Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






THEATRE





Accueil > Agenda culturel > THEATRE > ’La Tempête’ par Declan Donnellan avec les acteurs russes triomphe à Paris

’La Tempête’ par Declan Donnellan avec les acteurs russes triomphe à Paris

Du 26 janvier au 13 février 2011 (en russe surtitré)

Après Richard II, ce début d’année Shakespearien se poursuit aux Gémeaux avec La Tempête mise en scène par Declan Donnellan, Jusqu’au 13 février 2011.

Le partenaire privilégié de la Scène nationale des Gémeaux qu’est le metteur en scène britannique de réputation internationale, Declan Donnellan, enchante actuellement Paris avec les acteurs russes de sa compagnie Cheek by Jowl.

La Tempête est une tragicomédie en cinq actes écrite par William Shakespeare et créée en 1611.

Le duc de Milan, Prospero, après avoir été déchu et exilé par son frère, se retrouve avec sa fille Miranda sur une île déserte. Grâce à la magie que lui confèrent ses livres, il maîtrise les éléments naturels et les esprits ; notamment Ariel, esprit positif de l’air et du souffle de vie ainsi que Caliban, être négatif symbolisant la terre, la violence et la mort.

La scène s’ouvre sur le naufrage, provoqué par Ariel, d’un navire portant le roi de Naples, son fils Ferdinand ainsi que le frère parjure de Prospero, Antonio. Usant de sa magie et de l’illusion, Prospero fait subir aux trois personnages échoués sur l’île diverses épreuves destinées à les punir de leur traîtrise, mais qui ont également un caractère initiatique. En fin de compte, Prospero se réconciliera avec son frère et le roi mariera sa fille avec Ferdinand, libérera Ariel et Caliban puis renoncera à la magie pour retrouver son duché.

Les personnages de La Tempête se sont élevés aujourd’hui à un rang presque mythique : représentés, cités, repris, mis en scène par nombre d’artistes dans leurs œuvres, ils incarnent et symbolisent avec une grande richesse des comportements et sentiments humains. Caliban et Ariel ont souvent servi à symboliser les peuples primitifs des colonies, esclaves et jouets des puissances coloniales, ballottés dans les querelles des colons auxquelles ils ne comprennent rien.

« Nous sommes de la même étoffe que les songes et notre vie infime est coiffée de sommeil ». Extrait de La Tempête
La Tempête va mêler tout au long du spectacle, le grotesque et le tragique, au contraire des autres pièces qui vont les opposer de façon assez radicale. Ces pièces qui débutent de façon tragique permettent cependant un dénouement heureux. Dans La Tempête, la situation tragique est évoquée par Prospero, mais elle a déjà eu lieu. Elle servira comme toile de fond à la pièce qui verra naître après le pardon final de Prospero, un espoir fragile et sans cesse menacé.

La Tempête semble faire le bilan de toute l’oeuvre de Shakespeare, et, de ce fait, peut être considérée comme un miroir de toute son oeuvre. Par ailleurs, plus qu’aucune autre pièce, elle semble se faire l’écho des grands débats moraux, politiques du siècle de la Renaissance, posés ainsi à travers l’héritage antique, puisqu’on y retrouvera à la fois Ovide mais également Montaigne, Machiavel,
et de façon générale, toute la réflexion de la Renaissance sur les problèmes d’un monde meilleur, par conséquent de l’utopie, sur l’éducation ainsi que sur le pouvoir monarchique(...)

Créée en 1981 par Declan Donnellan, et Nick Ormerod, Cheek by Jowl présente des spectacles sur cinq continents, en anglais, en français et en russe. La compagnie a joué dans plus de 200 villes et plus de 40 pays. Cheek by Jowl est actuellement en résidence au Barbican Centre de Londres, et partenaire privilégié des Gémeaux / Sceaux / Scène Nationale.

C’est a un jeu précis et intelligent.
Un texte ciselé aux répliques qui giflent et une mise en scène réussie qui tient le spectateur en haleine. Le jeu des comédiens est excellent, tous maitrisent parfaitement leurs émotions. Impossible d’en retenir un ou une en particulier, j’ai aimé Anna Khalilulina dans le rôle de Miranda, toute en candeur et innocence, ilya Ilyin excellent dans le rôle de Trinculo ou Alexandre Feklistov dans le rôle de Caliban, sauvage. Je n’en cite que trois mais tous sont parfaitement dirigés et font évoluer leurs personnages à la perfection du début à la fin. Ni trop, ni trop peu, leur jeu est minutieusement dosé et tout en finesse.

Une comédie dramatique, donc, qui n’oublie pas de rire : des rires amers parfois, cruels aussi, parce qu’elle révèle des sentiments et attitudes tellement humaines.

Declan Donnellan metteur en scène est né en Angleterre en 1953. Il fonde avec Nick Ormerod la compagnie Cheek by Jowl en 1981. Depuis 1998, Declan Donnellan est régulièrement invité aux Gémeaux. Il y a notamment présenté Le Cid de Pierre Corneille, The Changelling de Thomas Middleton et William Rowley et Macbeth de William Shakespeare. Depuis 2000, il collabore avec le Chekhov International Théâtre Festival avec qui il a notamment créé Boris Godounov d’Alexandre Pouchkine, La Nuit des rois de William Shakespeare et Les Trois Soeurs d’Anton Tchekhov qui ont tous été présentés voire créés au Théâtre Les Gémeaux.

La Tempête, du 26 janvier au 13 février (en russe surtitré)
Les Gémeaux, scène nationale
49 avenue Geroges Clemenceau
92330 Sceaux.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20

  A la une !


Andrei Mikhalkov-Konchalovski est né le 20 août 1937...

Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !