Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Politique
Accueil > Actualités > Politique > Une rue ou Napoléon, tout le monde peut rejoindre le Front populaire de Poutine



Une rue ou Napoléon, tout le monde peut rejoindre le Front populaire de Poutine

La procédure d’inscription pour rejoindre le Front populaire créé en mai par le Premier ministre russe Vladimir Poutine en vue des élections législatives et présidentielle est si simple, que des rues entières et même Napoléon 1er peuvent le rejoindre, a constaté jeudi l’AFP.

Pour une personne privée, rien n’est plus simple : le formulaire d’inscription sur le site narodfront.ru, ne demande qu’un nom, un prénom, un patronyme, un sexe, une date de naissance et une adresse.

Une demande est immédiatement adressée à "Vladimir Vladimirovitch Poutine", et quelques secondes plus tard la réponse s’affiche sur l’écran : "Cher Bonaparte Napoléon 1er, votre demande de rejoindre le Front populaire a été acceptée", peut-on par exemple y lire, a constaté un journaliste de l’AFP.

L’engouement est tel pour le mouvement de M. Poutine, que la demande d’adhésion d’une rue entière est étudiée par le Front. Ainsi, les 33 maisons de rue Sovkhoznaïa de Vladimir (190 km à l’est de Moscou) sont en train de s’y enregistrer comme une seule organisation.

"Nous nous sommes réunis dans cette rue le 22 juin (...) nous avons parlé de nos problèmes et j’ai proposé aux habitants de la rue d’adhérer au Front populaire", a expliqué à l’AFP Sergueï Polouektov, le chef de l’Union des retraités de Vladimir.

"Pas une personne n’a dit non", a ajouté ce responsable, qui n’habite pourtant même pas dans cette rue. Selon lui, l’inscription sera validée dans les jours à venir "après vérification auprès des habitants".
La procédure de contrôle ne semble néanmoins pas encore parfaitement rodée.

En début de semaine, l’Union des architectes de Russie, étonnée de se retrouver dans la liste des membres du Front populaire, a dû lors de sa session plénière le 27 juin annoncer n’avoir nullement l’intention d’intégrer le mouvement.

"Le statut de l’Union des architectes de Russie ne prévoit pas qu’une organisation culturelle participe à des mouvements ou partis politiques", a souligné un communiqué de cette organisation.

Les détracteurs de M. Poutine dénoncent le parfum soviétique flottant sur ce Front, des entreprises entières s’y inscrivant notamment avec leurs centaines de milliers d’employés.

Face aux critiques, le Premier ministre russe a appelé ses partisans à ne forcer personne à rejoindre le mouvement.

"Nous sommes contre les intégrations forcés au Front, qu’on en renforce de manière factice le caractère massif", a-t-il déclaré jeudi lors d’une réunion de son parti, Russie unie.

"Cela ne pourrait que discréditer l’idée du Front populaire", a ajouté Vladimir Poutine.

Un haut responsable de son parti et chef du comité parlementaire à la politique économique Evguéni Fidorov, avait qualifié à la mi-juin de "suicidaires" les entreprises qui ne voudraient pas rejoindre le mouvement.


Voir en ligne : Narodfront.ru




  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280

  A la une !


Des héros de la Seconde Guerre qui n’ont sans doute jamais existé...

Soirée russe : l’Association RUSLAN fête ses 30 ans !...
Samedi 17 décembre 2016 à 19h30

KEDROFF BALALAÏKA TRIO et POLYPHONIES GÉORGIENNES MARANI...
PARIS (75) dimanche 11 décembre 2016 à 16h00

Le Chœur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg...
Du 10 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Les Fêtes de fin d’année en Russie...
NOËL RUSSE ET JOUR DE L’AN RUSSE

Les médias russes saluent la victoire de Fillon à la primaire en France...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !