Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Politique





Accueil > Actualités > Politique > Des élections municipales en Géorgie

Des élections municipales en Géorgie

L’opposition a accusé M. Saakachvili de falsifications aux précédents scrutins législatif et présidentiel, d’avoir persécuté les opposants et manipulé les médias, en particulier les chaînes télévisées.

Les Géorgiens sont appelés aux urnes dimanche pour des élections municipales qui feront figure de test pour les efforts de démocratisation mis en oeuvre par le président pro-occidental, Mikheïl Saakachvili, dans cette ancienne république soviétique.

M. Saakachvili a incarné le rêve démocratique dans l’ex-URSS après avoir été porté au pouvoir par la Révolution de la rose en 2003 mais les critiques à son encontre se sont multipliées ces dernières années et l’opposition l’accuse d’autoritarisme.

Lors de ces élections, 1.730 sièges sont à pourvoir dans 64 municipalités à travers le pays, parmi lesquels l’importante fonction de maire de Tbilissi, la capitale. Ce sera la première fois que le maire de Tbilissi est élu directement par les citoyens, un poste considéré par nombre d’observateurs comme un tremplin potentiel pour le fauteuil de président qui se libérera en 2013, à l’échéance du second mandat de M. Saakachvili.

Le maire de la capitale était auparavant élu par les 50 membres du conseil municipal de Tbilissi, qui seront également renouvelés.
Le maire sortant, Guigui Ougoulava, un proche allié de M. Saakachvili, devrait l’emporter sans difficulté, grâce au soutien du gouvernement et compte tenu des divisions au sein de l’opposition.

Le leader de cette dernière, Irakli Alassania, un ancien ambassadeur de Géorgie aux Nations unies, était passé à l’opposition après la guerre russo-géorgienne d’août 2008 en raison de son désaccord avec M. Saakachvili sur la gestion de ce conflit.

Tbilissi avait essuyé un cuisant échec après avoir tenté de reprendre le contrôle de la région rebelle pro-russe de l’Ossétie du Sud, et Moscou avait reconnu dans la foulée l’indépendance de cette dernière, de même que celle de l’Abkhazie, autre région géorgienne sécessionniste pro-russe.

Selon un récent sondage réalisé par l’institut américain National Democratic Institute, M. Ougoulava recueillerait 57% des intentions de vote contre seulement 7% à l’opposant Alassania.
Ces municipales sont suivies de près à l’étranger, en particulier à Washington, un allié de la Géorgie, afin de mesurer les progrès sur le plan démocratique dans le pays, selon des experts.

L’Occident et les Etats-Unis ont répété à plusieurs reprises que cette élection serait un test supplémentaire pour la démocratisation de la Géorgie. L’Occident veut savoir quels progrès la Géorgie a réalisés pour devenir une démocratie à part entière et en matière de pluralisme politique.

Des responsables du gouvernement ont nié ces accusations fabriquées selon eux par les détracteurs de M. Saakachvili.
Fait rare pour des élections municipales, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) a dépêché environ 200 observateurs internationaux en Géorgie. Ils publieront un communiqué sur le déroulement du scrutin au lendemain des élections.

Dans un rapport d’étape publié le 21 mai, l’OSCE observe que "la campagne se déroule dans une atmosphère calme, en dépit d’incidents isolés".
Mais ce document a également mis en relief le manque de confiance de l’opposition dans le processus électoral ainsi que le manque d’équilibre dans la couverture médiatique du scrutin.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280

  A la une !


Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...

Marc Chagall est né le 7 juillet 1887...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !