Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Politique
Accueil > Actualités > Politique > Opposants russes à la TV officielle : liberté d’expression ou geste tactique ?



Opposants russes à la TV officielle : liberté d’expression ou geste tactique ?

Après des années de censure, des opposants russes sont enfin apparus sur les chaînes de télévision officielles : liberté d’expression réelle ou nouvelle tactique du Kremlin pour donner une apparence plus démocratique à la prochaine présidentielle, s’interrogent les experts.

"Cela fait cinq ans que je n’ai pas parlé à la télévision : quelque chose est en train de se passer en Russie !", s’est exclamé Boris Nemtsov, l’un des organisateur des manifestations contre la victoire du parti de Vladimir Poutine aux législatives, lors d’une émission sur la chaîne pro-Kremlin NTV dimanche soir.

La chaîne qui s’est distinguée ces derniers mois en diffusant des reportages dénigrant les opposants russes, a montré Boris Nemtsov critiquant ouvertement le pouvoir et les fraudes électorales lors du scrutin du 4 décembre.

Parallèlement, la chaîne Pervy (Première), l’un des piliers de l’information officielle, a laissé le libéral Vladimir Ryjkov dénoncer — également en prime-time— "le parti des voleurs et des escrocs" de M. Poutine.

"Un miracle a eu lieu dimanche soir à la télévision officielle : pour la première fois depuis des années, les chaînes NTV et Pervy ont donné la parole à l’opposition", a écrit sur le site de la radio indépendante Echo de Moscou l’ex-ministre russe de l’Economie Andreï Netchaïev.

La semaine dernière, les téléspectateurs des chaînes d’Etat ont eu la surprise de voir sur leur petit écran d’autres bêtes noires du Kremlin : l’ex-champion d’échecs Garry Kasparov, l’ancien conseiller économique de M. Poutine passé à l’opposition Andreï Illarionov, l’ex-Premier ministre Mikhaïl Kassianov et la journaliste contestataire Olga Romanova.

"La conscience professionnelle s’est-elle réveillée chez les journalistes des chaînes officielles ?", s’interroge M. Netchaïev.

Mais pour la spécialiste indépendante des médias Irina Petrovskaïa, interrogée par l’AFP, "les télévisions exécutent un ordre du pouvoir qui entend montrer qu’il n’y a pas de censure en Russie".

"C’est une réponse de Vladimir Poutine aux dizaines de milliers de manifestants qui protestent à juste titre contre la censure et contestent le résultat des législatives", affirme-t-elle.

Les législatives contestées de décembre sont à l’origine de la plus importante vague de contestation depuis que Vladimir Poutine a pris la tête du pays en 2000.

La première manifestation du 10 décembre, qui a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes à Moscou, a été totalement ignorée par les chaînes officielles.

Pour Anna Katchkaïeva, spécialiste des médias à Radio Liberty, l’apparition des opposants sur le petit écran russe est le résultat de pressions dues d’une part aux manifestations et d’autre part au flot de vidéos sur les fraudes électorales diffusées sur le web par des internautes.

Les responsables des chaînes sont également soumis à une pression interne de leurs équipes dont des reportages sur les manifestations ont été censurés, selon elle.

Offrir une tribune aux opposants pourrait permettre de donner une apparence plus démocratique à la prochaine présidentielle du 4 mars, notent aussi les experts.

Après les dernières manifestations, "le Kremlin à décidé de soulever le couvercle de la marmite pour garder le pouvoir, une technique très efficace", résume l’expert des média Daniil Dandoureï.

Mais "cette liberté d’expression reste sous strict contrôle du pouvoir", estime Mme Katchkaïeva.

Selon Boris Nemtsov, une partie de ses propos visant personnellement Vladimir Poutine (notamment sur la corruption de ses proches) a été censurée lors de son intervention diffusée dimanche soir.

Garry Kasparov et Vladimir Ryjkov, dont les interventions ont duré 20 secondes chacune, ont affirmé dans le journal Novaïa Gazeta avoir été censurés, notamment quand ils ont évoqué les fraudes électorales.

"Dimanche soir, les chaînes ont diffusé des talk-show avec des opposants, mais ont ignoré les milliers de Moscovites qui dans leurs voitures ont manifesté le même jour" pour des élections libres et contre Poutine, a par ailleurs souligné Anna Katchkaïeva.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 280

  A la une !


Semianyki (La Famille)...
Du 8 au 31 décembre 2016, Paris

"Les Motifs de l’Oural", exposition de l’artiste Nail Vagapov...
Du 5 au 10 décembre 2016

ALEST VOYAGES, tour opérateur spécialiste de la Russie...
Tour opérator spécialisé à Paris

Association Isba...
PLACE DU 1ER MAI 81100 CASTRES

Les Journées du Livre Russe...
Samedi 4 et dimanche 5 février 201

Des héros de la Seconde Guerre qui n’ont sans doute jamais existé...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !