attendre à ce que, au cours des cinq prochaines années, le marché de l’habillement augmente de 30% pour atteindre la somme de 13 à 17 milliards de dollars par an. A cette somme, les nouveaux venus au sein de la classe moyenne ajouteront 3 milliards de dollars par an. Ainsi, au total, en 2006, le marché de l’habillement de la classe moyenne pourrait représenter 16 à 20 milliards de dollars , soit une augmentation moyenne annuelle de 8 à 9%.

Loisirs
Une famille de la classe moyenne dépense en moyenne pour ses loisirs (théâtre, cinéma, restaurants, bains...) 40 dollars par mois, soit environ 500 dollars par an. Ce chiffre ne peut être rapporté qu’à la classe moyenne des grandes villes car celle des villes petites et moyennes dépense moins.

Par conséquent, l’ensemble des dépenses de la classe moyenne russe sur ce marché représente 3 milliards de dollars par an. Dans ce domaine, les hommes dépensent 27% de plus que les femmes. Les jeunes laissent sur ce marché évidemment plus que les personnes âgées. Les plus actifs dans ce domaine sont les jeunes couples qui dépensent environ 60$ par mois. Les familles dont les revenus sont supérieurs à 470$ par personne et par mois (600$ en moyenne) dépensent trois fois plus pour leurs loisirs que les familles dont les revenus sont égaux à 200$ par personne et par mois. En général, la part de ces dépenses représente 4,5% des dépenses générales. En se basant sur ces constatations, le journal Expert estime qu’en 2006 les dépenses de la classe moyenne dans ce domaine pourraient atteindre 6 à 9 milliards de dollars par an, soit une augmentation moyenne annuelle de 12 à 15%.

Education
Les dépenses pour l’éducation sont prioritaires dans le budget d’une famille de la classe moyenne. Au vu de sa relative pauvreté, elle lui consacre une somme assez importante, près de 5% de son budget. Les dépenses d’éducation d’une famille moyenne atteignent ainsi 500 dollars par an. Le marché de l’éducation dans les grandes villes (les petites et moyennes villes n’ont pas été ici prises en compte) représente environ 2 milliards de dollars par an. Dans ce chapitre, la différence des revenus joue un rôle important : les familles dont les revenus par personne sont de 600 dollars dépensent pour l’éducation deux fois plus que les familles dont les revenus sont de 200$/mois par personne. Il serait cependant incorrect de faire des pronostics sur l’évolution de ce marché dans les prochaines années car tout dépend du choix qui sera fait par l’Etat d’une éducation publique ou privée. Cependant, compte tenu de la tendance actuelle, l’éducation est en passe de devenir en Russie un marché et les dépenses de la classe moyenne des grandes villes pourraient atteindre 3 milliards de dollars en 2006 et 1 milliard de dollars pour la classe moyenne des petites et moyennes villes.

Santé
Les dépenses de santé sont actuellement le plus petit chapitre du budget d’une famille moyenne. Pour ces besoins, un ménage de trois personnes dépense 37$ par mois, soit 450$ par an. La classe moyenne représente ainsi pour la médecine privée un marché de 4 à 5 milliards de dollars par an. Les familles dont les revenus sont de 600 dollars par personne dépensent dans ce domaine deux fois et demi plus que les familles dont les revenus représentent 200 dollars par personne. Au total, en 2006, ces dépenses pour l’ensemble de la classe moyenne atteindraient 7 milliards de dollars, soit une augmentation annuelle de 8 à 9%.

Immobilier et voitures
Ce segment du marché reste encore inaccessible pour la majeure partie de la classe moyenne russe. Selon les résultats du sondage, seuls 7% des personnes interrogées affirment qu’elles peuvent se permettre d’acheter des biens immobiliers et 23% des voitures. Cependant, les dépenses de la classe moyenne sur le marché de l’immobilier représentent 8 à 10 milliards de dollars par an et, sur le marché automobile, 5 à 6 milliards par an.

Selon l’étude, l’absence d’épargne et de système de crédit est la principale raison de l’étroitesse du marché. Si des systèmes de crédit se mettent en place, ce marché pourrait connaître une croissance importante.
En revanche, l’épargne est en évolution rapide. Les familles aux revenus de 600$ et plus par personne et par mois, mettent de côté 3000$ par an soit 15% de leurs revenus. Les familles aux revenus de 200$ par personne et par mois épargnent 600$ par an. Après le boom du marché de la consommation au printemps-été 2001, la tendance est actuellement à l’épargne. Cet automne, l’épargne bancaire a ainsi connu une importante popularité. Le marché de l’épargne devrait connaître donc une croissance rapide au cours de l’année prochaine.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20

  A la une !


"Tour de la Russie en 20 jours"...
Du 25 janvier au 12 février 2017 à Cosmopolis

Pietouchok, conte musical russe à partir de 3 ans...
Janvier et Février 2017, Paris

"Le rêve d’un homme ridicule" de Dostoïevski...
Du 08 janvier au 27 février 2017, Paris

Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie. 1950-2000...
14 septembre 2016 - 27 mars 2017

1917, regards sur la révolution...
Du 14 janvier au 17 mars 2017 (les bibliothèques de Montreuil)

Hommage à Maurice Ravel, le ballet et l’orchestre...
Du Mardi 31 janvier 2017 au dimanche 5 février 2017



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 01.84.19.39.44
Envoyez un mail !