Russie.net, le web franco-russe

Основан в 1997 году

Accueil > ARCHIVES > Archives Politique > 2001 > La Russie et l’OTAN

La Russie et l’OTAN

11-2001

Après les événements du 11 septembre et le rapprochement de la Russie avec les Etats-Unis, la question de la participation de la Russie au sein de l’OTAN est de nouveau à l’ordre du jour.

Lors de leur rencontre au début du mois, les Présidents russe et américain ont insisté, dans la déclaration finale, sur la nécessité de coordonner les actions de la Russie et de l’OTAN. Quelques jours plus tard, le Premier ministre anglais, Tony Blair, a élargi le sens de cette déclaration en proposant, dans une lettre aux membres de l’OTAN et au Président russe, une coopération plus étroite entre Moscou et l’Alliance. A la place du Conseil conjoint Russie-OTAN créé en 1997 comme une structure exclusivement consultative, Tony Blair proposait de former une structure où la Russie, à l’égal des autres membres, aurait le droit de vote sur les problèmes de sécurité commune. A son tour, le ministre des Affaires étrangères russe, Igor Ivanov, estimait que les relations entre la Russie et l’Alliance ne devaient plus s’appuyer sur la formule "19+1", les 19 pays membres de l’OTAN d’un côté et la Russie de l’autre, mais qu’il était "indispensable d’établir un mécanisme de coopération qui permettrait, sur des bases égales, de résoudre les problèmes qui se posent et de porter une commune responsabilité sur les décisions prises". Cependant, "la réaction de la Russie sur les nouvelles propositions de l’Occident est intéressée mais prudente" note le journal Vremia Novosteï. "Les discussions actuelles entre la Russie et l’OTAN au sein du conseil conjoint reste vides et ne mènent à rien. Il n’est pas question que la Russie entre dans l’OTAN. Cette dernière est également une relique de la guerre froide. Si l’OTAN estime que la menace qui pèse sur la sécurité mondiale a totalement changé et reconnaît que cette menace ne vient plus de Russie, alors il est nécessaire de transformer l’Alliance elle-même" déclare le ministre de la Défense, Sergueï Ivanov. Ce dernier doit nécessairement tenir compte de l’opinion de l’armée face à un possible rapprochement de la Russie avec l’OTAN. Or, le corps des généraux voit d’un mauvais œil le nouveau cours politique présidentiel de rapprochement avec l’Occident.
Le Président russe a fait la synthèse des opinions diverses de ses deux ministres en déclarant lors de sa rencontre avec le secrétaire général de l’OTAN, George Robertson en visite à Moscou : "D’un côté, la Russie ne fait pas la queue pour rentrer dans l’OTAN ; de l’autre côté, elle est prête à développer ses relations avec l’Alliance aussi loin que cette dernière le souhaite". "Le problème principal se cache dans cette déclaration : ni la Russie, ni l’OTAN, ne savent pour l’instant jusqu’où ils sont prêts à aller dans leur rapprochement mutuel" écrit le journal Kommersant. A l’issue de la rencontre, les deux parties se sont déclarées prêtes à donner le droit de vote à la Russie sur un certain nombre de questions débattues au sein de l’Alliance. "La décision politique d’élargir la participation de la Russie au sein de l’OTAN est prise. Il reste cependant à établir les modalités de cet élargissement. Il est encore trop tôt pour parler de la "configuration de ce mécanisme" a déclaré George Robertson. En outre, la liste des questions sur lesquelles l’Alliance jugera nécessaire de prendre en compte l’opinion de la Russie doit également être définie " écrit le quotidien Izvestia. "Si Moscou se dit prête à coopérer avec l’OTAN, elle tente par ailleurs de conserver une grande liberté. De nombreux experts et hommes politiques estiment que la Russie devrait suivre l’exemple de la France qui participe aux structures politiques de l’OTAN sans faire partie de l’organisation militaire" conclut le journal Kommersant.

Vremia Novosteï 19-11-01, Kommersant 21-11-01, 24-11-01, Izvestia 24-11-01


© lundi 3 décembre 2001
par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document