Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






EXPOSITIONS





Accueil > Agenda culturel > EXPOSITIONS > De père en fils Komov, quelle dynastie !

De père en fils Komov, quelle dynastie !

30 septembre - 6 octobre 2010, Paris

La galerie russe “LES” présente l’exposition “Voix de la lumière” du peintre Russe Ilya Komov.

Les cultures françaises et russes sont très proches par une conception aigue du monde, même si elles sembles etre de prime abord differentes. Le Bonheur et la beauté dans ces deux cultures s’expriment par la recherche de lumière.

Ainsi la couleur comme expression de la lumière est une des forces principales dans l’art russe et français.
La couleur est la voix de l’ image, son âme, son essence intérieure.
C’est cette couleur exprimée par la lumière qui procure aux oeuvres de la peinture russe et française une énergie puissante et une grande valeur creative. C’est pourquoi Matisse appreciait grandement les icône de l’ancienne Russie .

Ilya Komov est un artiste, qui s’interesse aux teintes vives et riches. Il montre non seulement “la couleur” extérieur des objets et des sujets, mais aussi représente tout ce qui est à l’intérieur, c’est à dire l’univers secret de l’homme, ”la couleur” de l’âme humaine.
Le peintre lui même caractérise son art comme un portrait ou un paysage, peint en “langue franco-russe” qui est basé sur l’expérience de l’art ancien (fresques de l’ancienne Russie) et de l’art moderne (peinture française du XXeme siècle) ou la Couleur exprime l’essence de l’Image.

Un marriage unique des fresques traditionnelles de l’ancienne Russie et du fauvisme français.


lya Olegovitch Komov est né en 1965, à Moscou, dans une famille avec une longue histoire.

Il a fait ses études à l’école spécialisée en langue française N 12, école Polenov rue Arbat. En 1983, il a terminé l’Ecole artistique secondaire de Moscou, et en 1989, l’Institut Académique d’Etat des Beaux-Arts à Moscou, Institut Sourikov (atelier du professeur en titre et artiste du peuple T.T.Salakhov).

Parallèlement aux études à l’institut, Ilya Komov venait aux cours de technique de la peinture à l’huile à l’Institut national de recherche en restauration menés par le peintre émérite de la RSFSR, S.S.Golouchkine.

Avec l’actrice Yulia Rutberg, le metteur en scène Alexandre Bassov, le poète Mikhaïl Boldoumann, Ilya Komov a fait partie, depuis 1980 et de nombreuses années durant, de l’association littéraire et artistique « Yar » réunissant les kymofuturistes.

Ilya Komov a également fait partie de l’association artistique informelle « Kovtcheg » (Arche) (exposition de protestation à ciel ouvert à Arbat en 1987, de l’exposition à la Maison centrale du médecin en 1988 et à la rédaction de la revue « Younost » en 1991). Il a participé à l’exposition « Contrat N 13. » en 1993.

Depuis 1987, il participe régulièrement aux expositions de l’Union des peintres à partir de celle, scandaleusement connue, appelée « la 17-e des jeunes ». Membre de l’Union des peintres de la Russie depuis 1991.

Les premières expositions personnelles ont eu lieu à Helsinki en 1994 et au musée historique et artistique de la ville de Serpoukhov.

Dans son oeuvre Ilya Komov s’inspire de l’expérience des fresques monumentales russes anciennes ainsi que de l’art russe de la première moitié du XXe siècle. Associée à la maîtrise de la peinture et à la capacité incontestable de voir dans l’espace, cette expérience permet à l’artiste de parvenir à une profondeur de ses images et à une émotionnalité accrue des oeuvres.

Médaille d’argent de l’Académie russe des Beaux-Arts (2007), médaille d’argent de l’Union des peintres de la Russie (2008), lauréat du concours « Pinceau d’or » (1993), Premier prix de l’Union des peintres de Moscou (1997), diplôme d’honneur de l’Académie russe des Beaux-Arts (1999). En 2000, il a été sélectionné par une revue bien réputée, « Litza » (« Visages ») pour figurer parmi les personnes émérites du nouveau millénaire.

Depuis 1996, Ilya Komov travaille sur le projet « Portrait russe », Komov est un de ces rares peintres qui, travaillant dans le genre du portrait, considère non seulement le physique en le laissant uniquement reconnaissable mais revèle le monde intérieur fragile de la personne. C’est un portrait fait en « language russe » basé sur l’expérience de l’ancien (partant des fresques) et du nouveau (partant de l’abstraction) dans l’art russe où la couleur traduit l’essence de l’image.

Dans le cadre du projet « Portrait russe », des expositions personnelles d’Ilya Komov ont été organiséees à la Maison centrale du peintre en 2003 (sous l’égide de l’Organisation mondiale de la Santé), deux fois à l’Académie russe des Beaux-Arts (1998 et 2002), dans la salle d’honneur de l’Ambassade de la Finlande (2002).

Depuis 2002 et avec la participation des musiciens de l’orchestre du Bolchoï, Ilya Komov travaille sur le projet « Salons russes ». La couleur et la mélodie sont des moyens très rapprochés pour agir sur les émotions et l’âme des gens. Les intreventions des musiciens avec, pour toile de fond, leurs portraits respectifs réalisés pendant les répétitions des oeuvres qu’ils interprètent créent l’effet de « tableau vivant ».

Ce projet a été largement couvert par la presse mais aussi par plusieurs chaines de TV importantes.

L’intérêt pour ce projet demeure. Ainsi, un nouveau vernissage musical d’Ilya Komov a été organisé en 2007 avec la participation des musiciens de l’orchestre du Bolchoï à la résidence de l’Ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg. Et en 2008, une exposition personnelle « Chorus » d’Ilya Komov s’est tenue à la galerie « Vincent » de Moscou avec la participation du choeur des joueurs du bugle de Boris Efremov, premier projet folklorique du peintre dans le cadre des « Salons russes ». À l’inauguration de l’exposition, Ilya a été décoré d’une Médaille d’argent de l’Union des peintres.

En 2005-2006 Ilya Komov a fait une expédition en Inde où il a créé une série de peintures « Portrait russe de l’Inde ». Le peintre a eu l’honneur d’être invitée à une audience personnelle chez Sonia Gandhi, présidente du parti dirigeant de l’Inde, Congrès national de l’Inde, qui a hautement apprécié son oeuvre. Dans sa lettre à l’occasion de l’inauguration de l’exposition finale à la galerie « India International Center » Mme Ghandi a écrit : « Merci pour votre amour de mon peuple que vous avez si bien reflété dans vos oeuvres ».

A Moscou, l’exposition « Portrait russe de l’Inde » a eu lieu en 2006 au Musée national de l’Orient et à l’Ambassade de l’Inde. En mai 2007, la galerie « Vincent » de Moscou a organisé une exposition personnelle « Voyage au-delà de trois mers » où des tableaux du « Portrait russe de l’Inde » ont de nouveau été exposés. A l’inauguration de l’exposition, Ilya Komov a été décoré d’une Médaille d’argent de l’Académie russe des Beaux-Arts.

La même année, la chaîne télévisée franco-allemande « ARTE » a tourné à Romanov-Borisoglebsk (Toutayev) un documentaire avec, pour protagonistes, Ilya Komov et les habitants de la ville.

En 2006, Ilya Komov a été élu au conseil de curatelle de la première église orthodoxe russe en Inde, à la Nouvelle.Delhi, consacrée à l’apôtre Thomas.

En 2008-2009, avec la bénédiction du métropolite du Monténégro, Ilya Komov a travaillé dans les monastères du Monténégro. En automne 2009, le projet « Miracle comme vie » (le Monténégro caché) a été exposé à la Maison centrale du peintre de Moscou, à Krymski Val.

Ilya Komov a abordé un nouveau projet artistique en travaillant, du mars au mai 2009, à la Cité Internationale des Arts à Paris.

A présent, Ilya Komov est l’auteur de plus de 20 expositions personnelles en Russie et à l’étranger. Ses oeuvres se trouvent dans des collections de musées mais aussi des collections privées en Russie et à l’étranger. Par exemple, au musée « Pléïades » de Moscou, à l’exposition permanente du musée historique et artistique de la ville de Péréyaslavl-Zalesski, dans les collections du Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan, de la Présidente du parti Congrès national de l’Inde Sonia Ghandi, du Président finlandais Mauno Koivisto et autres.

Son père, Oleg Komov (1932- 1994), était artiste du peuple de l’URSS et membre actif de l’Académie des Beaux Arts de l’URSS. Il a remarquablement contribué au développement de la sculpture en Russie. On peut parler, à propos de son œuvre, d’art lyrique. Sa sculpture la plus célèbre ’Pouchkine’ fut érigée à Tver.

ETIENNE DE CAUSANS
25 rue de seine
75006 Paris





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  A la une !


Andrei Mikhalkov-Konchalovski est né le 20 août 1937...

Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !