Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Les Russes en France
Accueil > Les Russes en France > Inauguration de la plaque commémorative à la mémoire de Marina Tsvetaeva



Inauguration de la plaque commémorative à la mémoire de Marina Tsvetaeva

Samedi 18 septembre 2010 à Vanves (92)

La Ville de Vanves a choisi de rendre hommage à la poétesse russe en inscrivant son nom et son œuvre dans le marbre.

A l’occasion des Journées du Patrimoine, la Ville a mis l’accent sur l’Année de la Russie en France et rendu hommage à Marina Tsvetaeva, illustre poétesse russe de la première moitié du XXème siècle qui vécut plusieurs années à Vanves, à travers deux expositions, un film, un livre, et le dévoilement d’une plaque posée sur sa maison.

Installée avec sa famille au 33 rue Jean-Baptiste Potin (devenu peu après son arrivée le numéro 65) entre juillet 1934 et juillet 1938, Marina Tsvetaeva y écrit quelques uns de ses plus beaux textes.

La Ville de Vanves a choisi de rendre hommage à la poétesse russe en inscrivant son nom et son œuvre dans le marbre. Samedi 18 septembre 2010, une plaque commémorative reproduisant plusieurs vers du poème La Maison, écrit à Vanves en 1935, a été inaugurée devant cet immeuble.

Pour accompagner les Vanvéens dans la découverte de cette artiste dont la création connaît désormais un rayonnement croissant non seulement en Russie mais aussi dans le monde entier, la Ville a proposé plusieurs événements :

- Installées l’une sur les grilles du parc Pic (côté place du Président Kennedy) à l’initiative des Archives municipales, l’autre à la Bibliothèque municipale, chaque exposition retrace à sa façon le parcours de la poétesse en illustrant son talent.

- L’occasion pour la Bibliothèque municipale de poursuivre sa balade dans la littérature russe entamée au printemps. De nombreux ouvrages y sont à découvrir.

Le Maire de Vanves, M. Bernard Gauducheau a prononcé un discours émouvant à l’occasion de l’inauguration de la plaque commémorative en mémoire de Marina Tsvetaeva lors des journées du Patrimoine.

- Mes vers écrits à l’aube de ma vie de poète,
- Lumière vive, telle la queue d’une comète, (…)
- Poèmes d’amour, de sang, de vie,
- Vers de passion, de joies, éclairs perdus,
- Oubliés aux recoins de vieilles boutiques,(…)
- Tels de grands vins au fond de leurs barriques
- Sauront attendre le temps de leur précieux prix.

Ce temps est enfin venu où nous reconnaissons la puissance lyrique de Marina Tsvetaeva. Poète majeur, épris d’absolu, elle a été broyée par l’histoire tragique de sa vie. Enfance troublée, exil politique, vie de souffrance et d’errance, écorchée vive, elle jeta des vers sur le papier pour survivre à chaque désastre familial, sentimental ou matériel. Beaucoup n’auraient pas résisté à la vie de Marina. Elle-même n’y survécut pas longtemps.

Fille d’un professeur elle commence à écrire dès l’âge de six ans. Dès 1922, elle est hostile à la révolution russe. Elle quitte l’URSS afin de rejoindre son mari, ancien officier de l’armée blanche. Ils vivent d’abord à Berlin puis à Prague, avant de s’installer à Paris. De 1934 à 1938, elle demeurera au 33/ 65 rue Jean-Baptiste Potin, l’un des plus anciens immeubles de Vanves. Cette demeure est décrite dans son poème lyrique « La Chanteuse ».

Face à la solitude, l’exclusion dans le milieu parisien, l’absence de notoriété, la pauvreté, elle décide en 1939 de rentrer en URSS. Frappée par la misère, l’exclusion, la peur, l’isolement, elle se suicidera lors de l’invasion allemande. En 1960, ses œuvres commencent à être connues dans le bloc de l’Est. Elles gagnent progressivement les faveurs du public.

C’est aujourd’hui un des poètes les plus lus, les plus estimés du XXe siècle. « Toutes les demeures où Marina Tsvetaeva a passé une nuit, lors de son retour en Russie, sont désormais devenues des lieux de pèlerinage ou des musées » comme l’a déclaré l’essayiste et historien Tzvetan Todorov.

Au-delà de sa part obscure, elle était une femme à l’âme active, décidée, conquérante, indomptable. Dans sa vie comme dans son œuvre, elle s’élançait impétueusement, avidement. Elle alla très loin dans cette voie, et y dépassa tout le monde.

Esprit tourmenté mais plein de génie, elle était un forçat des mots. Cette âme solitaire avait le dégoût des richesses mensongères et l’amour de l’absolu. Son désespoir était aussi immense que son talent poétique. Elle avait l’instinct du ciel. Avec elle, les vers dépassent l’expression des sentiments, ils sont des expériences. La découverte de ses textes fait ressentir intensément le monde. Les poètes sont aussi des éclaireurs explorant les âmes et les esprits. En voulant transfigurer les mots et la vie, Marina Tsvetaeva a su toucher l’éternité et laisser sa marque dans l’Histoire.

C’est pourquoi la Ville de Vanves a tenu à rendre un hommage solennel en apposant une plaque afin que les Vanvéennes et les Vanvéens puissent la découvrir et surtout ne pas l’oublier. Nous avons profité de l’année de la Russie en France pour rappeler les liens puissants entre nos pays et l’amitié entre nos peuples.

Je souhaite remercier l’ensemble de nos partenaires ici présents pour leur aide Véronique Lossky, Professeur à la Sorbonne, Alexandra Svinina, auteur du documentaire « Elégie de Paris : Marina Tsvetaeva », Nicolas-Jean Sed, Directeur des éditions du Cerf, Monsieur Lev Mnoukhine représentant le musée Tsvetaeva de Moscou. Mes remerciements vont aussi à Bruno NGUYEN, Responsable des archives, son équipe et Valérie VIGNAUD, Adjoint au Maire, ayant beaucoup œuvré pour que cet hommage ait lieu. Merci à Florent DELPORTE et les co-propriétaires ayant autorisé l’installation de cette plaque dans le cadre des journées européennes du Patrimoine.

Les plaques commémoratives sont des témoignages discrets à celles et ceux dont l’invention, la créativité, l’imagination ou l’action font notre héritage. Marina Tsvetaeva est une part de Vanves.

Il me semble symboliquement fort de rendre hommage à une femme poète, par une plaque dont les mots croiseront à jamais le regard du promeneur. Ces quelques mots tirés du poème « La Maison » inscriront éternellement dans la pierre les liens de Marina avec Vanves, ville d’histoire, de culture et d’artistes résonnant à jamais de la beauté de ses vers.

Voir également :

- Tsvetaeva Marina (Rubrique Littérature Russe)





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20

  A la une !


Soirée russe : l’Association RUSLAN fête ses 30 ans !...
Samedi 17 décembre 2016 à 19h30

KEDROFF BALALAÏKA TRIO et POLYPHONIES GÉORGIENNES MARANI...
PARIS (75) dimanche 11 décembre 2016 à 16h00

Le Chœur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg...
Du 10 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Les Fêtes de fin d’année en Russie...
NOËL RUSSE ET JOUR DE L’AN RUSSE

Les médias russes saluent la victoire de Fillon à la primaire en France...

Palmarès du 24ème Festival du cinéma russe à Honfleur...
Dimanche 27 novembre 2016



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !