Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






EXPOSITIONS
Accueil > Agenda culturel > EXPOSITIONS > IL ETAIT UNE FOIS…"Fastes et Grandeur des Cours en Europe"



IL ETAIT UNE FOIS…"Fastes et Grandeur des Cours en Europe"

Du 11 juillet au 11 septembre 201D

Retracer l’histoire d’une Europe aux frontières fluctuantes sur quatre siècles d’histoire est un événement ambitieux et inédit. Douceur et raffinement : le Grimaldi Forum Monaco propose à partir du 11 juillet une exposition sur les rois d’Europe, dont le tsar Alexandre II, le libérateur.

Conçue par la Principauté de Monaco, cette exposition ravira les initiés. Mais elle peut séduire aussi les profanes qui peuvent la vivre comme une délicieuse promenade à travers les siècles, invitant à la contemplation.

Véritable voyage dans le temps, du XVIè au XXè siècle, les visiteurs vont découvrir pour la première fois, dans vingt et une Cours d’Europe, les grandes figures impériales, royales et princières. Ainsi, au cours de ce somptueux voyage aux allures d’une véritable « tour d’Europe », les visiteurs partent à la rencontre des rois d’Europe, dont le tsar Alexandre II, « le libérateur » qui lança aussi les séjours impériaux russes sur la Côte-d’Azur.

Alexandre II de Russie appartient à la première branche de la Maison d’Oldenbourg-Russie (Holstein-Gottorp-Romanov) issue de la première branche de la Maison de Holstein-Gottorp, elle-même issue de la première branche de la Maison d’Oldenbourg. Dès son enfance, Alexandre II est baigné des convictions et de l’esprit réactionnaires qui prédominent dans les milieux dirigeants de l’Europe de son époque. Cependant, durant les trente années où il est le prince héritier, l’atmosphère de Saint-Pétersbourg n’est guère favorable au développement intellectuel ni à l’innovation politique. Le gouvernement décourage la liberté de pensée et l’initiative personnelle. La censure est très présente et la critique des autorités considérée comme un crime.

Après la défaite de la Russie lors de la guerre de Crimée et face à la multiplication des révoltes paysannes locales, le jeune tsar Alexandre II pense que la force et la tranquillité de l’Empire dépendent du règlement de la question agraire et en particulier de la fin du servage. L’intention du tsar rencontre de grandes résistances du côté de la noblesse et il faut près de six ans de débats dans de multiples commissions et comités pour aboutir à l’établissement d’un nouveau statut : le 19 février 1861, Alexandre II proclame par un oukase la liberté personnelle des serfs (les paysans des domaines de l’État la possèdent déjà depuis 1858).

Alexandre II, tsar le plus libéral de l’histoire russe, a tenté non sans courage d’engager son empire dans la voie de la démocratie et de la modernisation. En un quart de siècle, il a multiplié les réformes mais son règne s’est achevé sur son tragique assassinat. Alexandre II fut la cible de plusieurs tentatives d’assassinat. Mortellement blessé, il sera victime d’un attentat au retour d’une visite au manège pour assister à une parade militaire.

Pour illustrer ce sujet ambitieux, le Grimaldi Forum Monaco réunit quelques sept cents oeuvres somptueuses ou émouvantes qui plongent les visiteurs au coeur de la vie, du rôle et des passions de ces personnalités ou couples qui ont marqué l’histoire de leur dynastie et de leur pays. Ce parcours met ainsi en lumière leur époque, sans oublier leurs actions dans des domaines artistiques, historiques et scientifiques.

« Fastes et Grandeur des Cours en Europe » a su conjuguer la qualité des prêts exceptionnels consentis par les Cours actuelles provenant des palais des souverains régnants et de ceux des collections royales, princières et impériales conservées au sein des grandes collections nationales dans les musées.

Portraits, sculptures, objets d’art, meubles, porcelaines, orfèvrerie, costumes et bijoux redonnent vie à quatre siècles d’histoire et viennent enrichir cet itinéraire unique. Des films historiques, documentaires ou de fiction, complètent cette magistrale exposition faisant revivre ces grands personnages qui nous ont souvent fait rêver.

Le commissariat général est assuré par Catherine Arminjon, conservateur général dupatrimoine, qui a été entre autres commissaire des expositions : « Cathédrales de France »,
« Androuet du Cerceau », « Versailles et les tables royales en Europe », « Quand Versailles était meublé d’argent ». Patricia Bouchenot-Déchin, commissaire adjoint, est historienne, chercheur associée au centre de recherche du château de Versailles et a été notamment commissaire adjoint de l’exposition « Splendeurs de la Cour de Saxe ». Wilfried Zeisler est invité à assurer la section Russie. Il a été déjà commissaire invité de la section « Joaillerie et commandes impériales » pour l’exposition Moscou, Splendeurs des Romanov (Grimaldi Forum, Monaco, 2009) et commissaire de l’exposition Cadeaux des Tsars. La diplomatie navale dans l’Alliance francorusse 1891-1914 (Musée national de la Marine, Paris, 2010).

Les Russes et la Côte d’Azur sous le règne d’Alexandre II

Dès 1856, la mère d’Alexandre II, l’impératrice Alexandra Feodorovna, née Charlotte de Prusse (1798-1860), passe l’hiver à Nice. Par la suite, sa belle-fille, l’impératrice Maria Alexandrovna, née Marie de Hesse (1824-1880) et l’ensemble de la famille impériale
prennent leurs habitudes sur la Côte d’Azur. Le tsarévitch Nicolas (1843-1865) (Niks), digne héritier de son père et surnommé « l’espoir de la Russie », vient s’y soigner et y meurt prématurément à l’âge de 21 ans. L’avenir politique de la Russie est ainsi scellé à Nice, le décès prématuré de Nicolas laissant la destinée de l’empire entre les mains de son frère, le futur Alexandre III.

Le séjour sur la côte, propice au repos, est aussi l’occasion de rencontres familiales, dynastiques et politiques qui assurent à la région un développement touristique et économique. Le prince Charles III de Monaco (1818-1889) fait alors aménager Monte Carlo
et confie à François Blanc le soin de développer la Société des bains de mer, son célèbre casino et l’hôtel de Paris dont les visiteurs russes et étrangers feront le succès à la Belle Epoque.

Le concept original de l’exposition repose sur le choix de personnages qui ont marqué de leur personnalité ou de leurs actions ces Cours, dans un espace couvrant plusieurs siècles.
En liaison avec l’évènement, l’accent est mis sur des couples emblématiques comme l’empereur Napoléon et Joséphine, la reine Victoria et le prince Albert ou plus proches de nous, le prince Rainier et la princesse Grace de Monaco.

Retracer l’histoire d’une Europe aux frontières fluctuantes sur quatre siècles d’histoire est un événement ambitieux et inédit.
Le parti pris de présentation a été de suivre dans le temps, du XVI ème au XX ème siècle la géographie de l’Europe en partant du Portugal et de l’Espagne puis la France et la Grande Bretagne, le Luxembourg, la Belgique et les Pays Bas en poursuivant la visite par l’Europe du Nord au Danemark, en Suède et en Norvège, et de l’Est avec la Russie, la Pologne, l’Autriche et l’Allemagne avant de terminer ce tour au Sud par l’Italie et Monaco.

Ce voyage au coeur des Cours et à travers les siècles permet de présenter une typologie d’objets variés et de faire connaître au public des trésors révélateurs de leur époque et des souverains auxquels ils ont appartenu : l’ordre de la Toison d’Or et des joyaux à l’image de
cette épée couverte de diamants roses des collections de la Voûte Verte de la résidence de Dresde aménagée sous Auguste le Fort. « L’or blanc » de la Saxe tel que fut appelée la porcelaine de Meissen, première manufacture européenne de porcelaine, sera représenté
par un magnifique service exécuté pour Elisabeth Farnèse.

Grâce à des prêts exceptionnels, venant non seulement de toute l’Allemagne, mais aussi du Danemark et de la Russie, les visiteurs comprendront mieux comment l’art et les alliances matrimoniales permirent à une principauté de devenir une véritable puissance européenne.

Le grand mobilier de lapis lazuli de l’empereur Alexandre II
de Tsarskoïe Selo

Sous le règne d’Alexandre II, le somptueux palais baroque de Tsarskoïe Selo est l’une des résidences d’été favorites de la famille impériale. L’impératrice Maria Alexandrovna, qui avait
un goût prononcé pour les objets en pierres dures, fait réaménager dans son appartement la salle de Lyon créée sous le règne de Catherine II par l’architecte Cameron. Tendue de soieries jaunes dorées, elle reçoit un ameublement en bronze doré et en mosaïque de lapislazuli du Badakhstan et du Baïkal exécuté par la taillerie impériale de Peterhof. Réalisé au début des années 1860 d’après les modèles de l’architecte Hippolyte Monighetti (1819- 1878), ce mobilier unique est livré par le Magasin Anglais de Saint-Pétersbourg, principal fournisseur de la cour impériale. Cette pièce devient l’une des plus luxueuses salles d’apparat du palais dont témoigne une aquarelle réalisée par Luigi Premazzi en 1878. Son ameublement, qui a en grande partie survécu aux destructions de la Seconde Guerre Mondiale, compte parmi les trésors conservés à Tsarskoïe Selo.

Il était une fois les Cours d’Europe… fera rêver de cette magnifique histoire commune au moment précis où la Principauté de Monaco écrit à nouveau l’une de ses pages les plus réjouissantes autour du mariage princier.

Le Grimaldi Forum a le plaisir de convier son public à feuilleter ce précieux volume consacré aux « Fastes et Grandeurs des Cours », grand ouvert sur la vie et le rayonnement des grandes familles d’Europe.

Lieu :

- Espace Ravel du Grimaldi Forum Monaco
10, avenue Princesse Grace - 98000 Monaco

Dates :

- du 11 juillet au 11 septembre 2011

Horaires :

- Ouverte tous les jours de 10h00 à 20h00. Nocturnes les jeudis jusqu’à 22h.

Prix d’entrée :

- Plein tarif 12 €. Tarifs réduits : Groupes (+ 10 personnes) = 10 €
- (Étudiants -25 ans sur présentation de la carte) = 8 € - Enfants (jusqu’à 11 ans) = gratuit.
- Audio guide en français/anglais/italien. Prix : 6 € par personne.
- Billet couplé = 20€ avec l’exposition « L’Art du Graffiti : 40 ans de Pressionnisme »
- Du 21 juillet au 19 août 2010 dans l’Espace Diaghilev.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  A la une !


Soirée russe : l’Association RUSLAN fête ses 30 ans !...
Samedi 17 décembre 2016 à 19h30

KEDROFF BALALAÏKA TRIO et POLYPHONIES GÉORGIENNES MARANI...
PARIS (75) dimanche 11 décembre 2016 à 16h00

Le Chœur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg...
Du 10 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Les Fêtes de fin d’année en Russie...
NOËL RUSSE ET JOUR DE L’AN RUSSE

Les médias russes saluent la victoire de Fillon à la primaire en France...

Palmarès du 24ème Festival du cinéma russe à Honfleur...
Dimanche 27 novembre 2016



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !