Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






EXPOSITIONS
Accueil > Agenda culturel > EXPOSITIONS > Exposition Russie viking, vers une autre Normandie ?



Exposition Russie viking, vers une autre Normandie ?

25 juin - 31 octobre 2011

Novgorod et la Russie du nord, des migrations scandinaves à la fin
du Moyen-Âge (VIIIe-XVe siècles).

Interview de M. Jean-Marie Levesque, directeur du Musée de Normandie

- Russie.net

Comment avez-vous obtenu cette collection unique d’objets viking ?

- Jean-Marie Levesque

Les représentants des musées russes ont été formidables. Le Musée de Novgorod et le Musée de l’Ermitage ont accepté d’accompagner ce projet par le prêt de collections de mobilier archéologique issu des fouilles menées sur les sites d’implantation des premières puissances Varègues en Russie du Nord. Nous avons aussi pensé contacter les musées ukrainiens puisque la Russie kiévienne est situé à présent en Ukraine, mais nous y avons finalement renoncé.

- Russie.net

Vous avez aussi "surfé" sur la vague de l’année France-Russie de 2010 pour mettre en place votre projet ?

- Jean-Marie Levesque

Oui bien sûr, l’année franco-russe 2010 a été une bonne introduction à cette exposition mais il faut vous dire que 2011 est aussi une date anniversaire pour la Normandie et la Russie. Il y a 1100 ans, en 911, on assiste a un fait incroyable : le traité signé à Saint-Clair-sur-Epte sera à l’origine de la fondation de la Normandie, et cette même année, un traité est signé avec les vikings russes (Varègues) qui aboutit à l’avènement de Novgorod-la-grande, une "république" marchande indépendante.

- Russie.net

Ainsi l’influence des Vikings en Normandie et dans la Russie du nord a eu lieu pendant la même période. Les Normands et les Russes du nord sont en quelque sorte de lointains cousins ?

- Jean-Marie Levesque

Il faut noter tout de même que les Vikings de Normandie sont venus de Norvège et du Danemark tandis que les descendants de Riourik, les vikings "Varègues", eux, sont venus de Suède. Toutefois, les grandes distances entre les deux théâtres d’opération n’empêchent pas de remarquables coïncidences. Le Viking norvégien Harald le Sévère a fréquenté la cour des princes russes et servi dans la garde varangienne, avant de mourir en 1066 dans la bataille de Stamford Bridge, au Nord de l’Angleterre, au moment précis où le duc de Normandie Guillaume débarque au sud de l’île. Et ainsi Vladimir Monomaque prince de Novgorod, a épousé Gytha, fille de Harold, vaincu par Guillaume à Hastings !

- Russie.net

Votre exposition rassemble des pièces exceptionnelles, certaines presque en parfait de conservation, comme le bois ou l’écorce de bouleau, comment cela est-il possible ?

- Jean-Marie Levesque

Lorsque le sol est constitué de tourbes, il emprisonne les objets de l’air extérieur et assure leur conservation. Les fouilles nous donnent aussi des objets de cuir, chaussures, masques de déguisement d’enfant… Le plus étonnant de ces vestiges est le "papier à lettre" utilisé entre le XIe et le XVe s. pour des échanges d’informations, des correspondances d’affaire, des plaintes et récriminations, ou même des lettres d’amour, mais aussi des prières ou l’apprentissage de l’écriture : il est fait d’écorces de bouleau sur lesquelles on grave le texte au stylet.

- Russie.net

Lettre sur écorce de bouleau, Novgorod, vers 1125-50.© Musée d'Etat de NovgorodOn peut dire que la Normandie a obtenu une identité à part en France grâce au mythe et l’apport viking, en est-il de même en Russie ?

- Jean-Marie Levesque

Avec la signature du traité de Saint-Clair-sur-Epte, la Normandie est peut être la seule région de France à pouvoir prétendre fêter son anniversaire. On peut dire que cette exposition aborde les débats
historiographiques autour de la "question normande" en Russie.
Souhaitons que ce projet, associant chercheurs français et russes, soit le modèle de travaux à venir vers encore "d’autres Normandies", pour un parcours à suivre sur toutes les routes des Vikings.

- Russie.net

Merci, M. Levesque, pour toutes ces précisions, il reste encore quelques mois pour visiter cette exposition exceptionnelle jusqu’au 31 octobre 2011.



Claire Fortin, Responsable de la communicationExposition réalisée en collaboration avec l’Institut d’histoire de la culture matérielle de l’Académie des Sciences de Russie (Saint-Pétersbourg), les musées de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg) et de Novgorod.

A l’occasion du 1100e anniversaire de la fondation de la Normandie par le viking Rollon au traité de Saint-Claire-sur-Epte, la Ville de Caen a choisi d’élargir ses horizons sur un autre grand moment de l’aventure viking, vers une "autre Normandie"...

Bien des similitudes existent entre la naissance de la Normandie et celle des premiers établissements du pays de Novgorod, où les Scandinaves furent présents dès le VIIIe siècle. De ce contact naissent de nouveaux acteurs de l’histoire des régions du nord de la Russie que les sources anciennes désignent justement sous le nom de "Rous", identité composite comme celle des Normands, et comme eux attachés à l’histoire d’une terre où ils ne furent jamais ni les seuls, ni les plus nombreux.

A l’Est, les Vikings, que l’on nomme aussi Varègues", entament une implantation durable sur le territoire de la Rous ancienne (VIII-XIe s.).
L’arrivée des Scandinaves est d’abord identifiée dans des comptoirs commerciaux, parfois des colonies de peuplement.

Le nord de la Russie devient alors le point de départ de routes commerciales qui suivent le réseau des grands fleuves, dont la plus célèbre est sans nul doute la « Route des Varègues aux Grecs ». Au sud on débouche ainsi sur la mer Noire et de là on atteint Constantinople ; au sud-est, c’est la mer Caspienne et les routes de l’Asie.

Après l’an mil le commerce avec le monde byzantin et musulman s’est
essoufflé, mais la Russie est devenue riche, puissante et développe une civilisation matérielle brillante.

Après une présentation des migrations et des implantations scandinaves en Russie, l’exposition traite tour à tour des traces culturelles de la présence des Vikings en Russie, de la stabilisation de la puissance publique et son épanouissement, des formes de la culture et de la civilisation matérielle dans cette nouvelle entité baptisée du nom de "Rous".

Ce sont au total plus de 500 pièces archéologiques qui sont présentées au public pour la première fois en France : objets de parure en métal précieux, jeux d’enfants et instruments de musique en bois, tablettes d’écriture en écorce de bouleau côtoient ainsi outillage agricole et ustensiles pour la pêche, armes, vêtements admirablement conservés...

Label national

A noter, l’exposition “Russie Viking, vers une autre Normandie ?“ va bénéficier du label d’exposition d’intérêt national pour l’année 2011 avec quinze autres en France.

Le label est attribué par le Ministère de la Culture et de la Communication, qui récompense chaque année les manifestations, organisées par les musées de France, les plus remarquables par leur qualité scientifique, leurs efforts en matière de médiation culturelle et leur ouverture à un large public. Chaque musée bénéficie d’une subvention exceptionnelle de 10.000 à 50.000 €.

Comité scientifique

- Sandrine Berthelot, conservateur au Musée de Normandie
- Alexandre Musin, directeur de recherche à l’Institut d’histoire de la culture matérielle, Académie des sciences de Russie (Saint-Pétersbourg).
- Jean-Marie Levesque, Musée de Normandie – Ville de Caen
- Jean-Yves Marin, directeur des musées d’art et d’histoire de la Ville de Genève, ancien directeur du Musée de Normandie
- Pierre Bauduin, Centre Michel de Bouärd, Université de Caen (CRAHAM)
- Mikhail Piotrovsky, Musée d’État de l’Ermitage
- Vladimir Matveyev, Musée d’État de l’Ermitage
- Natalia Grigorieva, Musée d’État de Novgorod
- Tatiana Kazarmschikova, Musée d’État de Novgorod
- Natalia Gormina, Musée d’État de Novgorod
- Evgueni Nosov, Institut d’histoire de la culture matérielle de l’Académie des Sciences de Russie, Saint-Pétersbourg
- Galina Dluzhnezska, Archives de l’Institut d’histoire de la culture matérielle de l’Académie des Sciences de Russie, Saint-Pétersbourg

Le musée pratique

- Le musée est ouvert de 9h30 à 18h.
- Entrée : à partir de 5€
- Entrée gratuite pour les moins de 26 ans et pour les abonnés du Pass’murailles
- Ateliers, spectacles, contes,.etc. : sur réservation, tarifs entre 2€ et 4€
(+ accès au musée pour les adultes sauf titulaires du Pass)

Musée de Normandie
Château - 14000 Caen
Tél 02 31 30 47 60.


Voir en ligne : Exposition Russie Viking




  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  A la une !


Semianyki (La Famille)...
Du 8 au 31 décembre 2016, Paris

"Les Motifs de l’Oural", exposition de l’artiste Nail Vagapov...
Du 5 au 10 décembre 2016

ALEST VOYAGES, tour opérateur spécialiste de la Russie...
Tour opérator spécialisé à Paris

Association Isba...
PLACE DU 1ER MAI 81100 CASTRES

Les Journées du Livre Russe...
Samedi 4 et dimanche 5 février 201

Des héros de la Seconde Guerre qui n’ont sans doute jamais existé...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !