Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






International
Accueil > Actualités > International > Moscou à nouveau grand absent d’une réunion des Amis du peuple syrien



Moscou à nouveau grand absent d’une réunion des Amis du peuple syrien

La Russie, principal soutien du régime syrien sur la scène internationale, a annoncé à la France qu’elle ne participerait pas à la conférence des Amis du peuple syrien prévue vendredi à Paris, a déclaré mardi le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

"La Russie a été invitée à la réunion de vendredi, elle a fait savoir qu’elle ne souhaitait pas y participer, ce qui n’est pas une surprise", a déclaré M. Fabius à la presse à l’issue d’un entretien avec son homologue allemand Guido Westerwelle.

"Le fait que la Russie soit absente (à cette réunion) ne signifie pas que nous ne leur parlons pas. Nous devons convaincre les Russes de se placer du bon côté de l’histoire", a de son côté déclaré le ministre allemand en indiquant qu’il se rendrait prochainement dans ce pays.

Le groupe des Amis du peuple syrien, qui rassemble plus d’une centaine de pays arabes et occidentaux, d’organisations internationales ainsi que des représentants de l’opposition syrienne, s’était déjà réuni à Tunis en février et à Istanbul en avril. A chaque fois, Moscou et Pékin avaient boycotté cette instance.

Cette troisième conférence aura lieu quelques jours après une première réunion samedi à Genève du nouveau Groupe d’action sur la Syrie qui comprend notamment les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Russie, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne).

Ce Groupe d’action s’est entendu sur les principes d’une transition en Syrie avec un gouvernement qui pourrait inclure des membres du cabinet actuel et de l’opposition, mais sans impliquer explicitement le départ du président syrien Bachar al-Assad.

Cette réunion visait à un consensus avant la conférence de Paris mais depuis, ses membres, rassemblés à l’initiative du médiateur international Kofi Annan, divergent sur l’interprétation de l’accord : les Etats-Unis et la France estiment qu’il ouvre la voie à l’ère "post-Assad", tandis que la Russie et la Chine, alliées du président Assad, réaffirment qu’il revient aux Syriens de déterminer leur avenir.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé mardi certains pays Occidentaux de chercher à "dénaturer" cet accord.

M. Fabius a répété que la transition politique telle qu’évoquée dans l’accord de Genève "exclut la présence de Bachar al-Assad". "Le texte dit : le choix de ceux qui feront partie (du gouvernement de transition) devra supposer le consentement (mutuel), ce qui évidemment exclut Bachar al-Assad. On ne peut imaginer que l’opposition accepte sa présence", a-t-il dit.

Il a indiqué que la réunion de vendredi "réaffirmera l’appui de la communauté internationale à la mise en oeuvre du plan Annan".

Il y a "accord sur la nécessité d’augmenter la pression politique sur le régime de Bachar al-Assad, nous devons ces efforts au peuple syrien", a commenté M. Westerwelle.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

  A la une !


Soirée russe : l’Association RUSLAN fête ses 30 ans !...
Samedi 17 décembre 2016 à 19h30

KEDROFF BALALAÏKA TRIO et POLYPHONIES GÉORGIENNES MARANI...
PARIS (75) dimanche 11 décembre 2016 à 16h00

Le Chœur Rimsky-Korsakov de Saint-Pétersbourg...
Du 10 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Les Fêtes de fin d’année en Russie...
NOËL RUSSE ET JOUR DE L’AN RUSSE

Les médias russes saluent la victoire de Fillon à la primaire en France...

Palmarès du 24ème Festival du cinéma russe à Honfleur...
Dimanche 27 novembre 2016



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !