Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Instruments de musique





Accueil > Musique et danse > Instruments de musique > La Garmon’, l’Akkordeone et le Baïane

La Garmon’, l’Akkordeone et le Baïane

Гармонь, Akkordeon и Баян

Andréïev n’a jamais voulu introduire l’accordéon dans son célèbre orchestre, bien qu’il eut joué à la perfection et depuis tout jeune de la garmochka "tchérépachka", sorte de concertina diatonique. Après sa mort, l’Orchestre Grand-Russien et tous les autres orchestres de type similaire se virent dotés de la famille ou des représentants de la large famille des garmochkas, baïanes et akkordéones.

Garmon’ garmônika, garmôchka, autant de dénominations, quand elles ne sont pas encore spécifiées par leur région, de l’accordéon diatonique à boutons : Toulskié, Kassimovskié, Bologoïskié, Saratovskié, Elétskié, Livénskié, Niévskié, Moskovskié, Sibirskié garmoniki, etc. Un an après sa création, l’accordion, inventé par l’Autrichien C. Dieman, est importé à la foire de Nijni-Novgorod en 1830.

Il va être reconstruit, russifié par Sizov, Tchouikov, Vorontsov, Emilianov. La production sera limitée d’abord à Toula où l’on fabriquait les samovars. Puis, chaque région créera sa propre garmochka en la modifiant quelque peu.

Ainsi naissent les khrômki, les tchérépâchki, etc. D’ultimes améliorations seront ajoutées par Bakanov, Béloborodov, Stériigov, pour donner l’akkordéone à clavier, dont les basses sont à boutons. Son système est du type tiré-poussé pour chaque note différente. Un soufflet en tissu coloré ou en carton fort, des armatures métalliques, des sommiers en bois, des lamelles en alliage, des poignets en cuir, des ornements en argent, marqueterie ou nacre en font un instrument attrayant. Le timbre est bonifié, mais les modes diatoniques en faisaient au début un instrument étranger aux modes russes purs, lydiens, doriens et surtout mixolydiens.

En 1870, le chromatisme est installé. En 1907, Orlanski-Titarenko propose de donner le nom du barde légendaire Boïan à cet accordéon chromatique proche de l’orgue, le baïan, ou baïane, qu’il vient de construire. Il est enrichi à la main droite de quatre octaves et de registres variés ; à la main gauche, de six rangées générant cent bassettes à déclenchement et aux accords préparés et il est construit en famille du piccolo à la contrebasse. Glazounov, Ippolitov-Ivanov, Nogaïev, Zolatarev, bon nombre de compositeurs écrivent pour ces instruments et leurs virtuoses concertistes, garmonistes et baïanistes.

Garmonikas russes : de Elets, de Saratov, de Tcherepovets. La musique instrumentale russe, dont les origines sont intimement mêlées aux rites païens des Vieux Slaves puis à l’influence byzantine, prend son essor en Russie kiévienne au Xe siècle. Le peuple russe, si doué musicalement, ne pouvait vivre sans instruments, comme en témoignent bien des documents anciens et tout spécialement cette miniature du Psautier de Khioudov (XIIIe siècle). L’étude que l’on vient de lire a voulu mettre en lumière une richesse trop peu connue.

Cette tradition musicale, à la fois artisanale et artistique, s’est considérablement enrichie au cours des siècles et, aujourd’hui encore, elle constitue un vivant témoignage de la valeur de cette création populaire ou de ce folklore. On peut même dire que cet art musical du peuple russe tout comme l’artisanat instrumental qu’il implique, constituent un irrécusable témoignage de son riche passé.

Il a semblé éclairant d’en dresser un tableau quelque peu détaillé sinon exhaustif pour mieux en faire connaître la richesse, la variété et l’originalité. Car, s’il n’est pas question de réduire l’art musical russe à sa composante populaire, il ne faudrait pas sous-estimer l’importance et la qualité de cette source majeure de la tradition artistique de la Russie d’hier et d’aujourd’hui.


 -
Les instruments de musique traditionnelle russe
par Micha Makarenko

IDIOPHONES


1. Kopytsa
2. Korobotchka
3. Lojki
4. Palotchki
5. Roubél
6. Tréchtchotka
7. Barabanka
8. Bilo


MEMBRAPHONES


1. Barabane
2. Boubèn
3. Nakry
4. Kokochnik
5. Nabat
6. Touloumbas

CORDOPHONES


1. Gousli
2. Goudok
3. Lira
4. Domra
5. Balalaïka
6. Bandourka
7. Guitara


METALLOPHONES


1. Boubèntsy
2. Kolokola
3. Kolokoltchiki
4. Tariélka
5. Tréougolnik
6. Briatsalo

AEROPHONES


1. Rog
2. Rojok
3. Doudka
4. Kouguikly
5. Tarélotchki
6. Sopél
7. Sviriél
8. Svistiélki
9. Briolka
10. Jaléïka
11. Sournà
12. Volynka

HEMI-IDIOPHONES


1. Garmonika
2. Akkordéone
3. Baïane


LAMELLOPHONE


1. Vargane





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20

  A la une !


Andrei Mikhalkov-Konchalovski est né le 20 août 1937...

Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !