Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Transnistrie

Envoyé par VincePNF 
AnnoncesDernier message
AvisMariage Franco-Russe au Danemark20/05/19 08:47
Transnistrie
mardi 18 novembre 2008 19:39:18
Quelles seront les conditions pour se rendre quelques jours en Transnistrie depuis la Moldavie à partir du 1er janvier 2009 pour les ressortissants de l'Union Européenne?

Je sais qu'il faut prendre le bus à la gare centrale de Chisinau mais apès surtout pour franchir la frontière et rester plus de 24 heures qu'elles seront les démarches à faire.
Jusqu'à présent les voyages en Transnistrie (région sécessionniste, située à l’est de la Moldavie) sont déconseillés, y compris les transits entre la Moldavie et l’Ukraine. Cette région, où la sécurité n’est pas assurée, est hors du contrôle du gouvernement moldave. Par conséquent, l’ambassade de France ne peut assurer l’assistance aux Français de passage en difficulté dans cette région. Il est fréquent que des voyageurs - pourtant en possession des documents appropriés - qui ont traversé la Transnistrie depuis la Moldavie ou l’Ukraine, signalent avoir rencontré des difficultés auprès des "gardes frontières" transnistriens (refus de passage, exigence de paiement d’une "amende"). Quelques rares cas de violences ont également été signalés. L’Ambassade de France n’a pas la possibilité d’intervenir lors d’incidents de ce type.
Re: Transnistrie
mercredi 31 août 2011 18:44:07
La Transnistrie est un exemple politique de légitimité d'un Etat de facto. Cette approche, liant la formation de l'Etat à la légitimité dans une perspective dynamique et historique, permet d'appréhender les normes sociales et les facteurs matériels qui donnent réalité à cette entité. On ne peut en effet réduire l'existence de la Transnistrie à son rôle géopolitique pour la Russie. Elle suit des stratégies de légitimation, sur le plan à la fois interne, à travers la recherche d'une identité propre justifiant son existence aux yeux de ses habitants, et international, puisque l'objectif affiché de ses dirigeants est d'obtenir la reconnaissance de l'indépendance. Tout d'abord, ce pays qui n'est pas reconnu sur la scène internationale, tente d'afficher toutes les marques de souveraineté puisqu'elle est dotée d'un président, d'un drapeau national, d'une législation et d'une Constitution, possède une armée et assure efficacement la protection de sa frontière. Sa banque centrale émet une monnaie (le rouble transnistrien) mais malheureusement elle dépend de la Moldavie pour son approvisionnement alimentaire et son commerce international. La Transnistrie représente une vision bien réelle du modèle de civilisation russe. Mais le blocage est toujours total sur la question du statut de la région. Les négociations se prolongent ; des négociations dont on peine à entrevoir la finalité, surtout depuis que l'Union européenne et les Etats-Unis participent au processus. D'ailleurs, elle n'offre pas un modèle de démocratie qui inciterait l'Occident à s'impliquer plus activement dans la zone. La Transnistrie a été utilisée comme un contre-feu destiné à détourner l'attention de l'incurie moldave. Voilà ce que n'a pas compris Bruxelles en refusant d'offrir à la Moldavie un programme d'intégration européenne sur le modèle chypriote, en excluant la Transnistrie et en imposant des conditions sévères à la Moldavie déjà le pays le plus pauvre d'Europe. En fait, Bruxelles a préféré ignorer le problème. Cette politique du diktat de Bruxelles s'est révélée non seulement cynique et immorale à l'égard des moldaves, mais aussi complètement dénuée de clairvoyance. En effet, la Moldavie est un état post-soviétique très pauvre dont la légitimité est contestée tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des frontières. Ce sont cependant surtout les conflits ethno-culturels qui en font un pays à l'avenir incertain et dont la déliquescence pose des problèmes à l'échelle régionale. D'un autre côté, tout ce que la scène politique russe compte de personnalités aux opinions nationalistes sociales, comme Vladimir Jirinovski approuvent son existence. En outre, l'entité sécessioniste continue de camper sur une ligne dure. Elle fonctionne comme un état nationaliste indépendant, sans toutefois disposer d'une reconnaissance diplomatique internationale. Par exemple, les écoutes téléphoniques sont monnaie courante.
En conclusion, la Transnistrie est hostile à la mondialisation.
Re: Transnistrie
dimanche 7 octobre 2012 14:45:13
Bonjour
J'aimerai savoir si des personnes ont deja sejouré laba pour une semaine. Ma copine est de Transnistrie elle a sa famille a Bender. Elle veux que je passe les fetes de fin d'année chez elle avec ses parents. Je pars souvant en roumanie et en moldavie mais je ne suis jamais parti laba. J'ai des amis roumains qui me deconseillent fortement d'aller laba. Est ce quelqu'un peut me donner quelques conseils. Je parle un peu roumain mais je ne parle pas du tout russe.
Merci pour votre aidesmiling smiley
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter