Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Moscou et les environs
Accueil > Voyage en Russie > Moscou et les environs > Le Kremlin de Moscou et la Place rouge



Le Kremlin de Moscou et la Place rouge

Près du mur est du Kremlin s’étend la Place Rouge (Krasnaïa ploschad),
l’une des plus anciennes de la capitale. Cette place principale de Moscou et du
pays a été étroitement liée à l’histoire multiséculaire du Kremlin. C’est
là que se sont joués les actes importants de la vie de l’Etat russe.

Déjà au XVème siècle la place a pris ses contours actuels, c’était le
grand marché de la ville, un centre de la vie publique à Moscou : là étaient
organisées les cérémonies les plus solennelles avec la participation du tsar
et du patriarche, on y donnait la lecture des oukazes du tsar, justice y était
rendue. La place, d’abord appelée le Marché, (Torg) a pris au
XVIème siècle le nom de place de la Trinité, d’après l’église sous ce
vocable qui s’y trouvait. Au XVIIème siècle elle est devenue définitivement
la Place Rouge, autrement dit la belle, la grande place. ("rouge" et
"beau" sont presque identique en russe).

La Place Rouge est indissociable du Kremlin. Les puissantes murailles avec
les hautes tours dominent dans cet ensemble majestueux. La principale tour du
Kremlin, la tour du Sauveur (Spasskaïa) a toujours été
l’entrée d’honneur des ambassadeurs, c’est par cette porte que les processions
sortaient du Kremlin sur la Place Rouge. Au XVIIème siècle la tour du Sauveur
a été surmontée d’une structure pyramidale ornée de tourelles blanches, de
colonnettes ouvrées, d’animaux fantastiques. La flèche fut couronnée des
armes nationales, l’aigle bicéphale. Ces mêmes aigles apparurent par la suite
au-dessus de trois autres tours, de Nikolskaïa, Troïtskaïa et Borovitskaïa.

L'EGLISE DE BASILE LE BIENHEUREUXLa
première horloge à carillon fut installée sur la tour du Sauveur au XVIIème
siècle. On a changé les horloges à plusieurs reprises depuis. Celle qui
fonctionne aujourd’hui, la quatrième, a été mise en place au XIXème siècle.
Son mouvement occupe trois niveaux et pèse 25 tonnes. Le diamètre de chacun
des quatre cadrans disposés sur les faces de la tour est d’environ 6 mètres,
la longueur de l’aiguille des minutes dépasse 3 mètres, la hauteur des
chiffres est de 72 centimètres.

En 1937 les aigles à deux têtes sur les tours furent remplacées par des
étoiles lumineuses en rubis. La hauteur de la tour du Sauveur jusqu’à la
pointe de l’étoile est de 71 mètres.

Près de la tour du Sauveur, sur le côté sud de la place, jaillissent les
bulbes polychromes de l’église de l’Intercession, plus connue sous le nom
Basile-le-Bienheureux (d’après le nom d’un fol-en-Christ fameux à Moscou,
inhumé sous ses voûtes). L’église de l’Intercession-de-la-Vierge est une des
oeuvres les plus merveilleuses de l’architecture nationale, elle incarne les
motifs féeriques du passé. Le sanctuaire fut édifié en 1561 par les maîtres
Barma et Postnik sur ordre du tsar Ivan le Terrible en commémoration de la
victoire remportée par les armées russes sur le khanat de Kazan.

L'EGLISE DE LA VIERGE-DE-KAZAN RECONSTRUITE ET BENIE EN 1993On
remarque un autre monument de l’autre côté de la place : l’église de la vierge
de Kazan élevé en 1993 à l’emplacement de celle du XVIIème siècle démolie
dans les années 1930. Pour la reconstruire on a pu utiliser les dessins et
relevés exécutés à la veille de la démolition d’une des églises les plus
vénérées. Elle avait été construite en 1635 aux frais du prince Dmitri
Pojarski, en mémoire de la victoire sur les interventionnistes polonais
chassés de Moscou.

Près de l’église de la Vierge-de-Kazan, fermant la Place Rouge côté nord,
s’élève le Musée historique bâti par l’architecte W. Sherwood. Le côté est
de la place est bordé par le long édifice de ce que l’on appelait autrefois
les Riady, c’est à dire les Galeries supérieures (architecte A. Pomerantzev).
Les deux bâtiments édifiés à la fin du XIXème siècle reproduisent les
formes et l’ornement de l’architecture russe imposé par les édifices anciens
de la Place Rouge. Les Galeries supérieures sont occupées depuis 1953 par le
plus grand magasin universel de la capitale, appelé aujourd’hui la Maison de
commerce GOUM.

MONUMENT A KOUZMA MININE ET DMITRI POJARSKILa
place centrale de la ville s’est ornée au début du XIXème siècle du premier
monument sculpté de Moscou, édifié pour perpétuer le souvenir des héros
nationaux Kouzma Minine et Dmitri Pojarski. L’auteur du célèbre monument est
le grand architecte russe I. Martos.

Dans la partie centrale de la place, près du mur du Kremlin fut bâti en
1930, sur un projet de l’architecte soviétique A. Chtchoussev, le mausolée de
Lénine. Ses formes d’un laconisme sévère, l’unité de la gamme chromatique,
construite sur l’association du granit rouge foncé et du labrador noir,
souligne l’importance particulière que l’on avait voulu prêter à cet édifice
dans l’ensemble de la Place Rouge.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

  A la une !


Semianyki (La Famille)...
Du 8 au 31 décembre 2016, Paris

"Les Motifs de l’Oural", exposition de l’artiste Nail Vagapov...
Du 5 au 10 décembre 2016

ALEST VOYAGES, tour opérateur spécialiste de la Russie...
Tour opérator spécialisé à Paris

Association Isba...
PLACE DU 1ER MAI 81100 CASTRES

Les Journées du Livre Russe...
Samedi 4 et dimanche 5 février 201

Des héros de la Seconde Guerre qui n’ont sans doute jamais existé...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !