Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Les Russes en France
Accueil > Les Russes en France > Musée de l’Espace à Kourou raconte l’histoire de la conquête spatiale soviétique



Musée de l’Espace à Kourou raconte l’histoire de la conquête spatiale soviétique

Le musée de l’espace situé dans le Centre Spatial Guyanais non loin de la base de lancement opérationnelle des fusées Ariane est un lieu de découverte et de vulgarisation des sciences et technologies de l’espace sur 1200m² à destination d’un public souhaitant enrichir sa culture scientifique et technique. Le mercredi 12 avril 1961, pour la première fois, un homme voyage dans l’espace. C’est un citoyen soviétique ; son nom : Iouri Gagarine.

Dans son ouvrage théorique L’Exploration de l’espace cosmique par des engins à réaction (1903), le scientifique russe Constantin Tsiolkovski décrit une fusée à propergol liquide (hydrogène/oxygène) qui serait assez puissante pour se libérer de l’attraction terrestre et atteindre d’autres planètes. Il aborde la technique du mélange des propergols, la forme de la chambre de combustion (divergente).
Il écrit la loi fondamentale du rapport de masse impliquant le découpage de la fusée en plusieurs étages. Il calcule aussi les différentes vitesses entrant en ligne de compte en astronautique et connues sous le nom de vitesses cosmiques. Il décrit une station interplanétaire qui serait composée de plusieurs éléments séparés, et dont l’orbite pourrait être modifiée. Pour tout cela, Constantin Tsiolkovski est considéré comme un visionnaire de l’astronautique.

JPEG - 62 ko

Situé à Kourou, sur le CSG, le Musée de l’espace propose de découvrir l’histoire de la conquête spatiale : maquettes de Soyuz, Vega, pièces d’Ariane, combinaisons de vol historiques dont la Combinaison Soviétique SK-1, programme Vostok (portée par Youri Gagarine).

La visite du musée commence par des panneaux récapitulatifs sur la conquête spatiale avant le 20èm siècle et les grandes premières accomplies depuis le début du siècle. La course à l’espace démarre lorsque les Soviétiques réussissent à lancer le premier satellite artificiel Spoutnik 1 le 4 octobre 1957 remettant ainsi en cause la suprématie technologique des États-Unis.

JPEG - 21.7 ko

Spoutnik 1 (en russe « compagnon », soit un « satellite ») fut le premier satellite artificiel. Il fut lancé et mis en orbite par l’URSS du cosmodrome de Baïkonour (aujourd’hui au Kazakhstan).
Placé sur une orbite dont les altitudes initiales du périgée et de l’apogée étaient de 225 et de 947 kilomètres, Spoutnik-1 effectuait une révolution en 96 minutes. Après avoir fait 1 400 orbites autour de la Terre et parcouru environ 70 millions de kilomètres, Spoutnik est rentré dans l’atmosphère où il s’est consumé.

Le lancement de Spoutnik 1 marque le début de la conquête spatiale.

3 novembre 1957 : La chienne russe Laïka premier animal vivant à être envoyé dans l’espace, meurt au bout de quelques heures à bord de Spoutnik-2.

Panneaux sur la course à la Lune, coté Soviétique et Américain. On le sait les premiers temps de la course à l’espace auront été à l’avantage de l’URSS.
1er satellite artificiel, 1er être vivant dans l’espace, 1er homme dans l’espace etc...que de beaux succès pour les équipes de Sergueï Korolev.

JPEG - 49.5 ko

Le 12 avril 1961, le cosmonaute soviétique Iouri Gagarine est le premier homme à voyager dans l’espace. Deux jours plus tard, sur le tarmac de l’aéroport de Moscou, il est accueilli en héros de la nation par les plus hauts responsables du régime. Sur le trajet entre l’aéroport et la place Rouge, une marée humaine ovationne Iouri Gagarine qui, debout dans une voiture décapotable, salue la foule en compagnie de son épouse et de Nikita Khrouchtchev, le Premier secrétaire du Parti communiste de l’Union soviétique.

JPEG - 41.4 ko

Quatre ans à peine après la mise en orbite du premier satellite Spoutnik, l’exploit de Iouri Gagarine confirme l’avance des Soviétiques sur les Américains dans la conquête de l’espace. En pleine guerre froide, c’est un véritable camouflet pour les États-Unis.

4 janvier 1959 : La sonde soviétique Luna-1 effectue le premier survol de la Lune et devient la première « planète » artificielle.

18 octobre 1959 : La sonde soviétique Luna-3 transmet les premières images de la face cachée de la Lune.

3 février 1966 : La sonde soviétique Luna 9 se pose en douceur sur le sol de la Lune.

31 mars 1966 : La sonde soviétique Luna 10 devient le premier satellite artificiel de la Lune.

21 juillet 1969 : Premiers pas de l’Homme sur la Lune lors de la mission Apollo 11, effectués par Neil Armstrong et Buzz Aldrin.

JPEG - 38.3 ko

Le programme lunaire habité soviétique avait pour but d’envoyer un cosmonaute sur la Lune, de préférence avant les astronautes américains du programme Apollo pour les battre dans la course à l’espace qui était lancée depuis 1955.
Finalement, un décret de janvier 1960 autorise les études sur la N14 et Korolev exprime dans la Pravda « La possibilité d’une exploration directe de la Lune, tout d’abord par l’atterrissage de sondes scientifiques automatiques... et plus tard par l’envoi de chercheurs et la construction d’une station scientifique habitée sur la Lune. Dans une lettre du 7 avril 1960, Korolev demande la création d’une filière de production d’hydrogène liquide comme le font les États-Unis, puis en mai 1960, le développement d’une famille de lanceurs lourds. Seule la dernière demande sera acceptée par un décret de juin 1960. De 1960 à 1963 serait réalisé le lanceur lourd N1 d’une capacité de 40-50 tonnes en orbite basse terrestre (LEO) et de 12-20 tonnes en orbite d’évasion pour un 1er vol en 1965. Cette date est fixée en mai 1961 par un décret qui ordonne à Tchelomeï d’abandonner ses recherches sur les sondes interplanétaires Kosmoplan et de se concentrer sur une version de son Raketoplan, le vaisseau lunaire LK-1. La course à l’espace est à l’origine du programme Apollo (1961), qui en se donnant comme objectif d’amener des Hommes sur la Lune, devient le plus important programme spatial de tous les temps.

JPEG - 18.1 ko

Présentation de la surface Lunaire avec une combinaison A7L et un module d’exploration Lunaire (LEM) au fond.

6 juin 1963 : Première femme dans l’espace, Valentina Terechkova.

18 mars 1965 : Première sortie dans l’espace par le soviétique Alexei Leonov à bord de la capsule Voskhod 2.

3 février 1966 : La sonde soviétique Luna 9 se pose en douceur sur le sol de la Lune.

31 mars 1966 : La sonde soviétique Luna 10 devient le premier satellite artificiel de la Lune.

21 juillet 1969 : Premiers pas de l’Homme sur la Lune lors de la mission Apollo 11, effectués par Neil Armstrong et Buzz Aldrin.

19 avril 1971 : Lancement de la première station spatiale habitée, Saliout-1 par l’Union soviétique.

31 mai 1975 : Création de l’ESA, l’agence spatiale européenne.

JPEG - 63.6 ko

17 juillet 1975 : Premier rendez-vous orbital américano-soviétique Apollo-Soyouz.

24 décembre 1979 : Lancement de la première fusée Ariane.

20 novembre 1998 : Le premier module de la station spatiale internationale (ISS) est mis en place.

19 février 2001 : Destruction volontaire de la station Mir, qui est précipitée dans l’atmosphère et s’y consume.

27 décembre 2006 : La Soyouz-2.1b, qui reprend les spécifications initiales de la Soyouz-2, est lancée pour la première fois à Baïkonour, il place en orbite polaire le télescope spatial Corot.

JPEG - 41.4 ko

31 août 2011 : Le premier lancement d’une fusée spatiale russe Soyouz à partir de la base de Kourou, en Guyane française.
Fruit d’un accord franco-russe signé en 2003, le tir de Soyouz à Kourou a permis à l’Europe de l’espace de posséder une gamme complète de lanceurs.

JPEG - 36.1 ko

Grâce à son positionnement, tout proche de l’Equateur, la Guyane permet à la fusée russe, la plus éprouvée au monde avec plus de 1.700 tirs, d’emporter en orbite géostationnaire une charge utile supérieure d’un tiers environ à ce qu’elles peuvent faire du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan.

De nombreux satellites et vaisseaux spatiaux sont exposés dans le musée.
Une maquette grandeur nature de la fusée Ariane 5 trône à l’entrée du musée. On peut voir au pied du booster gauche la silhouette d’un homme en bleu, qui donne une idée de la taille du lanceur.

JPEG - 43.3 ko

Musée de l’Espace
Du lundi au vendredi de 8 h 00 à 12 h 00
et de 14 h 00 à 18 h 00
Le samedi de 14 h 00 à 18 h 00
Tél : 05.94.32.61.23





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20

  A la une !


Semianyki (La Famille)...
Du 8 au 31 décembre 2016, Paris

"Les Motifs de l’Oural", exposition de l’artiste Nail Vagapov...
Du 5 au 10 décembre 2016

ALEST VOYAGES, tour opérateur spécialiste de la Russie...
Tour opérator spécialisé à Paris

Association Isba...
PLACE DU 1ER MAI 81100 CASTRES

Les Journées du Livre Russe...
Samedi 4 et dimanche 5 février 201

Des héros de la Seconde Guerre qui n’ont sans doute jamais existé...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !