Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Alcoolisme en Russie: un véritable fléau

Envoyé par Kjol 
Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
jeudi 8 juin 2006 10:28:45
Les Russes, une espèce en voie de disparition

MOSCOU, 1er juin - RIA Novosti. Dans deux ou trois siècles il n'y aura plus un seul Russe sur la planète, pronostiquent des chercheurs.

Pour les démographes, la diminution "naturelle" actuelle de la population russe ne peut être comparée qu'avec les pertes enregistrées au cours de la Seconde Guerre mondiale.

La vodka est à l'origine d'un décès sur trois, plus de la moitié des Russes actifs quittent ce monde en état d'ébriété. Chaque année 500.000 personnes meurent en Russie faute d'avoir été soignées à temps. Au cours du premier trimestre de cette année on a enregistré dans le pays 585.800 décès et 352.700 naissances. Selon les prévisions, en 2010 la population du globe se chiffrera à 10-11 milliards d'individus. Une progression à laquelle ne contribuera hélas pas la Russie avec la dynamique de la mortalité qu'elle affiche. C'est que la Russie est l'un des rares pays au monde où paradoxalement la population est en recul.

De l'avis de Daria Khaltourina, chercheuse du Centre d'étude des civilisations et des régions, les raisons économiques n'expliquent pas la surmortalité observée aujourd'hui en Russie. Dans des dizaines de pays bien plus pauvres la longévité est plus grande, surtout chez les hommes. C'est vrai aussi qu'en Russie on vit plus longtemps en Ingouchie et au Daghestan, qui ne figurent pas parmi les régions les plus riches. Dans les années 90, ce ne sont pas les enfants et les femmes qui ont commencé à mourir massivement, comme cela est causé par la pauvreté dans d'autres pays, mais les hommes en état de travailler. De nombreux faits attestent que l'alcoolisme est à l'origine de la surmortalité en Russie. Par exemple, une enquête réalisée à Ijevsk (chef-lieu de la République autonome d'Oudmourtie, à l'est de la partie européenne de la Russie), a révélé que 62% des hommes en âge de travailler décédaient sous l'emprise de l'alcool. La même chose s'observe partout en Russie. La dynamique de la longévité est une réplique parfaite de la courbe de consommation d'alcool. Pendant la campagne antialcoolique de 1985-1987, la longévité (64,9 ans chez les hommes et 74,6 ans chez les femmes) avait été la plus élevée de toute l'histoire de la Russie.

Selon les chercheurs, de nos jours un décès sur trois dans le pays est plus ou moins dû à l'alcool. C'est que les spiritueux ne tuent pas tous de la même façon: il y a l'alcool qui provoque des cirrhoses et des pancréatites, celui qui dérègle le comportement et qui est à l'origine d'accidents mortels, de décès par hypothermie, de meurtres et de suicides. Ceux qui consomment de l'alcool immodérément risquent aussi à tout moment d'être terrassés par une crise cardiaque ou une attaque cérébrale.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
dimanche 11 juin 2006 10:25:31
il me semble que les gens se suicident davantage depuis la chute de l'urss??
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
dimanche 11 juin 2006 21:07:13
Vous oubliez aussi les méfaits du tabac... avec le début de la lutte contre la cigarette au début des années 80 ces compagnies de cigarette ont tout fait pour s'exporter dans des pays fertiles à leurs commerce.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
vendredi 16 juin 2006 22:46:47
l'alcool, les cigarettes, et les accidents de la route; je ne me rappelle plus où j'ai lu cette statistique ( il n'y a pas apparemment de statisistiques officielles) mais j'ai lu (malheureusement, je n'ai pas retenu la source d'information!!!!! qu'il y aurait 35 000 morts par an suite aux accidents de la route ! je ne suis pas très surpris, sachant comment conduisent les russes et le non-respect d'autrui !! moi-meme je me suis risqué à conduie en campagne, mais pas dans une grande ville !!
malheureusement la ceinture de sécurité n'est pas obligatoire , et du reste quand tu leur prouves qu'elle peut saéuver des vies, la réponse est souvent ironique , et personne ne la met !!!!!!!!
(réponses d'amis russes qui vivent en france: "ce comportement est bien dans la mentalité russe")
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
lundi 19 juin 2006 15:06:49
"réponses d'amis russes"

Toi (et les 3 autres internavrants), tu dois en avoir beaucoup des amis russes...
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
lundi 19 juin 2006 16:26:07
j'ai effectivement des amis russes et de la famille éloignée en russie et bcp me disent que le stress du a la transition lamentable vers la démocratie et l'économie de marché sont resp d'un grand nombre de suicides , ajoutée a la criminalité etc...
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
samedi 10 mars 2007 10:49:27
enlever de la vodka et tout se passera bien .. c est du n importe quoi !!
c est deja une preuve de liberte de faire ce que l on veux ;allez faire cela en france et on vous enverra en prison !!
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
samedi 10 mars 2007 15:55:55
Mureymu,

Tes amis se suicident ici ?

Change d amis. Ou dis leur de demenager.

Tu as l air de super bien connaitre ce pays...MDR !
christian jean
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
dimanche 11 mars 2007 17:59:22
on tombe dans l'irrationnel c'est digne des plus beaux couplets du temps de la
guerre froide connaissez ce pays?
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
lundi 12 mars 2007 15:45:42
Hello,

Je suis d'accord avedc murreymu par rapport au stress depuis la chute de l'URSS. Ayant vecu 8 mois dans le fin fond de la Russie (pas la Siberie mais presque;-) et rencontre des eprsones de tous ages j'ai eu beaucoup d'echos de personnes russes expliquant cette surmortalite par effectivement les conditions extremement difficiles de la nouvelle Russie... Contrairement aux idees recues pour beaucoup de russes l'URSS de la fin des annees 80 a offert de meilleures conditions de vie que la Russie des annees 90 avec l'effondrement de tout ce qui existait et l'arrivee du capitalisme sauvage avec dans le cas de la russie une corruption et un banditisme incontrole.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
lundi 12 mars 2007 19:53:07
On peut regarder les courbes des statistiques : la hausse de la mortalité, combinée a une baisse tres importante de la natalité correspond aux années 90. Les changements ont fait perdre les reperes a beaucoup de personnes en Russie.

Pour la mortalité, on évoque le taux grandissant de suicides, l'alcoolisme, des structures medicales qui ne repondent plus aux besoins.
pour la natalité, on evoque le manque de perspectives, des condtions de vie difficiles.

Ce n'est pas moi qui le dit mais ce sont les demographes.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
lundi 2 juillet 2007 22:20:27
c'est incroyable qu'un pays aussi riche soit gangrener par l'alcool,si en france on avait toutes ces ressources naturelles on serait aux anges le petrole
les mineraisect.....
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
mardi 3 juillet 2007 00:07:58
Lapushka a écrit:
-------------------------------------------------------
> des structures medicales qui ne repondent plus aux besoins.

En fait elles ne répondaient déjà pas avant, mais ce qui est dommage est que maintenant il y a de l'argent pour cela, mais il est utilisé à d'autres choses...


Lapushka a écrit:
-------------------------------------------------------
> pour la natalité, on evoque le manque de
> perspectives, des condtions de vie difficiles.

Je ne te contredirai pas sur le fait que le passage à l'économie de marché s'est fait n'importe comment et que tout a été fait pour dégouter les Russes de ce type de système. (En premier lieu: l'argent spolié par les oligarques, les retraites ridiculement basses, et un simulacre d'assurance maladie). Si Eltsine avait voulu le faire exprès il n'aurait pas fait mieux.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
mardi 3 juillet 2007 09:09:28
La France est gangrenee par les somniferes et les anti-depresseurs, c'est pas beaucoup plus brillant...
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
mardi 3 juillet 2007 11:58:33
pour ce qui est de l'alcoolisme la GB et la france surtout chez les jeunes meme
trés jeune malheureusement on tient notre place!
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
mercredi 4 juillet 2007 22:21:07
EEU_CEI a écrit:
-------------------------------------------------------
> La France est gangrenee par les somniferes et les
> anti-depresseurs, c'est pas beaucoup plus
> brillant...


Idée reçue.
A Paris peut être mais sur toutes les personnes que j'ai eu le loisir de fréquenter dans ma vie, ceux qui tournent aux antidépresseurs et aux somnifères, je les compte sur les doigts d'une seule main.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
jeudi 5 juillet 2007 10:58:45
La France est championne pour les 4 catégories de psychotropes, en moyenne :
- 2 fois plus que l’Italie
- 3 fois plus que l’Allemagne et la Grande-Bretagne

Les hypnotiques :
- 1,5 fois plus que le Royaume-Uni
- 2 fois plus que l’Allemagne et l’Italie

Les tranquillisants, c'est encore plus radical :
- 2 fois plus que les Espagnols
- 5 fois plus que les Allemands
- 8 fois plus que les Anglais !

Chaque année, 8O millions de boîtes consommées.

Avec les neuroleptiques et les antidépresseurs, la France detient encore la 1ere place, et de loin. Deux chiffres datant de l'annee 2000 :

- 25% de la population francaise consomme au moins 1 médicament psychotrope
- 11% le font REGULIEREMENT


C'est certes moins visible que l'alcool, mais si la France allait si bien que ca, de larges part de la population n'auraient pas besoin de drogues chimiques pour supporter leur mal-etre de vivre.

En Russie, c'est l'alcool qui remplace les drogues chimiques, voila pourquoi c'est plus visible.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
jeudi 5 juillet 2007 11:44:19
EEU_CEI a écrit:
-------------------------------------------------------

>
> C'est certes moins visible que l'alcool, mais si
> la France allait si bien que ca, de larges part de
> la population n'auraient pas besoin de drogues
> chimiques pour supporter leur mal-etre de vivre.
>
> En Russie, c'est l'alcool qui remplace les drogues
> chimiques, voila pourquoi c'est plus visible.


Ben 11 % régulièrement c'est quand même pas la catastrophe non plus. 30% je dirais pas mais là... 1/10 de la population ça fait pas "de larges parts"

Je serais curieux de voir la répartition spatiale des accros. Paris peut être ? J'y ai passé 5 jours la semaine dernière, première fois depuis 10 ans que j'y remet les pieds. Ben je crois que je vais attendre de nouveau une dizaine d'année avant d'y retourner.

Au fait, en 2000 y'avait 11 millions d'habitants en Ile de France soit 1/6 de la population Française.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
jeudi 5 juillet 2007 12:03:19
Pourquoi lorsqu'on l'on fait un débat sur un probleme russe, certains se croient obligés de pointer du doigt des problemes français?
On ne fait pas une comparaison, ou une attaque agressive envers les Russes en disant que l'alcool est un fléau, on débat simplement.

Oui, en France, on consomme beaucoup de médicaments, on est les champions d'Europe, et alors, est-ce pour cela qu'on ne peut pas pointer l'alcoolisme en Russie?
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
jeudi 5 juillet 2007 14:10:41
le fait est, qu'attaquer la russie est, pour certain de bon ton, dans le politiquement correct une forme de snobysme alors que 90%des français ne
connaissent pas ce pays
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
jeudi 5 juillet 2007 18:46:03
Personne ne nie le probleme majeur qu'est l'alcoolisme en Russie.

C'est d'ailleurs ca qui explique la grande difference du taux de mortalite homme-femme. Cette difference ne peut pas etre due aux conditions sanitaires et hospitalieres comme on nous le raconte, car ces conditions sont les memes pour les hommes et les femmes !


Desole d'enfoncer le clou, mais la France est mieux que championne d'Europe : elle est championne du monde car l'utilisation de psychotropes est une maladie specifiquement occidentale, les autres pays etant largement epargnes.

25% de consommateurs, ca fait plus de 15 MILLIONS DE FRANCAIS qui ont recours a des psychotropes, oui c'est bien une large part de la population !


BILAN : chaque peuple a manifestement besoin d'une drogue...
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
jeudi 5 juillet 2007 20:37:49
EEU_CEI a écrit:
> BILAN : chaque peuple a manifestement besoin d'une drogue...

Brillante analyse ! Peut-être pour faire passer le stress dû au travail (en France, la productivité du travail a augmenté de 17,22 % en sept ans, alors que la durée du travail n'a pas changé). Autrefois, en France aussi, les métiers les plus pénibles (manuels en général) engendraient une forte consommation d'alcool.

Question pour la Russie: la SURconsommation d'alcool est-elle liée à une activité professionnelle ou au contraire à des conditions de vie plus que précaires ? On a le même problème en France avec le tabac: ce sont les chômeurs et les précaires qui en consomment le plus par personne (de 50 à 66,67% des chômeurs et "précaires", toutes catégories confondues, contre 36,89% chez les personnes ayant un emploi stable.)

Sache qu'en Russie, quand on a pas les moyens financiers, on n'a pas accès aux soins. Alors, on utilise les psychotropes qu'on a à sous la main. A moins que tu considères que l'alcool n'est pas un psychotrope.

Je crois qu'il serait plus utile de savoir POURQUOI l'alcool fait des ravages en Russie que de livrer à des comparaisons douteuses qui ne servent qu'à alimenter une polémique stérile.

Par ailleurs, la consommation d'alcool a un impact terrible sur la vie familiale et sociale, et ce que recherchent les femmes, c'est avant tout un compagnon qui NE BOIT PAS ! Peu importe si il fume comme une cheminée d'usine.

Poka.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
vendredi 6 juillet 2007 10:52:46
je suis completement d'accord avec Androucha. beaucoup de femmes ont quitté leur mari a cause de l'alcool. Elles quittent la Russie car elles savent qu'il y a de fortes chances pour que le suivant soit egalement alcoolique. c'est assez effrayant.

On observe une augmentation de la mortalité par aloolisme et aussi beaucoup de suicides apres 1991, et là, on ne eput pas mettre en cause les structures de soins defectueuses, plutot des difficultés a s'adapter a un environnement, une vie trop difficile, vous ne croyez pas?
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
vendredi 6 juillet 2007 11:44:49
Peu importe si il fume comme une cheminée d'usine.
Androuchaspinning smiley sticking its tongue out pour vous, laissez moi vous offrir un cerveau tout neuf !winking smiley
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
vendredi 6 juillet 2007 16:42:24
Lapushka a écrit:
-------------------------------------------------------
> je suis completement d'accord avec Androucha.
> beaucoup de femmes ont quitté leur mari a cause
> de l'alcool. Elles quittent la Russie car elles
> savent qu'il y a de fortes chances pour que le
> suivant soit egalement alcoolique.



Lapushka, est-ce que les femmes russes sont obligées de se marier avec les alcooliques? Où regardent-elles quand elles choisissent un marie futur? Ne me dites pas que tous les hommes russes sont alcooliques. Ce n'est pas vrai.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
samedi 7 juillet 2007 09:43:33
Adessa ! a écrit:
> Peu importe si il fume comme une cheminée d'usine.

Je ne fais que réécrire ce qu'on dit toujours dans ma propre famille !

> Androuchaspinning smiley sticking its tongue out pour vous, laissez moi vous offrir un cerveau tout neuf !winking smiley

Décidémént, c'est une manie ! grinning smiley

Poka.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
dimanche 8 juillet 2007 16:08:06
Une_russe, evidemment, tous les hommes ne sont pas alcooliques, et les femmes essaient forcement de ne pas epouser un alcoolique smiling smiley mais vu le nombre...le choix est restreint. et on peut epouser un jeune homme sobre qui va devenir alcoolique par la suite, statistiquement c'est presque sur.

Je tiens mes sources d'amies russes avec qui j'ai beaucoup discuter de la condition des femmes en Russie. (ce fleau est encore plus important a la campagne d'ailleurs)
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
lundi 9 juillet 2007 10:57:44
Les français aiment bien dire que les russes sont des alcooliques (d'ailleur il n'y a pas que ça qu'ils aiment dire au sujet des russes) pour ma part j'ai étè plusieurs fois en France et le nombre de jeunes français complétement bourrés à 8 heure du soir ma choqué !

Pour votre gouverne, la boison la plus consommée par les russes, c'est le thé !
La biére et le gros rouge qui tache sont des spécialités bien françaises me semble-t'il.


Poka
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
lundi 9 juillet 2007 16:37:37
Adessa ! a écrit:
> Les français aiment bien dire que les russes sont des alcooliques (d'ailleur il n'y a pas que ça qu'ils aiment dire au sujet des russes) pour ma part j'ai étè plusieurs fois en France et le nombre de jeunes français complétement bourrés
à 8 heure du soir ma choqué !

Oui, c'est exact: les français aiment bien voir les défauts des autres. Mais ils ont aussi une nette tendance à la culpabilisation.

Pour les jeunes ivres, c'est aussi parfaitement exact, mais il s'agit souvent de comportements dûs à la crise de l'adolescence. Ceci ne signifie pas que les jeunes qui sont parfois bourrés deviendront des alcooliques. Malheureusement, les conséquences sont parfois terribles: chaque week end, beaucoup de jeunes trouvent la mort dans des accidents.

Mais je crois qu'on confond ivresse "pour se donner du courage" et alcoolisme vrai, qui est un état de dépendance vis-à-vis de l'alcool, alors que ce n'est pas du tout le même problème.

Poka.
Re: Alcoolisme en Russie: un véritable fléau
mardi 10 juillet 2007 19:04:31
Androucha a écrit:
-------------------------------------------------------
> Adessa ! a écrit:
> > Les français aiment bien dire que les russes
> sont des alcooliques (d'ailleur il n'y a pas que
> ça qu'ils aiment dire au sujet des russes) pour
> ma part j'ai étè plusieurs fois en France et le
> nombre de jeunes français complétement bourrés
>
> à 8 heure du soir ma choqué !
>
> Oui, c'est exact: les français aiment bien voir
> les défauts des autres. Mais ils ont aussi une
> nette tendance à la culpabilisation.
>
> Pour les jeunes ivres, c'est aussi parfaitement
> exact, mais il s'agit souvent de comportements
> dûs à la crise de l'adolescence. Ceci ne
> signifie pas que les jeunes qui sont parfois
> bourrés deviendront des alcooliques.
> Malheureusement, les conséquences sont parfois
> terribles: chaque week end, beaucoup de jeunes
> trouvent la mort dans des accidents.
>
> Mais je crois qu'on confond ivresse "pour se
> donner du courage" et alcoolisme vrai, qui est un
> état de dépendance vis-à-vis de l'alcool, alors
> que ce n'est pas du tout le même problème.
>
> Poka.


C'est effectivement ce qui se passe, les jeunes boivent (et fument aussi) de plus en plus tôt pour s'affirmer et frimer devant tout le monde.
Mais ça reste de l'occasionnel comme la traditionnelle sortie du samedi soir.

On est presque tous passé par ce stade, et maintenant j'en suis a une beuverie tous les deux mois environ (anniversaire le plus souvent) et une bière de temps en temps le week end.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter