Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Politique
Accueil > Actualités > Politique > Iavlinski, opposant démocrate à Poutine, est exclu de la présidentielle



Iavlinski, opposant démocrate à Poutine, est exclu de la présidentielle

Les autorités russes ont exclu vendredi le démocrate Grigori Iavlinski de la présidentielle au motif d’irrégularités dans la collecte de ses deux millions de signatures de soutien, l’opposition dénonçant une manoeuvre pour laisser le champ libre à Vladimir Poutine.

"J’ai le regret d’annoncer que nous ne sommes pas en mesure d’enregistrer Iavlinski comme candidat", a déclaré Sergueï Danilenko, membre de cette commission.

M. Iavlinski a dénoncé une décision dictée selon lui par le pouvoir.
"Le document a été signé par (le président de la commission électorale) Tchourov, mais je suis certain que c’est Poutine qui lui a donné l’ordre de le faire", a dit devant la presse cet opposant de longue date, fondateur du parti Iabloko.


L'opposant Iavlinski hors course pour le Kremlin par euronews-fr

"L’objectif est de se débarrasser d’un candidat gênant. Iavlinski est le seul qui ne joue pas le jeu de Poutine", a expliqué de son côté à l’AFP le président de Iabloko, Sergueï Mitrokhine.

Il a estimé que cette décision "sape la légitimité de la présidentielle" pour laquelle Vladimir Poutine est le grand favori.

L’exclusion de M. Iavlinski interdit également aux observateurs du parti, qui étaient très actifs pour recenser les fraudes aux législatives du 4 décembre, de surveiller le scrutin présidentiel du 4 mars.

M. Iavlinski a assuré que les 15.000 observateurs du parti allaient néanmoins contrôler le vote sous l’égide d’ONG.

La législation russe prévoit qu’un candidat n’ayant pas le soutien d’un parti représenté au Parlement, ce qui est le cas de M. Iavlinski, doit recueillir le soutien de deux millions d’électeurs.

Ce système a été dénoncé depuis longtemps par l’opposition comme permettant aux autorités d’écarter un candidat gênant de manière arbitraire.

Il faut rappeler que le parti de M. Iavlinski, IABLOKO (la pomme), a obtenu le meilleur score au résultat des élections législatives russes en France.

Après les manifestations massives de décembre, le président Dmitri Medvedev a lui même reconnu qu’il fallait libéraliser le système en annonçant que le nombre de signatures à rassembler allait être ramené à 300.000 pour l’enregistrement d’une candidature à la présidentielle.

Aux termes de la législation actuelle, des échantillons de signatures sont vérifiés et au moins 95% d’entre-elles doivent être authentifiées pour que le candidat soit enregistré.

Dans le cas de Grigori Iavlinski, sur 600.000 signatures examinées, 153.930 ont été jugées "invalides" car il s’agissait de "photocopies", selon la commission.

Un représentant de Iabloko, Boris Moïsseïev, a expliqué que le parti avait soumis "des signatures qui ont été envoyées par courrier électronique".

"Aucune loi ne l’interdit", a-t-il déclaré.

Des militants du parti ont brandi devant la commission électorale des pancartes où l’on pouvait lire "Pour des élections honnêtes !". "Tchourov démission !", lisait-on sur d’autres, en référence au président de la commission électorale centrale Vladimir Tchourov, un ancien subordonné de M. Poutine à la mairie de Saint-Pétersbourg très critiqué par l’opposition.

La Commission électorale centrale avait déjà laissé entendre dès lundi que la candidature de M. Iavlinski, un économiste, ancien conseiller du président soviétique Mikhaïl Gorbatchev qui avait participé aux élections présidentielles de 1996 et 2000, n’avait que peu de chances d’être approuvée.

Au scrutin du 4 mars, Vladimir Poutine, Premier ministre depuis près de quatre ans, ambitionne de revenir au Kremlin, qu’il avait dû quitter en 2008, faute de pouvoir se représenter après deux mandats consécutifs de quatre ans.

Crédité de 62% d’intentions de vote dans un dernier sondage de l’institut indépendant Levada, il reste le grand favori de l’élection, malgré un mouvement de défiance sans précédent depuis son arrivée au sommet de l’Etat en 2000.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280

  A la une !


Les Journées du Livre Russe...
Samedi 4 et dimanche 5 février 201

Des héros de la Seconde Guerre qui n’ont sans doute jamais existé...

Soirée russe : l’Association RUSLAN fête ses 30 ans !...
Samedi 17 décembre 2016 à 19h30

KEDROFF BALALAÏKA TRIO et POLYPHONIES GÉORGIENNES MARANI...
PARIS (75) dimanche 11 décembre 2016 à 16h00

Le Chœur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg...
Du 10 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Les Fêtes de fin d’année en Russie...
NOËL RUSSE ET JOUR DE L’AN RUSSE



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !