Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Société





Accueil > Actualités > Société > Les échecs russes : Dvorkovitch-Iloumjinov contre Karpov-Kasparov

Les échecs russes : Dvorkovitch-Iloumjinov contre Karpov-Kasparov

Anatoli Karpov est armé du soutien de son frère ennemi Kasparov, devenu une figure de l’opposition russe, contre le Chef du conseil de surveillance de la Fédération russe, et accessoirement le principal conseiller économique du Kremlin, Arkadi Dvorkovitch.

Entre un ex-champion du monde renommé et un dirigeant régional russe assurant être en contact avec des extraterrestre, qui est le plus apte à diriger la Fédération internationale des échecs ? En Russie, la question est loin d’être rhétorique et préoccupe même le Kremlin.

D’un côté, il y a le président de la FIDE depuis 1995, Kirsan Iloumjinov, l’excentrique président de la Kalmoukie, une république du sud de la Russie à majorité bouddhiste.

De l’autre, dans le rôle du challenger, on ne présente plus Anatoli Karpov, le champion du monde soviétique délogé du titre à l’issue d’une lutte légendaire avec son compatriote Garry Kasparov.

M. Iloumjinov, qui a construit une "Cité des échecs" dans sa république, a pu croire que le renouvellement de son mandat à l’automne 2010 ne serait qu’une formalité. En effet, le chef du conseil de surveillance de la Fédération russe, et accessoirement le principal conseiller économique du Kremlin, Arkadi Dvorkovitch, a envoyé en avril un courrier à la FIDE le soutenant.

Mais c’était sans compter avec la ténacité d’un Karpov armé du soutien de son frère ennemi Kasparov, devenu une figure de l’opposition russe.

Le 14 mai, le conflit gagne en intensité lorsque les deux camps organisent des réunions séparées du Conseil de surveillance pour adouber officiellement un candidat.

Celle convoquée par M. Dvorkovitch ne voit que huit membres se déplacer, loin du quorum nécessaire, tandis que les soutiens de Karpov rassemblent suffisamment de voix pour le désigner.

La partie n’est pas jouée pour autant. Le conseiller du Kremlin invoque alors une série de manquements juridiques pour professer que seule sa lettre désignant M. Iloumjinov fait foi.

"M. Dvorkovitch n’a aucune autorité pour agir unilatéralement au nom de la Fédération russe des échecs. Il essaye de se placer au-dessus de la loi, au-dessus des membres élus du conseil mais ses déclarations n’ont aucune valeur", a réagi samedi M. Karpov sur son site, karpov2010.org.

Puis il accuse le collaborateur du président Dmitri Medvedev d’avoir "saisi de manière hostile" les comptes de la Fédération russe, son site internet et d’avoir dépêché des gardes dans les bureaux de l’organisation pour en chasser le directeur, Alexandre Bakh.

Les commentaires acerbes de cet homme de 59 ans peuvent étonner, lui qui avait la réputation d’un idéologue soviétique obéissant face au tumultueux réformateur, Garry Kasparov.

Attaqué, M. Dvorkovitch a rétorqué que "Karpov n’est pas une personne vraiment honnête, et c’est très bien que tout ce qui est arrivé soit arrivé car cela le montre".

Il souligne aussi qu’"un grand joueur d’échecs n’est pas la même chose qu’un bon manager". A ses yeux, M. Iloumjinov, malgré ses excentricités dont une prétendue rencontre avec des extraterrestres en 1997, correspond aux besoins de la FIDE, dont il veut faire déménager le siège d’Athènes à Moscou.

M. Karpov se pose lui en candidat du renouveau, martelant que depuis 15 ans, le prestige des échecs n’a fait que s’effilocher, et promet de rétablir l’intérêt mondial pour ce sport, comme du temps de Kasparov, Boris Spassky et Bobby Fischer.

Réagissez sur le Site Internet de Anatoli Karpov, célèbre champion du monde soviétique www.karpov2010.org !

"Plus personne ne connaît aujourd’hui le nom du champion du monde", regrette-t-il. Mais même si le camp Dvorkovitch-Iloumjinov s’assurait au final du soutien de la fédération russe, de loin la plus puissante, Anatoli Karpov ne s’avoue pas défait : il collecte d’autres soutiens, comme ceux de la France, de l’Allemagne et des Etats-Unis.
"Ce n’est pas parce qu’on balaye les pièces de l’échiquier quand on perd que l’on change le résultat", sermonne M. Karpov.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  A la une !


Andrei Mikhalkov-Konchalovski est né le 20 août 1937...

Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !