Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Société





Accueil > Actualités > Société > Hommage aux citoyens soviétiques décédés en France au cours de la Seconde Guerre mondiale

Hommage aux citoyens soviétiques décédés en France au cours de la Seconde Guerre mondiale

Le 6 mai 2010 à Noyers Saint Martin (Oise) / France

Cette nécropole est placée sous la responsabilité du Ministère français de la Défense. Il s’agit d’un des plus grands, sinon du plus grand, cimetière russe en France.

La commune de Noyers-Saint-Martin, dans l’Oise, accueille un cimetière de regroupement des dépouilles de citoyens soviétiques décédés en France au cours de la Seconde Guerre mondiale.


La création de ce cimetière sur un terrain appartenant à l’Etat, (Secrétariat d’Etat aux Anciens Combattants) a fait l’objet d’un arrêté du 22 juillet 1980 (J.O. du 19 août 1980).

Ce cimetière s’étend sur une superficie de 16 591 m2 et regroupe, à l’origine, 4 598 corps, 78 en sépultures individuelles et 4 520 en ossuaires. Pour l’essentiel, il s’agit des dépouilles des prisonniers de guerre soviétiques affectés dans l’industrie lourde et précédemment inhumés en Alsace et en Lorraine. Il comporte également les sépultures de soviétiques morts dans la région dans les rangs de la Résistance.


Une cérémonie est organisée chaque année, aux environs du 8 mai pour commémorer la victoire des forces alliées sur le nazisme. Elle rassemble autour des autorités françaises (sous-préfet de Clermont, maire de Noyers Saint Martin, élus…) les représentants des républiques ayant constitué l’URSS, les anciens combattants du département et des jeunes français et russes.

La Russie commémore dans tout le pays le 65e anniversaire de la Victoire du 9 mai 1945, journée de la capitulation allemande nazie de la 2ème Guerre mondiale.

L’engouement populaire en Russie pour le 65ème anniversaire de la victoire du 9 mai 1945 s’explique par le fait que toutes les familles russes comptent des vétérans de la Seconde Guerre mondiale. Et des morts.

Vingt-sept millions de citoyens soviétiques ont péri pendant la guerre, dont 8,5 millions de soldats. Une addition de martyrs sans équivalent qui renforce le statut héroïque de la "Grande Guerre patriotique".

Ce 6 mai 2010 à à Noyers Saint Martin (Oise) a été célébré le 65ème anniversaire de la victoire du 9 mai 1945 en présence des corps diplomatiques constitués.

Des soldats de plusieurs ex-républiques soviétiques, notamment du Kazakhstan, d’Azerbaïdjan, d’Ukraine, d’Arménie et de Moldavie, ont aussi participé à l’événement.

Des soldats d’escorte d’honneur se sont présentés devant le Monument commémoratif de la Nécropole soviétique conçu par le sculpteur russe Vladimir Surovtsev, et l’orchestre a interprété la Marseilles pendant la cérémonie. Une centaine de français ont assisté à cette cérémonie.

Les ambassadeurs des pays de la CEI en France ont déposé une gerbe au pied du monument érigé à la mémoire des 4643 ressortissants soviétiques tombés en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Beaucoup d’émotion pour les vétérans russes, biélorusses, ukrainiens, kazakhs, arméniens qui avaient fait le déplacement !

Service départemental de l’Oise de l’Office national des Anciens
Combattants et Victimes de Guerre
6, rue du Franc Marché – BP 50739
BEAUVAIS Cedex 60007
Tél : 03 44 45 80 34
Fax : 03 44 48 01 59


HISTORIQUE

La question écrite (N° 8891) parue au Journal Officiel de la République Française le 16 décembre 2002, page 4880 :

"M. Michel Liebgott interroge M. le Secrétaire d’Etat aux anciens combattants sur le camp de prisonniers du Ban-Saint-Jean (commune de Denting, Moselle).


Entre 1941 et 1944, près de 22 000 prisonniers de guerre soviétiques ont été incarcérés dans ce camp et y ont trouvé la mort. Deux cent quatre fosses communes avaient été dénombrées sur place. L’emplacement du charnier avait été cédé gracieusement à l’Union soviétique pour quatre-vingt-dix-neuf ans. Ce camp, aujourd’hui à l’abandon, reste toujours un terrain militaire.

La réponse de Monsieur Hamlaoui Mekachera, Secrétaire d’Etat aux anciens combattants, parue au Journal Officiel de la République Française du 17 février 2003, page 1213 :

- "L’honorable parlementaire a bien voulu évoquer le devoir de mémoire concernant la tragédie des prisonniers soviétiques morts et ensevelis sur le site du camp de Ban-Saint-Jean à Denting (Moselle) au cours de la Seconde Guerre mondiale. Ce site a en effet vu, au cours du dernier conflit mondial, l’implantation d’un camp d’internement de prisonniers originaires de différentes régions de l’Union soviétique. Nombre d’entre eux y sont décédés et ont été ensevelis dans des fosses.

Dès la fin de la guerre, une reconnaissance du terrain a révélé l’existence de 206 de ces fosses regroupées sur une superficie d’environ 5 000 mètres carrés. Ce terrain a été placé sous la responsabilité de l’Etat qui l’a fait clôturer et aménager. A la fin des années 1970, il a été décidé de regrouper dans une nécropole spécialement créée à cette fin, à Noyers-Saint-Martin (Oise), les restes mortels des prisonniers soviétiques épars sur le territoire français.

C’est ainsi que des fouilles préalables à l’opération de transfert ont été organisées en 1979 sur le site de Ban-Saint-Jean. Lorsque toutes les fosses ont été ouvertes, en 1979 et 1980, les recherches ont permis de retrouver 2 879 corps qui ont été inhumés à Noyers-Saint-Martin. Si le site de Ban-Saint-Jean a été désaffecté à l’issue de ces fouilles, un projet consistant à installer une stèle commémorative sur l’emplacement de l’ancien cimetière du camp, est actuellement à l’étude. Le souvenir de ces victimes est également évoqué dans la nécropole de Noyers-Saint-Martin, où un grand monument a été érigé à l’initiative de la Fédération de Russie.

Cette oeuvre a été inaugurée le 22 juin 2002, à l’occasion de l’anniversaire de l’agression allemande contre l’Union soviétique, en présence des autorités françaises et des représentants des pays qui composaient l’ancienne URSS."





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  A la une !


Andrei Mikhalkov-Konchalovski est né le 20 août 1937...

Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !