Russie.net, le web franco-russe

Основан в 1997 году

Accueil > ARCHIVES > Archives Politique > 2001 > Vladimir Poutine et l’Europe

Vladimir Poutine et l’Europe

10/10/2001

image 166 x 195Le sommet Union européenne-Russie et la rencontre du secrétaire général de l’OTAN avec le Président russe se sont déroulés dans le contexte d’une nouvelle étape des relations entre la Russie et l’Occident à la suite des attentats du 11 septembre.

"Le sommet Union européenne-Russie et la rencontre du secrétaire général de l’OTAN avec le Président russe se sont déroulés dans le contexte d’une nouvelle étape des relations entre la Russie et l’Occident à la suite des attentats du 11 septembre" écrit le quotidien Novye Izvestia. Au cours de ces deux rencontres à Bruxelles, bien que planifiées avant les attentats aux Etats-Unis, le thème de la lutte contre le terrorisme a bien évidemment été abordé. A l’issue du sommet entre l’Union européenne et la Russie, la création d’un groupe de travail sur les questions de sécurité a été décidée. Il devrait se réunir dorénavant tous les mois. "La Russie est de fait incluse dans la formation d’un nouveau modèle de sécurité que les Européens commencent tout juste à définir" estime le journal Izvestia. De même, lors de la rencontre de Vladimir Poutine avec le secrétaire général de l’OTAN, George Robertson, le thème du terrorisme était à l’ordre du jour. "Cependant l’unité déclarée dans la lutte contre le terrorisme n’efface pas les anciennes confrontations" souligne le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Vladimir Poutine a notamment appuyé, lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre, sur l’inutilité de l’élargissement de l’OTAN après les derniers attentats. "Demandez aux personnes dans la rue si elles se sentent plus en sécurité parce que leur pays appartient à l’OTAN, leur réponse sera négative" a affirmé Vladimir Poutine. La position de la Russie dans le contexte de la préparation de l’opération de représailles lui permet de s’affirmer sur la scène internationale. "La formation d’une coalition contre le terrorisme où les Etats-Unis ont déjà entraîné une centaine de pays, ne permet pas à l’OTAN d’occuper une position centrale dans l’opération de représailles" constate le journal Nezavissimaïa gazeta. "Or, un rapprochement avec la Russie permettrait à l’OTAN d’être plus proche du théâtre des opérations en Asie centrale. En échange, l’Alliance atlantique pourrait aider la Russie dans la résolution des problèmes qui entrent dans ses compétences" ajoute le journal. Il s’agit notamment des questions de l’élargissement de l’OTAN, de la création d’un bouclier antimissile européen avec la participation de la Russie et de la situation dans le Nord Caucase où la Russie est limitée dans le déploiement de son armée par le traité sur les forces conventionnelles. Le quotidien Nezavissimaïa gazeta souligne que "la Russie tente d’obtenir la compréhension de ses partenaires occidentaux face au déploiement massif de ses forces dans le Nord-Caucase". La nouvelle donne mondiale et la place de la Russie dans "la triade d’Etats - les Etats-Unis, l’Angleterre et la Russie - qui se prétendent leaders dans la lutte contre le terrorisme", selon les termes du journal Izvestia, pourraient permettre à Vladimir Poutine de faire avancer les intérêts nationaux dans ces domaines.

Kommersant, Izvestia 4-10-01 ; Nezavissimaïa gazeta, Novye Izvestia 3-10-01


© mercredi 10 octobre 2001
par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document