Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






A-B-C





Accueil > Trombinoscope > A-B-C > Akounine Boris

Akounine Boris

Ecrivain né d’un père géorgien et d’une mère russe d’origine juive installé à Moscou depuis 1958.

Il a été tour à tour ou simultanément essayiste, traducteur littéraire, et romancier. Son pseudonyme a deux origines. D’un côté, « akunin » est un mot japonais (悪人) qu’on pourrait traduire, en fonction du contexte, par "bandit" (plus précisément "mauvais homme").

Dans son roman Le Chariot de diamant, l’auteur définit un akunin comme étant celui qui crée ses propres règles. Par ailleurs, son pseudonyme de romancier, sous la forme "B. Akunin" (initiale du prénom et nom complet), ferait également référence au célèbre anarchiste russe Bakounine.

Boris Akounine, qui se reconnaît comme très marqué par le théâtre Kabuki, a intégré la section d’histoire et de philologie de l’Institut des pays d’Asie et d’Afrique à l’université d’État de Moscou et y a donné des cours de civilisation japonaise.

Par ailleurs, en 1986, il entra dans l’équipe de la prestigieuse revue littéraire russe Inostrannaïa Literatoura (« Littérature étrangère »), et en devint le rédacteur en chef adjoint en 1993, jusqu’à ce que le succès de son œuvre romanesque le pousse à quitter la revue en octobre 2000.

Boris Akounine supervise, depuis 1996, la publication d’une Anthologie de la littérature japonaise en vingt volumes. Il préside également le directoire du "Pushkin Library Project", financé par George Soros. Il est l’auteur d’un essai sur L’Écrivain et le suicide, de nombreuses critiques littéraires, de traductions en russe depuis le japonais et l’anglais.

Possédant déjà une forte notoriété dans son pays sous son état civil géorgien, la célébrité internationale est en outre venue à mesure des traductions, en Occident, des romans policiers de la série Eraste Pétrovitch Fandorine, à partir de 2000. L’œuvre romanesque est d’ores et déjà en cours de traduction en allemand, anglais, français, italien et japonais. Sur le territoire de la seule Russie, les ventes totales de ses ouvrages atteindraient le chiffre impressionnant de quatre millions d’exemplaires annuels.

Deux de ses séries ont pour cadre les dernières décennies de la Russie tsariste, mais Boris Akounine a également entrepris un nouveau cycle, contemporain celui-là, ayant pour héros le petit-fils d’Eraste Fandorine.





  Dans la même rubrique



  A la une !


Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...

Marc Chagall est né le 7 juillet 1887...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !