Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Société





Accueil > Actualités > Société > Tchernobyl : les pilotes mal protégés étaient conscients du risque

Tchernobyl : les pilotes mal protégés étaient conscients du risque

Les pilotes qui ont largué des milliers de tonnes de sable et de plomb sur le réacteur accidenté de Tchernobyl n’avaient qu’un équipement antiradiation minimal mais étaient conscients du risque, raconte leur commandant, Nikolaï Antochkine, dans un entretien publié lundi.

Ces pilotes d’hélicoptères ont effectué en dix jours quelque 4.000 sorties pour recouvrir le réacteur nucléaire N°4 de cette centrale ukrainienne qui a explosé il y a 25 ans.

"Ils me disaient, +mon général, ce n’est pas l’Afghanistan où l’on se fait tirer dessus (...), ici l’ennemi est invisible. Comment cela va-t-il affecter ma vie, mes enfants ?+", se souvient M. Antochkine dans les pages du journal populaire russe Komsomolskaïa Pravda.

Cet ancien général, qui était chargé de coordonner les vols, raconte que ses hommes recevaient des pilules d’iode, une pommade antiradiation ainsi qu’un nouvel uniforme après chaque mission et devaient se laver après chaque vol.

"Mais nous savions que ces précautions étaient insuffisantes", poursuit-il, et les pilotes continuaient leur mission car "ils savaient qu’il fallait recouvrir le réacteur aussi vite que possible".

"Même si on leur disait d’arrêter, ils repartaient à chaque fois en mission", ajoute-t-il.

Selon M. Antochkine, les radiations étaient si fortes au-dessus du réacteur qu’elles dépassaient la capacité de détection des dosimètres.

Le 26 avril 1986 à 01H23, le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl a explosé au cours d’un test après une erreur de manipulation, provoquant des rejets radioactifs équivalents à au moins 200 bombes de Hiroshima et contaminant une bonne partie de l’Europe.

Pour éteindre l’incendie et nettoyer la zone, l’URSS a envoyé en quatre ans 600.000 "liquidateurs" exposés à de fortes doses de radiation avec une protection minime. Aucun bilan fiable de la catastrophe n’existe.

Revenant sur l’accident, le chef du département chargé de la gestion des conséquences de Tchernobyl entre 1986 et 1991, Vassili Vozniak a relevé que tous les dirigeants soviétiques avaient été complètement dépassés par les évènements.

"L’accident a pris au dépourvu tous les systèmes administratif et politique de l’URSS", a-t-il relevé lors d’une conférence de presse lundi.

Pour répondre à la catastrophe, l’Etat soviétique a déployé des centaines de milliers de liquidateurs qui travaillaient sur le site "entre 25 secondes et une minute, pas plus" à cause des radiations, rappelle de son côté Evguéni Akimov, le directeur de la construction du sarcophage entourant le réacteur.

"L’URSS n’était pas prête pour de tels travaux", reconnaît-il.

Liens utiles :

Le réseau "Sortir du nucléaire" propose différentes expositions disponibles en prêt ou en téléchargement sur Tchernobyl.

- Réseau "Sortir du nucléaire"





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  A la une !


Andrei Mikhalkov-Konchalovski est né le 20 août 1937...

Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !