Russie.net, le web franco-russe

Основан в 1997 году

Accueil > Voyage en Russie > Le mammouth Jarkov

Le mammouth Jarkov

En décembre 1997, Bernard Buigues aperçoit, dans le sol gelé de la toundra, à l’extrême nord de la Sibérie, des os gelés. L’année suivante, les Jarkov, famille de nomades éleveurs de rennes, le guident, dans la même région, jusqu’à une paire de pointes d’ivoire de trois mètres de long, intactes : ce sont, révèlent les fouilles, les défenses d’un mammouth entier, mort à quarante-sept ans, vieux de vingt mille ans.

Chercheurs, trappeurs et chasseurs vont collaborer pour mettre au jour l’animal, l’arracher de sa sépulture. Soulevé par le plus gros hélicoptère du monde, et toujours dans la gangue gelée qui le protège, le mammouth est transporté dans une cave refroidie en permanence où les savants du monde entier cherchent à percer les secrets de cet animal mythique. Le photographe et peintre Francis Latreille a suivi depuis l’origine cette fantastique aventure au cSur du Taymir. Ses belles images en restituent toute l’émotion.

La belle histoire du mammouth Jarkov commence la plus improbable des chasses au trésor. Un jour de décembre 1997, au coeur du Taymir, à l’extrême nord de la Sibérie, Bernard Buiges découvre un bout d’os qui sort du sol gelé de la toundra. Un indice infime, presque banal dans ce pays ou les Dolgans, nomades éleveurs de rennes, pêcheurs et chasseurs, vivent aussi des pièces d’artisanat qu’ils façonnent dans les morceaux de défenses ramassés au gré de leurs déplacements.
Mais le premier jalon d’une extraordinaire aventure est posé.

Quelques mois plus tard, les Jarkov, une famille dolgane, amènent Bernard Buiges au même endroit, là où ils ont trouvés deux étés plus tôt une paire de pointes d’ivoire de trois mètres de long, intactes.
C’est assez cette fois, pour se lancer véritablement sur la piste du mammouth.

Dès lors, trappeurs, chasseurs et savants se côtoient dans la quête miraculeuse qui va permettre, étape après étape, de mettre au jour un mammouth entier mort à quarante-neuf ans et vieux de vingt mille ans !

En octobre 1999, Jarkov est arraché à sa sépulture millénaire par un MI 26, l’hélicoptère le plus gros du monde, et transporté à 300 kilomètres de là dans une cave gelée en permanence pour garantir la qualité de sa conservation. Depuis, les scientifiques du monde entier s’efforcent de percer les nombreux secrets qui entourent encore cet animal mythique, figure emblématique de l’imaginaire collectif.
Pour la première fois, ils ont toutes les chances d’y parvenir...

 

 

© samedi 3 juin 2000, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dernières brèves

  • Le métro de Moscou a doublé son prix

    Son programme de construction dépasse 2 milliards de roubles
    La construction du métro de 2011 à 2024 pourrait coûter plus de 2 milliards de roubles au budget de Moscou, selon le programme d’investissement d’adresse (AIP, publié sur le site Web du bureau du maire). Le document décrit les dépenses (...)
    ----------------------
  • La Russie est montée de 3 points dans le classement Doing Business de la Banque Mondiale

    La Russie est montée de 3 points dans le classement Doing Business de la Banque Mondiale, occupant désormais la 28ème place.
    La Russie occupe la 28e place du classement actualisé Doing Business, gagnant trois places par rapport à l’année dernière. Ceci est indiqué dans le rapport de la Banque (...)
    ----------------------
  • Le continent africain est arrivé à Sotchi

    Vladimir Poutine appelé à doubler ses échanges commerciaux avec l’Afrique.
    En cinq ans, le commerce russo-africain a plus que doublé et dépassé les 20 milliards de dollars, mais cela ne suffit pas. Au cours des cinq prochaines années, il devrait au moins être doublé à nouveau. C’est ce qu’a déclaré le (...)
    ----------------------