Russie.net, le web franco-russe

Основан в 1997 году

Accueil > Anniversaire > Le traité de Brest-Litovsk

Le traité de Brest-Litovsk

Le 3 mars 1918

Le 3 mars 1918 : A Brest-Litovsk en Biélorussie, le tout nouveau gouvernement russe, issu de la Révolution d’octobre, signe le traité de Brest-Litovsk avec l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Bulgarie et cesse la guerre. La Russie perd l’Ukraine, la Finlande et les provinces baltes. Côtés ouest, les Alliés sont mécontents de la capitulation russe. La perte du front à l’est de l’Europe signifie qu’ils vont devoir redoubler d’efforts sur le front ouest face aux forces allemandes.

Au lendemain de la révolution d’Octobre, le 8 novembre 1917, le Congrès des soviets promulgue un décret demandant l’ouverture immédiate de pourparlers de paix avec les puissances occidentales d’Europe. L’armistice entre la Russie soviétique et les puissances occidentales est signé le 15 décembre à Brest-Litovsk (Biélorussie). Les conditions proposées par les puissances occidentales apparaissent comme exorbitantes quant à la superficie que doit céder la Russie soviétique. Lénine est favorable à la paix, à n’importe quel prix, afin de gagner le temps nécessaire à assurer la victoire de la révolution en Russie.

La paix est conclue le 3 mars, signée par G. I. Sokolnikov, G. V. Tchitchérine et G. I. Petrovski du côté soviétique avec l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Turquie et la Bulgarie. Les Allemands en profiteront de leur côté pour reporter leurs ultimes efforts sur le front français.

La Russie perd environ un million de kilomètres carrés à l’ouest (Pologne, Lituanie, une partie de la Biélorussie et de la Lettonie), doit évacuer les territoires de la Baltique (Livonie, Estonie), abandonne l’Ukraine et la Finlande, doit remettre une partie du Caucase aux mains de la Turquie, s’engage à démobiliser - y compris les formations de l’Armée rouge - et doit verser une indemnité de guerre. L’accord sur les clauses financières est conclu le 27 août 1918 à Berlin.

La paix de Brest-Litovsk est annulée lors de la capitulation allemande par l’armistice signé à Rethondes le 11 novembre 1918, mesure confirmée par le gouvernement soviétique deux jours plus tard.

Brest, ville belarus



© mercredi 3 mars 2004, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dernières brèves

  • Le métro de Moscou a doublé son prix

    Son programme de construction dépasse 2 milliards de roubles
    La construction du métro de 2011 à 2024 pourrait coûter plus de 2 milliards de roubles au budget de Moscou, selon le programme d’investissement d’adresse (AIP, publié sur le site Web du bureau du maire). Le document décrit les dépenses (...)
    ----------------------
  • La Russie est montée de 3 points dans le classement Doing Business de la Banque Mondiale

    La Russie est montée de 3 points dans le classement Doing Business de la Banque Mondiale, occupant désormais la 28ème place.
    La Russie occupe la 28e place du classement actualisé Doing Business, gagnant trois places par rapport à l’année dernière. Ceci est indiqué dans le rapport de la Banque (...)
    ----------------------
  • Le continent africain est arrivé à Sotchi

    Vladimir Poutine appelé à doubler ses échanges commerciaux avec l’Afrique.
    En cinq ans, le commerce russo-africain a plus que doublé et dépassé les 20 milliards de dollars, mais cela ne suffit pas. Au cours des cinq prochaines années, il devrait au moins être doublé à nouveau. C’est ce qu’a déclaré le (...)
    ----------------------