Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Société





Accueil > Actualités > Société > Disparition d’un satellite : un "coup sévère" pour les télécoms en Russie

Disparition d’un satellite : un "coup sévère" pour les télécoms en Russie

La disparition jeudi du satellite russe Express-AM4 porte un "coup sévère" à l’industrie des télécommunications dans le pays, a reconnu le ministère des Télécommunications dans un communiqué reçu vendredi.

"La perte éventuelle du satellite porte un coup sévère au secteur des télécommunications, dans la mesure où Express-AM4 est un engin spatial moderne unique en son genre, d’une durée de vie de 15 ans", souligne le ministère.

Moscou a perdu le contact jeudi avec ce satellite de télécommunications, lancé la veille, qui n’a pas pu être mis en orbite.
Alors que la perte de l’engin n’était toujours pas confirmée officiellement vendredi, la confusion régnait, certaines sources indiquant que l’engin avait été retrouvé sur une mauvaise orbite.

Cet incident écorne à nouveau la réputation de lanceur de satellite de la Russie qui avait déjà perdu en février le contact avec un satellite militaire et vu en décembre 2010 trois satellites Glonass retomber dans l’océan Pacifique après l’échec de leur mise en orbite, provoqué par une surcharge de carburant dans le lanceur.

Le secteur spatial russe traverse "une crise profonde", soulignait vendredi le quotidien Nezavissimaïa Gazeta.

Créé sur la base de la plate-forme Eurostar-300, dans le cadre de la coopération entre le centre Khrounitchev et la société européenne EADS Astrium, l’appareil, qui pèse un peu plus de 5 tonnes, devait assurer des services de communication et télédiffusion à la Russie et aux pays de la Communauté des Etats indépendants (ex-URSS moins les pays baltes et la Géorgie).

L’incident "va retarder de deux ou trois ans le développement du secteur des télécommunications", a estimé le directeur général de l’entreprise de télécoms Race Telecom, Sergueï Pekhterev, cité dans le quotidien Vedomosti.

De fait, sa perte pourrait retarder la mise en place de la télévision numérique dans 19 régions russes, soulignait vendredi la presse russe.
"Le satellite aurait dû assurer des services de communication dans les régions reculées, il y en a peu mais elles n’ont pas d’autre moyen de communication", a expliqué à Vedomosti Alexeï Kiptchatov, de l’opérateur télécoms RetnNet.

Le ministère des télécommunications assure toutefois qu’"il n’est pas prévu" de reporter les délais du programme de mise en place de la télévision numérique.

Si la perte de l’engin se confirme, la compagnie publique de télévision et radio aura recours à des émetteurs terrestres, explique-t-il ajoutant qu’il était par ailleurs prévu de lancer quatre autres satellites en 2012 et 2013.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  A la une !


Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...

Marc Chagall est né le 7 juillet 1887...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !