Russie.net, le web franco-russe depuis 1997 !






Anniversaire





Accueil > Anniversaire > 08/14, le compositeur Dimitri Chostakovitch (1906-1975) est mort le 14 août 1975 à Moscou

08/14, le compositeur Dimitri Chostakovitch (1906-1975) est mort le 14 août 1975 à Moscou

Le 14 août 1975 - 2004

Le nom de Dimitri Chostakovitch domine toute la musique contemporaine et se situe au carrefour de nombreux courants musicaux du XX° siècle. Au moment de la guerre, sa 7ème symphonie Léningrad a été perçue, dans son pays et dans le monde entier, comme le symbole musical de la lutte contre le nazisme.
Son apport à l’histoire de la musique se situe surtout dans le domaine de la musique tonale, dans des formes traditionnelles et une harmonie plus classique, tout en étant parfois influencé par les musiques populaires russes.
Il meurt le 9 août 1975, à Moscou, d’une attaque cardiaque.

Issu du Conservatoire de Saint Pétersbourg où il reçut une solide formation, de pianiste et de compositeur, il manifesta une précocité remarquable : ses premières œuvres importantes (Symphonie n°1 et 2, Sonate n°1 pour piano, opéra Le Nez), écrites entre 19 et 21 an, montrent l’aisance avec laquelle il a intégré les courants les plus originaux de l’avant-garde de son époque. Collaborateur du théâtre de Meyerhold, compositeur de cinéma, en particulier pour les films de Kozintsev et Trauberg (La Nouvelle Babylone, la trilogie de Maxime), il est à tous points de vue un homme des temps nouveaux annonçant les bouleversements à venir.

Au moment de la guerre, sa 7ème symphonie Léningrad a été perçue, dans son pays et dans le monde entier, comme le symbole musical de la lutte contre le nazisme. Chostakovitch a exprimé la situation tragique de son époque et la sienne propre à travers une musique que sa douleur et son ironie cruelle contribuent à faire ressentir profondément.

Sa production immense, totalisant 147 numéros d’opus, aborde tous les genres, avec une prédominance de la musique instrumentale (15 symphonies, 15 quatuors, 2 trios, 1 quintette, des sonates pour violon, violoncelle, alto, des œuvres pour piano dont un cycle de 24 préludes et fugues), mais aussi de nombreux cycles vocaux (Satires, 7 mélodies sur des poèmes de Blok, Suite sur des sonnets de Michel-Ange). Il réalisa de nouvelles versions orchestrales des opéras de Moussorgski, Boris Godounov et La Kovantchina.

Il meurt le 9 août 1975, à Moscou, d’une attaque cardiaque, après une vie faite de concessions aussi bien esthétiques qu’idéologiques. Son engagement de jeunesse dans une esthétique révolutionnaire (musique atonale, influence du jazz) ne dura qu’un temps, en quelques sorte muselé par le Parti communiste. Son apport à l’histoire de la musique se situe surtout dans le domaine de la musique tonale, dans des formes traditionnelles et une harmonie plus classique, tout en étant parfois influencé par les musiques populaires russes et tziganes, à une époque où le sérialisme et le néoclassicisme étaient plus en vue.





  Dans la même rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  A la une !


Andrei Mikhalkov-Konchalovski est né le 20 août 1937...

Ilia Répine est né le 5 août 1844...

Vladimir Vissotsky est mort le 25 juillet 1980...

Evgueni Evtouchenko est né le 18 juillet 1933...



Flag Counter

Russie.net, le Web franco-russe



Depuis 1997, Russie.net le Web franco-russe - Envoyer un E-mail

Envoyer un Email Envoyer un Email

Tous droits réservés © France-CEI
Téléphone : 33 6 52 92 47 35
Envoyez un mail !