Russie.net

La communauté russe en France et infos sur la Russie

Accueil > Archives > 2006 > La riche histoire de la ville slave de Banská Štiavnica (Slovaque)

La riche histoire de la ville slave de Banská Štiavnica (Slovaque)

La Liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l’UNESCO

C’est sur une légende que débute et s’appuie la riche histoire de la ville de Banská Štiavnica. C’est la raison pour laquelle en 1993 la ville et ses installations minieres ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l’UNESCO.

Alors qu’il faisait paître ses brebis sur les versants rocheux baignés par le soleil, un berger aperçut deux salamandres - la premiere paraissait etre saupoudrée de poussiere d’argent, la seconde de poussiere d’or. Le berger courut dans leur direction pour s’emparer de ce miracle resplendissant mais les salamandres se montrerent plus promptes et se dissimulerent sous une pierre. Le jeune garçon souleva la pierre et, a cet instant, fut aveuglé par le brillant des minerais d’or et d’argent.

Nous ignorons dans quelle mesure cette légende, vieille de plusieurs siecles, est proche de la réalité. Mais il est vrai qu’au 16eme siecle, les habitants de Banská Štiavnica, reconnaissants, ont incorporé une petite salamandre en argent et une autre en or dans les armoiries de la ville. Du moyen-âge jusqu’a nos jours, deux petites salamandres se chauffent sur le fronton de plusieurs bâtisses. La riche histoire de Banská Štiavnica apportait dans la vie de ses habitants et de la région beaucoup plus de prose que de poésie. Les faits historiques démontrent que la fondation de la ville sur les versants rocheux de cette région inhospitaliere n’a pas été chose facile. Les téméraires, courageux et obstinés chercheurs de trésors ont bâti cette ville sur un relief, sur un terrain que personne n’habiterait sans y etre contraint. Les importants gisements d’or et d’argent ont donné aux hommes la force de combattre la roche, les maladies, la bassesse humaine et ont transformé leur aventure en un métier pénible et dangereux : mineur.

Pendant plus d’un millénaire, l’on a extrait du sous-sol autour de Banská Štiavnica un minerai riche en métaux précieux et rares. Des dizaines de tonnes d’or et des milliers de tonnes d’argent ont franchi les portes de la ville. Grâce a la richesse du sous-sol de cette région, l’on a construit des villes, l’on a financé la vie pompeuse de la cour impériale, l’on a développé la science, l’enseignement, la culture, l’on a financé des guerres. Banská Štiavnica, comme une mere âgée, bonne et gentille, a beaucoup donné pour finalement finir seule, pauvre, riche seulement de son histoire et de ses souvenirs. C’est la raison pour laquelle le mois de décembre 1993 est tres important pour le coeur de la ville et ses installations minieres : c’est la date de son inscription sur la Liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l’UNESCO.

© vendredi 11 août 2006, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document