Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






RENCONTRES





Accueil > Agenda culturel > RENCONTRES > Youlia Yanina, Grande mode au nom du luxe slave !

Youlia Yanina, Grande mode au nom du luxe slave !

Le 5 juillet 2011 à 19h, hôtel d’Estrées, 79 rue de Grenelle, 75007

Toutes les versions de cet article : [français] [русский]

Robes de laine noire, toques en renard, la collection présentait une femme fatale poétique inspirée du roman "Le Docteur Jivago (Doctor Zhivago)" de Boris Pasternak.

L’ambassadeur de Russie à Paris a reçu la créatrice dans son palais privé pour présenter sa collection automne/hiver 2011-2012.

Trois couleurs dominaient le défilé : le rouge vif pour la sensualité, le noir pour l’élégance et le blanc pour le naturel. Les robes soulignaient toujours la taille dans un jeu de séduction très féminin.

Youlia Yanina a offert le spectacle d’une mode parfaite, toujours aussi sophistiquée. Sur certains des modèles, le travail des brodeurs atteignaient des sommets, comme ces robes longues en mousseline pour le soir...

La nouvelle collection automne/hiver de la maison de mode Yanina est telle qu’on l’attendait. Luxe byzantin garanti par la richesse des décors et des velours de grand prix, laconisme européen établi par la finesse des silhouettes fines et une gamme de couleurs très sobre !

La couturière Yulia Yanina est sûre d’elle même comme des sources de son inspiration : infinis sont les espaces de la vallée de la volga, le pays dont elle est originaire. Et majestueuses les proportions de l’ancienne capitale russe où elle crée désormais. Elle se situe aussi dans la lignée des grands couturiers français dont elle ne cesse pas de s’émerveiller, d’une saison à l’autre, ces impressions si diverses et ces associations également chères à ses yeux contribuent à l’élaboration du ravissant sujet de sa propre histoire qui se développe en adoptant de nouvelles tonalités et approchant de nouvelles limites.

Les grandes appliques cousues, spécialité de la maison Yanina, s’épanouissent dans la collection automne/hiver 2011-2012 sur des laines fines, des chiffonnés aériens, des bouquets de feuilles sauvages et des épis de blé, constituant un foisonnement magique qui impose le souvenir des ornements des vêtements de boyards en même temps que des réminiscences de trouvailles des grands couturiers.

La sévérité délicate des tissus noirs, gris, beiges mordorés vient souligner le faste des fourrures - vison, renard noir, hermine - le matériau préféré de l’artiste, qui est rendu à sa fonction première dans les chapeaux "kazak" et les cols de fourrure, tandis que dans les manteaux et les capelines il est travaillé par les mains habiles des couturières de la Maison dans la technique "Richelieu".

Les costumes de laine fine serrés au corps, les robes de cocktails glamour et les longs habits en chiffonné avec leurs jupes volantes sont un nouvel hymne à la féminité, comme sait les chanter la Maison Yanina, une féminité que l’on sait ici envisager à chaque fois sous un nouvel angle.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20

  A la une !


Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...

Marc Chagall est né le 7 juillet 1887...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !