Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






EXPOSITIONS
Accueil > Agenda culturel > EXPOSITIONS > Œuvres sur papier. Oscar Rabine



Œuvres sur papier. Oscar Rabine

Du 16 septembre 2010 au 15 décembre 2010

L’exposition de dessins d’Oscar Rabine montrée à la galerie Dina Verny, dans le cadre de l’année France-Russie 2010 permet d’entretenir le souvenir ou de faire connaître une œuvre originale.

Icône de l’art russe contemporain, le peintre franco-russe Oscar Rabine est une légende vivante. Il est à l’origine du mouvement artistique majeur des années 60 et 70, connu historiquement sous le nom de « non-conformisme ».

Oscar Rabine est né à Moscou en 1928 et vit et travaille à Paris.
Icône de l’art russe contemporain, le peintre franco-russe Oscar Rabine, est à l’origine du mouvement artistique majeur des années 60 et 70, connu historiquement sous le nom de « non-conformisme ». Perçue comme une dissidence par les autorités soviétiques, cette libération picturale du carcan du réalisme socialiste vaut à Oscar Rabine la déchéance de sa nationalité soviétique.

Il acquiert rapidement l’intérêt du public, après sa première exposition à Londres à la galerie Grosvenor en 1965, et la célébrité internationale après l’exposition qu’il avait organisée à Moscou pour les peintres non-conformistes, regroupés autour de lui le 15 septembre 1974. Cette exposition reste dans les mémoires comme « l’exposition des bulldozers » complètement détruite par les bulldozers des autorités soviétiques, ce qui provoqua une indignation de l’opinion publique internationale.

Exilé de force en 1978, Oscar Rabine acquiert à Paris une reconnaissance internationale. Il publie un livre chez Robert Laffont en 1981 L’artiste et les Bulldozers.

Oscar Rabine se considère comme un artiste français d’origine russe. Il a intégré Paris et la France dans ses tableaux dès son exil en 1978. Dans son œuvre passionnée et critique, l’ancien dissident fait coexister deux mondes : le monde du passé qu’il a laissé derrière lui en 1978, lorsqu’il fut condamné à l’exil par décret spécial du Présidium du Soviet Suprême de l’URSS, et le monde du présent en France, terre des arts où il a décidé de vivre et de travailler.

Il crée un style original et unique, immédiatement identifiable, en réunissant au sein du même tableau, tous les grands mouvements du XXe siècle, la matière généreuse et la mise en valeur des formes de l’expressionnisme, la non-couleur du cubisme, l’utilisation des collages et des découpages du constructivisme.

« Il témoigne et exorcise ses angoisses d’hier et de maintenant, de là-bas et d’ici sur des toiles où l’âme russe est représentée par un hareng, une bouteille de vodka dans un paysage enneigé, et l’âme française par une baguette, un fromage, une bouteille de vin. Paris, avec ses maisons et mansardes chavirées, tout comme la Bretagne et la Normandie, inspire à Rabine un élan lyrique qui ne parvient pas toutefois à lui faire oublier son pays natal, non plus qu’il ne le rend aveugle aux problèmes du monde contemporain » (René Guerra).

L’exposition met en évidence une œuvre dont la diversité et l’universalité des sujets restent indissociables de la lutte pour la survie d’un humanisme qu’Oscar Rabine assure depuis toujours. Discret, mais parfaitement conscient de la place qu’il occupe, il continue sa peinture dont les subtils camaieux de gris et de bruns, montrent l’ampleur de l’âme d’un artiste intègre, qui interroge les problèmes de notre monde contemporain.

Depuis sa première exposition en 1965 à la Galerie Grosvenor de Londres, de nombreuses expositions personnelles lui ont été consacrées en France, Suisse, Norvège, Autriche, Etats-Unis, URSS, Luxembourg, etc...

Il a fait partie de l’exposition « Russia » au Musée Guggenheim à New-York et en 2006, au Musée Guggenheim à Bilbao.
En 1985, il acquiert la nationalité française.

En 2006, son passeport russe lui est restitué par l’Ambassadeur de Russie en France, Monsieur Avdeev. Cette même année, il reçoit le Prix Innovation à Moscou.

En février 2007, le Musée Russe et les Editions Palace de Saint-Pétersbourg publient la première monographie de l’artiste (français-anglais-russe, 300 pages).

En mars 2007, il retourne pour la première fois à Moscou pour l’exposition de ses œuvres au Musée Pouchkine. Cette exposition est accompagnée d’un livre en langue russe, réunissant des œuvres d’Oscar Rabine, de sa femme Valentina Kropivnitskaia et son fils Alexandre Rabine.

En mars 2008, le Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord organise une exposition personnelle de l’artiste. En octobre 2008, la Galerie Tretyakov lui a consacré une exposition personnelle réunissant 100 tableaux provenant de collections publiques et privées. Cette exposition est accompagnée d’un livre (français-anglais- russe), 320 p. « Oscar Rabine, Trois vies. L’exposition rétrospective » Palace Editons 2008.

Dina Vierny
36, rue Jacob
75006 Paris
Tel : +33 (0)1 42 60 23 18





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  A la une !


Soirée russe : l’Association RUSLAN fête ses 30 ans !...
Samedi 17 décembre 2016 à 19h30

KEDROFF BALALAÏKA TRIO et POLYPHONIES GÉORGIENNES MARANI...
PARIS (75) dimanche 11 décembre 2016 à 16h00

Le Chœur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg...
Du 10 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Les Fêtes de fin d’année en Russie...
NOËL RUSSE ET JOUR DE L’AN RUSSE

Les médias russes saluent la victoire de Fillon à la primaire en France...

Palmarès du 24ème Festival du cinéma russe à Honfleur...
Dimanche 27 novembre 2016



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !