Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Accueil > Culture > Découverte de la langue russe > L’alphabet cyrillique
Découverte de la langue russe




L’alphabet cyrillique

Clavier russe virtuel :


 


ab v g d e ëž z i j k lm n o p
p r s t uf x c č š šč’’ y è ju ja
 -
Русский алфавит
А Б В Г Д Е Ё Ж З И Й К Л М Н О П Р С Т У Ф Х Ц Ч Ш Щ Ъ Ы Ь Э Ю Я

L’alphabet russe ou alphabet cyrillique - du nom de Saint Cyrille, apôtre
des Slaves - est, comme l’alphabet latin, d’origine grecque, et son originalité tient aux raisons suivantes :

- en cyrillique, les minuscules sont identiques aux majuscules ; ainsi écrivait-on le grec au Xème siècle, époque ou fut créé l’alphabet
cyrillique.
- le "B" cyrillique (prononcer "V") a la même origine que notre B (grec) mais non la même prononciation car il a en russe la même valeur qu’en grec moderne (=v).
- les créateurs de l’alphabet cyrillique ont du inventer des caractères nouveaux pour les sons qui n’existaient pas en grec ; c’est le cas pour [b], [j], [ts], [tch].
- L’alphabet cyrillique comprend 32 lettres ; 20 consonnes, 10 voyelles et 2 signes (un signe mou et un signe dur). Cet alphabet a été créé au dixième siècle par les moines macédoniens Cyrille et Méthode.
- Plusieurs lettres ressemblent à des lettres grecques mais d’autres lettres ont été créées afin de s’adapter spécifiquement à la phonétique russe.
- Une réforme de l’orthographe a eu lieu en 1917, après la révolution bolchevique et certaines lettres ont été éliminées.

Alphabet   Prononciation
[a]  
[b] prononcer "be"
[v] prononcer "ve"
[g] prononcer "gue", "g" de gare
[d] prononcer "de"
[ie] E vaut en réalité ie ou io. Lorsque e vaut io (toujours sous l’accent), la règle est d’utiliser le tréma : ë. Règle, qui est plutôt rarement employée par les Russes.
[j] consonne toujours dure, prononcer "je"
[z] prononcer "ze"
[i] prononcer "i"
[i bref] travail
[k] prononcer "ka"
[l] Attention le "l" russe est dur ! Pour prononcer correctement l dur, il faut appliquer la pointe de la langue contre les incisives inférieures (ainsi on l’empêche de remonter) et prononcer l ; le son obtenu est voisin du l final anglais de bill. prononcer "el"
[m] prononcer "em"
[n] prononcer "en"
[o] prononcer "o"
[p] P dur est identique au P français, P mouille s’obtient en ajoutant un petit e très bref. prononcer "pe"
[r] Il faut rouler les "r", prononcer "er"
[s] prononcer "es"
[t] prononcer "te"
[ou] prononcer "ou"
[f] prononcer "ef"
[kh] prononcer "kha"
[ts] consonne toujours dure, prononcer "tse"
[tch] consonne toujours mouillée, prononcer "tche"
[ch] consonne toujours dure, prononcer "cha"
[chtch] consonne toujours mouillée, prononcer "chtcha"
signe dur tviordyi znak
signe mou miakhkij znak
[i dur] Le "i dur" s’obtient assez aisément en écartant les commissures des lèvres en forme de rictus et en prononçant u. Derrière une labiale (p,b,f,v,m) il faut intercaler un petit w anglais.
[e] prononcer "e" ouvert, e abaratnoïe
[iou] prononcer "iou"
[ia] prononcer "ia"
L’ancien alphabet comportait en outre quatre autres lettres qui ont été supprimées en 1917.

L’un des traits essentiels de la phonétique russe est
constitué par l’opposition des consonnes dures et mouillées. La plupart des
consonnes russes forment des paires dont les termes ne se distinguent que par la
mouillure ou l’absence de mouillure. Pour vous aider à saisir en quoi consiste
ce trait spécifique du russe, disons que dans trois cas au moins la mouillure
donne une consonne tout à fait différente :

  • l mouille est proche du français, l dur est un autre son
  • t et d mouillés sont prononcés par certains russes ts, dz
  • enfin le français possède au moins une paire cons. dure-cons. mouillée : n-ng ; notre gn est proche du n mouillé russe, de sorte que pour un Russe le n français est un n dur et gn la consonne mouillée correspondante.
L’alphabet russe chanté :

Le russe appartient au groupe des langues slaves, groupe appartenant à celui des langues indo-européennes. Les langues slaves constituent une branche importante du groupe indo-européen. Parmi les langues slaves on trouve principalement le russe, le polonais, le bulgare, l’ukrainien, le serbo-croate, le tchèque, le biélorusse, le slovaque, le slovène et le macédonien.

On divise normalement ce groupe en trois sous-groupes, au sein desquels on remarque une ressemblance encore plus grande. Le russe appartient aux langues slaves de l’est, tout comme le biélorusse et l’ukrainien.

 -
Русский алфавит
А Б В Г Д Е Ё Ж З И Й К Л М Н О П Р С Т У Ф Х Ц Ч Ш Щ Ъ Ы Ь Э Ю Я

Quelques mots russes...

- Le mot tsar vient de l’italien César.
- Le mot français bistrot vient du russe bystro, qui signifie
vite. Cet emprunt date de l’occupation russe à Paris au début du siècle
dernier (vers 1814). Il semblerait en effet que les soldats russes, voulant obtenir rapidement leur consommation dans les cafés de Paris, s’écriaient : « bystro ! ». (Bystro est aussi à présent une chaîne de restauration rapide).




Dans la même rubrique


Derniers articles

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 6220


Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email
Contacter Russie.net, le Web franco-russe