Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Société





Accueil > Actualités > Société > Les incendies en Russie illustrent la fin du système Poutine

Les incendies en Russie illustrent la fin du système Poutine

Selon des experts, cette gestion de la crise illustre les failles du système centralisé et personnalisé mis en place par Vladimir Poutine pendant ses deux mandats de président (2000-2008), avant de devenir un omniprésent et tout puissant Premier ministre.

Contraint d’être sur tous les fronts contre les incendies, ici pour encourager les pompiers, là pour apaiser des habitants furieux, le chef du gouvernement russe et homme fort du pays, Vladimir Poutine, est l’otage d’un système politique construit à sa mesure.

Comparant les feux de forêt qui ravagent le pays à la Seconde Guerre mondiale, l’énergique Premier ministre apparaît en première ligne à chaque incident sérieux dans le pays parce que le système est tel que rien ne peut se faire sans son intervention.

Mercredi Vladimir Poutine, en jeans et chemise à manches retroussées, s’est rendu dans la région de Voronej à 500 km au sud de Moscou pour serrer la main aux pilotes et aux pompiers qui luttent contre les feux de forêts.

La veille, il promettait aux habitants d’un village dévasté dans la région de Moscou de contrôler personnellement le déroulement de la reconstruction de leurs maisons grâce à des caméras installées sur les chantiers.

Face à la colère des villageois de la région de Nijni-Novgorod (Volga) qui l’accusaient de n’avoir rien fait avec son gouvernement pour les protéger des incendies, le Premier ministre russe a dû augmenter considérablement les compensations financières.

Les incendies ont montré que ce système marchait mal.
En déclarant qu’il surveillerait chez lui le processus de reconstruction, un secteur réputé particulièrement corrompu, Poutine reconnaît que dans son système il n’y a pas d’autre mécanisme de contrôle approprié.

Poutine est l’otage de son régime. Il comprend qu’il fonctionne mal, mais ne semble pas être prêt à le réformer. Pour le politologue Alexandre Konovalov, le chef du gouvernement est confronté à une situation qui "échappe au contrôle" : les pompiers peinent à maîtriser les feux, des installations stratégiques sont touchées et les Russes qui ont tout perdu dans les incendies n’hésitent pas à le prendre à parti.

"Poutine n’était pas prêt à affronter des femmes qui hurlent et l’interrompent. D’habitude quand il parle, on l’écoute avec admiration", observe M. Konovalov, en référence à une vidéo disponible sur Youtube qui montre une rencontre houleuse de Vladimir Poutine avec les victimes des incendies.

"La situation est tendue et Poutine et (le président Dmitri) Medvedev font tout pour que le mécontentement ne se retourne pas contre eux", renchérit l’analyste politique indépendant Evgueni Volk.
"Ils font comme c’était le cas ces dix dernières années : ils désignent des coupables sur le terrain", ajoute-t-il.

Le parquet de la région de Nijni-Novgorod a annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête pour négligence visant les responsables municipaux. Le président Medvedev a quant a lui limogé plusieurs hauts responsables militaires après l’incendie qui a détruit une base de l’aviation de marine dans la région de Moscou.

Dans un éditorial intitulé "rideau de fumée", le quotidien économique Vedomosti a accusé mercredi les autorités de dissimuler leurs propres défaillances, comme la destruction du système de la protection des forêts et le manque de moyens accordés à la lutte contre les incendies.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  A la une !


Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...

Marc Chagall est né le 7 juillet 1887...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !