Welcome! Log In Create A New Profile

Advanced

La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions

Posted by levosgien1 
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 28, 2012 05:44AM
> **diana91 écrivait:**
>
> LEVOSGIEN et NYXAM
>
> A force de vomir continuellement sur le pays qui
> vous a vu naitre, il est normal que des personnes
> de ce forum vous rendent la pareille au sujet du
> pays, paradis sur terre, dont vous faites
> l'apologie constamment. On récolte ce que l'on
> sème...

____________________

Diana, à la veille des vacances et de l'arrivée des touristes, tu es fier de ton pays ? Eh bien pas moi

Les vols de colliers en or explosent en région parisienne

PARIS (AP) — Les vols de colliers en or dans les rues de la région parisienne sont passés de 154 en avril 2012 à 400 en mai 2012, soit une augmentation de 260%, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture de police de Paris. Une explosion constatée depuis le mois de mars qui a amené le renforcement ces derniers jours des actions de sécurisation.

A NICE après de nombreux vols à l'arraché

Appel à la vigilance

Psychose ? Pas encore. Mais sentiment d'insécurité, assurément. « On y pense en venant au boulot », « on va chercher la voiture la peur au ventre », « on évite collier et sac à main », confient Corinne, Marine, Stéphanie ou encore Marlène. La plupart des agents sont des femmes. Et certaines ont fait les frais, avec les beaux jours, de la recrudescence des arrachages de colliers.

Ces dernières semaines pourtant, la police a redoublé de vigilance. Avec déjà plusieurs interpellations à la clé. Mais cette série noire préoccupe jusqu'au sommet du conseil général. « Si toute agression est inadmissible, celles-ci, commises à l'encontre d'agents qui aident des populations en difficulté, le sont encore plus », s'indigne Philippe Bailbe.

Alors Diana , C'EST QUOI CETTE FRANCE ???
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 28, 2012 11:41AM
> **levosgien1 écrivait:**
>
> > **diana91 écrivait:**
> >
> > LEVOSGIEN et NYXAM
> >
> > A force de vomir continuellement sur le pays
> qui
> > vous a vu naitre, il est normal que des
> personnes
> > de ce forum vous rendent la pareille au sujet
> du
> > pays, paradis sur terre, dont vous faites
> > l'apologie constamment. On récolte ce que l'on
> > sème...
>


> ____________________
>
> Diana, à la veille des vacances et de l'arrivée
> des touristes, tu es fier de ton pays ? Eh bien
> pas moi
>
> Les vols de colliers en or explosent en région
> parisienne
>
> PARIS (AP) — Les vols de colliers en or dans les
> rues de la région parisienne sont passés de 154
> en avril 2012 à 400 en mai 2012, soit une
> augmentation de 260%, a-t-on appris mercredi
> auprès de la préfecture de police de Paris. Une
> explosion constatée depuis le mois de mars qui a
> amené le renforcement ces derniers jours des
> actions de sécurisation.
>
> A NICE après de nombreux vols à l'arraché
>
> Appel à la vigilance
>
> Psychose ? Pas encore. Mais sentiment
> d'insécurité, assurément. « On y pense en
> venant au boulot », « on va chercher la voiture
> la peur au ventre », « on évite collier et sac
> à main », confient Corinne, Marine, Stéphanie
> ou encore Marlène. La plupart des agents sont des
> femmes. Et certaines ont fait les frais, avec les
> beaux jours, de la recrudescence des arrachages de
> colliers.
>
> Ces dernières semaines pourtant, la police a
> redoublé de vigilance. Avec déjà plusieurs
> interpellations à la clé. Mais cette série
> noire préoccupe jusqu'au sommet du conseil
> général. « Si toute agression est inadmissible,
> celles-ci, commises à l'encontre d'agents qui
> aident des populations en difficulté, le sont
> encore plus », s'indigne Philippe Bailbe.
>
> Alors Diana , C'EST QUOI CETTE FRANCE ???


Merci de confirmer mes propos !
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 28, 2012 07:33PM
Youri Bandajevsky est un formidable médecin, né en 1957, spécialiste de premier plan d’anatomo-pathologie. En 1990, alors qu’il n’a que 33 ans, il prend la direction du tout nouvel Institut de médecine de Gomel. Gomel est au coeur de la zone contaminée par Tchernobyl. Bandajevsky y commence un travail de fond sur les effets sanitaires de la catastrophe. En faisant passer des électrocardiogrammes à ses propres étudiants ainsi qu'à un panel de personnes récemment décédées, il découvre très vite des choses stupéfiantes: leurs reins, leurs coeurs contiennent des concentrations très singulières de césium 137 (Cs137), l’un des principaux radionucléides dispersés par Tchernobyl.

Environ 70% des substances radioactives libérées dans l’atmosphère lors de l’accident du 4ème réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl
ont contaminé 23% du territoire de la Biélorussie. Actuellement dans cette zone vivent environ 1,4 millions d’habitants, dont 260.000 enfants.

La femme de Bandajevsky, Galina, qui est pédiatre, avec lui, aidés de quelques étudiants, vont se mettre à sillonner la Biélorussie pour ausculter le plus grand nombre possible d’enfants. En quelques années, ils examinent des milliers d’enfants biélorusses, trouvant chez la plupart d’entre eux des concentrations de Cs137 supérieures à 50 becquerels par kilo de poids corporel, un seuil au-delà duquel apparaissent les maladies. En croisant ces résultats cliniques et le niveau de contamination de ces mêmes enfants, l’équipe de Bandajevsky réalise qu’il existe un lien flagrant entre concentration de Cs137 et malformations cardiaques. Ces découvertes sont explosives sur le plan politique; La Biélorussie, qui a consacré pendant des années jusqu’à 20% de son budget aux conséquences de Tchernobyl, n’a plus qu’une idée en tête : nier les problèmes. Il faudrait, à suivre Bandajevsky, au moins évacuer les femmes enceintes et les plus jeunes enfants, et donner à tous les autres le moyen de se protéger contre la contamination[/b], notamment celle des aliments. Contrairement à Hiroshima et Nagasaki, où la réaction thermonucléaire s’était produite dans l’atmosphère, l’explosion de Tchernobyl a contaminé le sol en y déversant des centaines de tonnes de particules radioactives. Les constatations scientifiques sont alarmistes: L’exposition aux agents radioactifs a conduit à un doublement du taux de mortalité au cours des 20
dernières années. Durant la seule période 1990-1999, le taux de mortalité a augmenté de 32,7% (de 10,7 à 14,2 pour mille) ; de 40,2 % chez les hommes et de 24,3 % chez les femmes.
A toute force, le pouvoir continue de clamer qu’on peut vivre sur des terres contaminées, et qu’on peut même y renvoyer des personnes déplacées au moment de la catastrophe. En 1998, le professeur et son épouse sont face à leurs responsabilités : parler, publier leurs résultats, et donc défier le redoutable régime postsoviétique d’Alexandre Loukachenko; Les résultats sont publiés, et comme si cela ne suffisait pas, Youri, qui est membre d’une commission chargée de contrôler les fonds publics destinés à Tchernobyl, découvre une magouille gigantesque. Sur les 17 milliards de roubles affectés en 1998 à l’Institut de recherche sur les radiations, seul 1,1 milliard a été utilisé pour des études utiles.

Le 13 juillet 1999, Youri Bandajevsky est arrêté, et jeté en prison pour six mois. Le 27 décembre 1999, il est libéré dans l’attente d’un procès, et se remet aussitôt au travail. Mais le 18 juin 2001, une chambre militaire - ce qui interdit tout appel - le condamne à huit ans de camp à régime sévère et à la confiscation de tous ses biens pour ... terrorisme (LOL!). Evidemment, son successeur à l’Institut de Gomel met fin aux travaux en cours sur le césium.Le pouvoir biélorusse, en effet, est parvenu en quelques années à museler ou contrôler toute recherche authentique sur les véritables effets de Tchernobyl. Après avoir chassé sa propre ministre de la Santé, le docteur Dobrychewkaïa, il est parvenu à fermer un autre institut scientifique, celui du professeur Okeanov, spécialiste des cancers, et à occulter les travaux des professeurs Demidtchik et Goncharova.

Libéré en 2005, Bandajevsky est depuis un homme cassé : « Je suis en exil en Ukraine après avoir passé par la France et la Lituanie. J’ai perdu onze ans de ma vie. » Installé désormais au Centre de réadaptation pour les victimes de Tchernobyl de l’académie des sciences médicales d’Ukraine, à Kiev, il tente de reprendre ses travaux pour améliorer la santé publique dans les territoires contaminés.

... Alors Levosgien, c'est quoi cette Biélorussie?
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 29, 2012 04:51AM
> **zelmak écrivait:**
>
> Youri Bandajevsky est un formidable médecin, né
> en 1957, spécialiste de premier plan
> d’anatomo-pathologie. En 1990, alors qu’il
> n’a que 33 ans, il prend la direction du tout
> nouvel Institut de médecine de Gomel. Gomel est
> au coeur de la zone contaminée par Tchernobyl.
> Bandajevsky y commence un travail de fond sur les
> effets sanitaires de la catastrophe. En faisant
> passer des électrocardiogrammes à ses propres
> étudiants ainsi qu'à un panel de personnes
> récemment décédées, il découvre très vite
> des choses stupéfiantes: leurs reins, leurs
> coeurs contiennent des concentrations très
> singulières de césium 137 (Cs137), l’un des
> principaux radionucléides dispersés par
> Tchernobyl.
>
> Environ 70% des substances radioactives libérées
> dans l’atmosphère lors de l’accident du 4ème
> réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl
> ont contaminé 23% du territoire de la
> Biélorussie. Actuellement dans cette zone vivent
> environ 1,4 millions d’habitants, dont 260.000
> enfants.
>
> La femme de Bandajevsky, Galina, qui est
> pédiatre, avec lui, aidés de quelques
> étudiants, vont se mettre à sillonner la
> Biélorussie pour ausculter le plus grand nombre
> possible d’enfants. En quelques années, ils
> examinent des milliers d’enfants biélorusses,
> trouvant chez la plupart d’entre eux des
> concentrations de Cs137 supérieures à 50
> becquerels par kilo de poids corporel, un seuil
> au-delà duquel apparaissent les maladies. En
> croisant ces résultats cliniques et le niveau de
> contamination de ces mêmes enfants, l’équipe
> de Bandajevsky réalise qu’il existe un lien
> flagrant entre concentration de Cs137 et
> malformations cardiaques. Ces découvertes sont
> explosives sur le plan politique; La Biélorussie,
> qui a consacré pendant des années jusqu’à 20%
> de son budget aux conséquences de Tchernobyl,
> n’a plus qu’une idée en tête : nier les
> problèmes. Il faudrait, à suivre Bandajevsky, au
> moins évacuer les femmes enceintes et les plus
> jeunes enfants, et donner à tous les autres le
> moyen de se protéger contre la contamination,
> notamment celle des aliments. Contrairement à
> Hiroshima et Nagasaki, où la réaction
> thermonucléaire s’était produite dans
> l’atmosphère, l’explosion de Tchernobyl a
> contaminé le sol en y déversant des centaines de
> tonnes de particules radioactives. Les
> constatations scientifiques sont alarmistes:
> L’exposition aux agents radioactifs a conduit à
> un doublement du taux de mortalité au cours des
> 20
> dernières années. Durant la seule période
> 1990-1999, le taux de mortalité a augmenté de
> 32,7% (de 10,7 à 14,2 pour mille) ; de 40,2 %
> chez les hommes et de 24,3 % chez les femmes. A
> toute force, le pouvoir continue de clamer qu’on
> peut vivre sur des terres contaminées, et qu’on
> peut même y renvoyer des personnes déplacées au
> moment de la catastrophe. En 1998, le professeur
> et son épouse sont face à leurs responsabilités
> : parler, publier leurs résultats, et donc
> défier le redoutable régime postsoviétique
> d’Alexandre Loukachenko; Les résultats sont
> publiés, et comme si cela ne suffisait pas,
> Youri, qui est membre d’une commission chargée
> de contrôler les fonds publics destinés à
> Tchernobyl, découvre une magouille gigantesque.
> Sur les 17 milliards de roubles affectés en 1998
> à l’Institut de recherche sur les radiations,
> seul 1,1 milliard a été utilisé pour des
> études utiles.
>
> Le 13 juillet 1999, Youri Bandajevsky est
> arrêté, et jeté en prison pour six mois. Le 27
> décembre 1999, il est libéré dans l’attente
> d’un procès, et se remet aussitôt au travail.
> Mais le 18 juin 2001, une chambre militaire - ce
> qui interdit tout appel - le condamne à huit ans
> de camp à régime sévère et à la confiscation
> de tous ses biens pour ... terrorisme (LOL!).
> Evidemment, son successeur à l’Institut de
> Gomel met fin aux travaux en cours sur le
> césium.Le pouvoir biélorusse, en effet, est
> parvenu en quelques années à museler ou
> contrôler toute recherche authentique sur les
> véritables effets de Tchernobyl. Après avoir
> chassé sa propre ministre de la Santé, le
> docteur Dobrychewkaïa, il est parvenu à fermer
> un autre institut scientifique, celui du
> professeur Okeanov, spécialiste des cancers, et
> à occulter les travaux des professeurs Demidtchik
> et Goncharova.
>
> Libéré en 2005, Bandajevsky est depuis un homme
> cassé : « Je suis en exil en Ukraine après
> avoir passé par la France et la Lituanie. J’ai
> perdu onze ans de ma vie. » Installé désormais
> au Centre de réadaptation pour les victimes de
> Tchernobyl de l’académie des sciences
> médicales d’Ukraine, à Kiev, il tente de
> reprendre ses travaux pour améliorer la santé
> publique dans les territoires contaminés.
>
> ... Alors Levosgien, c'est quoi cette
> Biélorussie?

_________

Centrale nucléaire Ukrainienne , montée par les Russes dont la Bièlorussie est victime, je ne vois pas le rapport entre l'auteur et la victime
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 29, 2012 05:38AM
Zelmak

Cela fait au moins 3 fois que vous faites ce copié collé sur ce sujet .. cela devient une rengaine
Votre seule et sempiternelle réponse est toujours un retour au passé, alors que ce post est SUR LE PRESENT

Dans ces conditions je pourrais aussi vous parler du rôle des communistes pendant la guerre , du rôle de la France en Angola et autres pays d'Afrique, du frère d'un Président Français mouillé jusqu'au coup dans les trafics d'armes..... et Karachi etc etc ..
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 29, 2012 09:03AM
> **levosgien1 écrivait:**
>
> Zelmak
>
> Cela fait au moins 3 fois que vous faites ce copié collé sur ce sujet .. cela devient une
> rengaine
> Votre seule et sempiternelle réponse est toujours un retour au passé, alors que ce post est SUR LE
> PRESENT

les enfants biélorusses qui meurent de leucémie c'est MAINTENANT et aussi demain et dans 100 ans!

> Dans ces conditions je pourrais aussi vous parler du rôle des communistes pendant la guerre , du
> rôle de la France en Angola et autres pays d'Afrique, du frère d'un Président Français
> mouillé jusqu'au coup dans les trafics d'armes..... et Karachi etc etc ..

C'est quoi le rapport avec la Biélorussie?
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 29, 2012 01:52PM
Il n'y a pas de problème, parlez moi de ce que vous voulez, je suis lucide et critique sur mon pays. Mais y vivant, je suis désolé de ne pas être un mouton de panurge et de ne pas ressentir la moindre peur en croisant 3 jeunes alors que TF1, BFM et le parisien m'en on intimé l'ordre. Ca c'est juste bon pour raccoler et vendre. Et vous, vous achetez, que dis-je? surconsommez...

Le problème des sols contaminés au Cs137 un problème du passé? Et vous me traitiez de comique... Alors soyez heureux, je vous prends dans ma troupe sans hésiter. Parce que le sketche de Tchernobyl produisant des déchets radioactifs bio-dégradables, qui fait toujours recette en Biélorussie, a toutes les chances de cartonner aussi ici. Vous serez ma tête d'affiche.

Si vous ne voyez pas le rapport, achetez vous des lunettes et relisez ce que j'ai écrit. Quand des membres de sa population meurent toujours et encore, que des scientifiques alertent, et que de ce fait ils sont jetés en prison pour leur fermer le clapet, il me semble que le pouvoir Biélorusse devient sacrément coupable. Visiblement, seuls les voleurs de poules vous font peur, pas les mafieux à la tête d'un état. Chacun ses rengaines. Les miennes me semblent malgré tout plus nobles que les votres.
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 29, 2012 03:09PM
Bravo zelmak vous y tenez vraiment a votre conte de fée "le nuage de tchernobyl s´est arreté a la frontiere francaise" et allez plutot vous et diana91 au lieu de vous acharner sur le Belarus cause de tous vous malheurs enqueter sur les consequences sur la santé des victimes bien francaises des fuites des centrales nucleaires bien francaises camouflant le moindre incident ou fuite qui est jugé "sans incident"par le lobby nucleaire francaisthumbs down
Moi en comparant j´ai la nette impression que Tchernobyl a en fait fait bien plus de degats chez nous et vous n´y aurez sans doute pas echappé non plus si vous etiez deja né en 1986!
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
June 30, 2012 06:58AM
Je vais peut être vous emmerder en parlant du Belarus et pas d'autre chose mais je crois que c'est là la vraie discution et non la France avec ses vols et sa politique ou ce qui n'y à pas attrait .
Donc l' avenir Belarus ne se porte pas mal d'après ce que je vois ,en ce moment il y a une certaine embellie dans le pays qui me fais penser que le moustachu ne se débrouille pas si mal en fin de compte (ormis les travers du moustachu) ,je constate que bon nombre de banques françaises ,allemandes et anglaises principalement injectent de l'argent dans l'économie et que cela est prolifique au pays .
Le pays est pro russe mais diffère quelque peu quand même ,il faut y vivre pour s'en rendre compte ,j'ai l'impression qu'il va dans le bon sens (sauf les travers du moustachu) dans bien des domaines .
Je signale quand même pour info que les résidents n'ont plus besoin de visas pour rentrer et ce depuis cette année (fin mai),
ça ne va pas changer grand chose à grand monde mais c'est une bonne chose .
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 02, 2012 11:20AM
Nyxam, pas de soucis, vous avez réussi l'audition vous aussi. En première partie de Levosgien avec ses "déchets radioactifs bio-dégradables" pour nous réitérer son "Tchernobyl a fait bien plus de victimes chez nous."... Je vois que la méconnaissance n'est toujours pas un frein à votre verve et votre propension à dire tout et n'importe quoi. Allez voir, entre autre, le reportage photographique déchirant de Paul Fusco "Les oubliés de tchernobyl" avec ses enfants malformés, handicapées, malades de l'Asile Novinski de Minsk ou de l'Orphelinat pour enfants abandonnés de Gomel. En intégrant que l'administration de Loukachenko préfère mettre en prison ceux qui veulent lutter, prévenir et informer sur le sujet en laissant les victimes à leur propre sort. Après cela, vous aurez peut-être une vraie idée de qui s'acharne sur qui. Ou préférez boire la propagande officielle... En France on est au courant de ce qu'il se passe: amiante, médiator, sang contaminé. Des scandales il y en a dans toutes les sociétés. C'est pour cela que la liberté d'investiguer est une nécessité absolue.

Vanvan a raison, ne cherchez pas à systématiquement me renvoyer à la face la France et ses problèmes; Nous sommes sur un forum Biélorussie, nous parlons donc de la Biélorussie. Les problèmes des autres ne la dédouanne pas de régler les siens. Encore moins de les ignorer.
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 03, 2012 04:52PM
Zelmak

Ce forum est destiné à la conversation, mais pas à la propagande militante comme tu le fais depuis des années.

Si tu n’aimes pas le bisounours c’est ton problème, mais si tu nous prends sans cesse à parti, comme tu le fais par simple militantisme, tu commences sérieusement à me gonfler et à en gonfler d’autres

Si tu veux militer pour telle ou telle cause, tu vas sur des sites spécialisés et tu pourras t’épanouir avec des illuminés qui partageront ta cause et tu cesses de m’attribuer des propos que je n’ai jamais tenus. OK

Pour ta phobie sur le nucléaire, je suis placé pour t’en parler. Travaillant à l’époque de Tchernobyl à Strasbourg, je me suis retrouvé grâce au nuage nucléaire qui n’avait jamais passé le Rhin avec la Thyroïde en l’air.( Ce fut le même cas pour mon patron de l'époque)

Après la scintigraphie le toubib m’a dit vous avez la maladie de Hashimoto, quand j’ai dit « c’est quoi ce truc » je me souviens très bien de sa réponse " il faut cesser de passer vos vacances à Tchernobyl "....!!

Depuis cette date je bouffe 3 cachets par jour pour traiter cette merde.

Je fais partie de l’association des victimes de Tchernobyl… grosse rigolade parce que jamais cela ne sera reconnu par les autorités sanitaires
EN France.

Pire quand je suis retourné voir ce professeur qui m’avait découvert ce problème, en lui demandant un certificat médical, je lui ai reparlé de son propos sur les vacances à Tchernobyl, il est monté sur ses grands chevaux en me disant " je ne vous ai jamais dit cela.." Don acte, ben voyons.

Alors avant de vomir sur le Belarus, tu ferais mieux de tourner ta langue 10 fois dans ta bouche avant de parler, parce que là sérieusement tu me gonfles sur ce sujet.

Dans ma famille au Belarus je n’ai pas connaissance de problèmes comme le mien.. Je ne sais pas du côté de GOMEL, nous n’allons pas dans cette zone, ni dans les zones interdites et que tu trouves sur le site de l’Ambassade de France au Belarus

Si tu veux prendre la France pour exemple, je vais te rappeler l’affaire du sang contaminé et de voir Fabius dans le nouveau gouvernement, c’est à croire que les Français n’ont rien dans la cervelle.. !!

C’est comme pour Tchernobyl, tous coupables mais pas responsables. C’est cela ta référence ?? Ta belle FRANCE qui veut donner des leçons.?

Tu cesses de me gaver avec ton militantisme et faire ta propagande, alors que tu n’es jamais venu au Belarus … MERCI
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 04, 2012 01:08PM
Avec ce qui se prépare en augmentations tarifères de toutes sortes ça va encore donner dur ,70 % pour la lumière car l'état ne veut plus payer les frais de la socièté ,ce sera donc à nous usagers de le faire .La bouffe augmente aussi assez significativement et depuis 3 ou 4 jours des affichettes sont mises dans les rayons nous signalant qu'il ne faut pas prendre tel ou tel produit car ils ne savent pas le nouveau prix pour les étiquetés,vers moi les pannes informatiques arrivent un peu trop souvent alors il faut payer en liquide .Les transports en communs augmentent aussi bientôt ,ça va doubler .
Vous voyez ici aussi ça augmente ,comme en France et je crois que c'est partout pareil .Cette anneé est une année exceptionnelle en maïs et en blé mais la farine ne va pas baisser pour ça ,ni ma polenta .
Le marché extérieur bélarus va de mieux en mieux ,les exportations vont bien c'est peut être du à l'investissement massif de certaines banques françaises ,allemandes dont la bundesbank et de la banque d'Irlande ,une grande banque biélo est d'ailleurs associée avec certaines de nos banques à 50 %,donc si je comprends bien ces banques là n'ont pas peur d'investire ici ,au contraire c'est massif .
Ah la politique !!!!!
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 05, 2012 07:42PM
Levosgien1, j’avoue que vous répondre est un puits sans fond, puits de contradictions et de non-sens dont seules vous avez le secret, empli que vous êtes de vos certitudes. Vous apporter la contradiction est aisé mais cela revient un peu à donner du lard au cochon. Mais allez, je m'y colle au moins pour que ceux qui viendraient à lire vos propos puissent ne pas confondre l'idée que vous vous faîtes des miens, et ce qu'ils sont réellement, c'est à dire en aucun cas une plaidoirie anti biélorusse comme vous semblez vouloir le faire croire;

Si vous vous adressez à moi en ces termes : « Ce forum est destiné à la conversation, mais pas à la propagande militante comme tu le fais depuis des années. », avec la certitude toute Levosgienne que c’est un reproche légitime à me faire, mieux vaudrait éviter, au même moment, dans une discussion voisine, de vous-même pratiquer la surenchère de ce comportement que vous dénoncez à mon encontre : « En profitant de ce long week-end avec des amis dans la datcha, tout le monde aujourd'hui regardait à la T.V la grande parade militaire pour la fête de l'indépendance. La fierté pour le Belarus se lisait sur tous les visages; Il y avait par ce beau temps des centaines de milliers de personnes pour ce grand défilé patriotique le long de l'avenue de l'indépendance. C'est aussi cela le Belarus, un peuple fier, qui aime son pays ». C’est mieux pour la crédibilité de votre première phrase d’éviter le ridicule de tels propos ensuite, je vous assure. Et je vous épargne vos messages façon ministère de l’information de Minsk sur la propreté, le zéro SDF, le taux de chômage nul, le rapport officiel sur la sécurité du témoin de mariage colonel de la Police,… La propagande est le fait de nous vendre une Biélorussie de carte postale, fière, propre et armée jusqu’aux dents. Où tout le monde y serait beau et gentil. Je n’ai jamais adopté ce genre de ton envers la France ou quelque cause que ce soit, et me fiche d’en faire la promotion à votre manière Biélorusse car je sais que tout est infiniment plus complexe que la vision Blanche ou Noire que vous avez du monde. La réponse à la propagande, cela s’appelle de la contestation. C’est ce qu’à ma modeste mesure je fais : je conteste votre Biélo de carte postale où le pouvoir ne serait que bienveillance, ce qui est risible, et rectifie juste le portrait apocalyptique et complètement injuste que vous faîtes de votre propre pays au travers des journaux télévisés, dont vous continuez à parler sans plus y habiter, contrairement à moi, ce qui, vous, ne vous gêne pas, préférant réserver cette objection aux autres. Vous dédouaner de suivre les conseils que vous prodiguez n’est pas là le moindre de vos défauts.

« Si tu n’aimes pas le bisounours c’est ton problème ». Visiblement, c’est SURTOUT le vôtre de l’aimer autant, une contradiction de plus, puisque chaque mise en cause d’un pouvoir qui n’a rien à voir avec vous, ce qui devrait vous laisser de marbre si ce n’était pas votre problème, vous qui nous avez moult fois affirmé que vous ne vous intéressiez pas à la politique, déclenche le type d’aboiement tel que sur la ligne suivante, excusez du peu : « mais si tu nous prends sans cesse à parti, comme tu le fais par simple militantisme, tu commences sérieusement à me gonfler et à en gonfler d’autres. » Je ne vous prends nullement à parti. Je vous mets juste en face de vos pathologiques contradictions et y réponds. Vous trouvez qu'on vous gonfle? Mais vous croyez que vous suscitez quoi vous, de votre côté, en affirmant à longueur de posts tout et son contraire sous forme de brèves de comptoir? Je m'excuse mais ce n'est purement et simplement que la monnaie de votre pièce et c'est la moindre des choses de réagir à vos propos café du commerce. C'est exactement ce que j'ai fait quand selon vous, la France mérite d’être définie définitivement par le fait que des délinquants s’attaquent à des colliers en or (« c’est quoi cette France ? »). Ok, je ne conteste nulle part la réalité du fait bien que vous ne faîtes qu’un copier collé d’une info glanée sur un média. Ce que je conteste c’est que si on définit la France entière à partir de faits divers, qu’est-ce qui vous empêche d’avoir la même conclusion quand je compile des articles qui expliquent qu’un pays dont le gouvernement laisse ses enfants, des médecins livrés à eux-mêmes face aux ravages du Cs 137, gouvernement qui détourne les fonds alloués à lutter contre ce fléau et jette en prison ceux qui veulent mettre le problème sur la place publique? Je n’ai fait qu’adopter votre méthode : j’ai défini la Biélo en me basant sur un fait divers en espérant que ça vous paraisse injuste et vous faire vous rendre compte qu’on ne juge pas un pays sur ces bases-là. Peine perdue. Je demandais juste de la mesure et de l’honnêteté, rien de plus. Rien de moins. De plus, vous êtes bien mignon de vous inclure dans un « nous » solidaire, espèce de collectif, communauté soudée et nombreuse qui serait agacée par ce Zelmak ; Pardon de vous le dire, mais ceci n’existe que dans vos fantasmes parce que vous êtes juste deux avec Nyxam, à avoir basculé dans la béatitude ; Nyxam qui a la particularité d’avoir le même sens de l’information que vous genre la « voix de Minsk », en parlant par exemple de « tant de français poussés vers Grodno » alors que « tant de français » signifie en réalité Vanvan, seul et unique. Excusez l’escroquerie ! A par votre communauté pléthorique que vous formez donc à 2, je n’ai visiblement pas l’air de déranger grand monde.

« Si tu veux militer pour telle ou telle cause, tu vas sur des sites spécialisés et tu pourras t’épanouir avec des illuminés qui partageront ta cause ». Nous y voilà. Comme un scientifique qui viendrait de découvrir le chaînon manquant, je comprends enfin le pourquoi du comment. Cette citation est la plus délicieuse de toutes, je m’en délecte. Merci Levosgien de l'avoir écrite. Votre définition de ce que doit être un forum de discussion vient de nous apparaître sans équivoque et donne enfin un sens à la teneur de tous vos propos: pour vous, nous sommes donc ici pour être tous d’accord (surtout avec vous). Et si on ne pense pas comme vous, on devient un « illuminé », rien de moins que ça, qui doit trouver un forum où tout le monde partagerait son opinion. Au final, pour Levosgien, les forums sont des brosses à reluire géante, où les individus s’invitent pour se congratuler perpétuellement les uns les autres ; Pas étonnant que vous perdiez vos nerfs, votre patience, votre sang froid par votre expression limite grossière, à chaque message qui ne vous caresse pas vous et vos aspirations d’ordre et de sécurité, dans le sens du poil, puisque selon vous, nous devrions tous être là QUE pour louer ce beau pays autocratique. Pardon encore, mais c’est d’être président d’un fan club dont vous avez besoin, non de participer à un forum de discussion, qui implique l’acceptation de la contradiction, la multitude des points de vue, autant extérieurs et intérieurs à une situation, et surtout nécessite de distinguer la critique de la haine. Votre réel problème est que vous semblez avoir fait une OPA sur la Biélorussie, vous autoproclamant seul à pouvoir vous exprimez sur ce pays, aucunes autres informations n’ayant assez de valeur pour vous. Nul autre chemin possible donc que le sens unique dans lequel vous nous obligez à passer, sous peine de représailles. Et bien non, la discussion implique la contradiction. Ce sont les règles du jeu et, désolé, mais personne ne vous demande votre avis pour les définir … Si ça vous gonfle, et bien sachez que personne ne vous retient. L’office du tourisme Bélarusse sera heureux de vous accueillir. Bonne continuation.

Ensuite vient ce petit paragraphe qui résume assez clairement votre sens du débat et du mur auquel on se heurte quand vous intervenez: « Dans ma famille au Belarus je n’ai pas connaissance de problèmes comme le mien. Je ne sais pas du côté de GOMEL, nous n’allons pas dans cette zone, ni dans les zones interdites et que tu trouves sur le site de l’Ambassade de France au Belarus » Par rapport à ce que j’ai dit sur la contamination au Cs137 des sols de la région de Gomel et de ses conséquences sur la population, c’est clair, vous l’avouez vous-même : vous n’y connaissez strictement rien. Pourtant, alors que je devrais au moins avoir le bénéfice du doute, le temps au moins pour vous de vérifier et de recouper certaines données, vous préférez la malhonnêteté immédiate et passer le reste de votre message à qualifier mon propos de « gonflant », « vomi » ou encore « propagande », propos dont le seul fondement est qu’ils ne vous plaisent pas et qu’ils vous « gonflent ». Un peu léger comme argumentation.


« Si tu veux prendre la France pour exemple ¬¬, je vais te rappeler l’affaire du sang contaminé et de voir Fabius dans le nouveau gouvernement, c’est à croire que les Français n’ont rien dans la cervelle.. !! (…) C’est comme pour Tchernobyl, tous coupables mais pas responsables. C’est cela ta référence ?? Ta belle FRANCE qui veut donner des leçons? » Encore une fois, non-sens caractérisé qui apporte justement de l’eau à mon moulin sur ce que je pense de votre propension à tout amalgamer sans discernement. Je ne prends pas la France pour exemple ou référence dans une espèce de globalité floue, mais dans le fait précis qu’à un moment donné le scandale sort au grand jour, comme celui de la société de prothèses mammaires PIP, car la presse dispose encore d’une certaine liberté et que personne n’a été jeté en prison pour avoir mis l’affaire sur la place publique ce qui me permet de dire qu’ici, au moins, nous disposons de quelques garde-fous qui font cruellement défaut à votre Biélorussie, précisément ce que je veux mettre en évidence dans le cas de la contamination des sols de la région de Gomel. Ici, info et pouvoir sont deux choses distinctes, ce qui est loin d’être le cas à Minsk. Vous êtes pourtant au courant du sang contaminé, et complètement ignorant de ce qui se passe à Gomel, ça devrait pourtant vous mettre la puce à l’oreille sur ce qu’est l’information au Belarus, non ? Pourquoi cette absence selon vous ? Parce qu’il n’y aurait réellement rien à dire sur l’état des sols à Gomel et de ses conséquences ? Même mon fils de 5 ans me paraît moins naïf.
Toujours cette façon d’interpréter bille en tête sans discernement, d’englober dans le terme France, sa population, sa presse, son pouvoir politique alors que ce qui fait une démocratie c’est justement que toutes ces choses sont distinctes, les unes n’engageant pas les autres, et que vous vous acharnez à regarder avec une vision de pays autoritaire: celle où gouvernement, population, administration et médias ne doivent faire qu’un. En imaginant même pas qu’on puisse critiquer l’un et approuver l’autre. J’aime mon pays et détestait le pouvoir sortant. Il n’y a ni package, ni prix de gros. C’est justement cette subtilité de la vision qu’on a de sa société que permet la liberté d’expression. Pour vous si on s’attaque à l’un, Loukachenko, c’est qu’on s’attaque à l’autre, le peuple Biélo. Risible. Le pire ensuite est de vous baser sur vos conclusions erronées pour apporter une réponse qui ne l’est guère moins.

Au final, si les français n’ont rien dans la cervelle, n’oubliez jamais que vous faîtes parti du constat car il serait prétentieux de votre part de vous prendre pour une sorte d’exception. A force lire vos contradictions et votre illogisme, pardon, mais vous ne faîtes que participer à ce qu’on pense effectivement cela.

« Tu cesses de me gaver avec ton militantisme et faire ta propagande, alors que tu n’es jamais venu au Belarus … MERCI ». Cette dernière phrase pathétique de prétention pour conclure résume assez bien l’interlocuteur que vous êtes, de mauvaise foi, intolérant, prenant les gens de haut avec un tutoiement irrespectueux et qui émet des injonctions d’obtempérer pensant toujours qu’il est dans son fan club et qu'il suffit de hausser le ton pour gagner en crédibilité. Dans notre dialogue, vous êtes la cause, je ne suis que la conséquence. Je cesserai donc de vous gaver quand vous arrêterez de donner le bâton pour vous faire battre. Malheureusement pour vous, la tendance qui se dégage de ce veux pieu est qu’on va sans doute bientôt manger du foie gras winking smiley
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 06, 2012 03:54AM
zelmak

Tu as bien du temps à perdre et tu penses que je vais lire tous les jours ton scénario digne "des feux de l'amour"

J'ai bien d'autres choses à faire au Belarus que de perdre mon temps
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 06, 2012 07:43PM
> **levosgien1 écrivait:**
>
> zelmak
>
> Tu as bien du temps à perdre et tu penses que je
> vais lire tous les jours ton scénario digne "des
> feux de l'amour"

Pour les pauvres d'esprit, son élévation est effectivement toujours considéré comme une perte de temps. Je n'en attendais pas tant de vous, rassurez vous.
>
> J'ai bien d'autres choses à faire au Belarus que
> de perdre mon temps

J'ai bien compris. Comme par exemple suivre un bon petit endoctrinement devant la télé à suivre une jolie mascarade militaro-autocratique... Bigre, je m'en serais voulu de vous priver de ça.
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 08, 2012 02:27PM
d´accord avec Levosgien, si notre aprenti-auteur des "feux de l´amour" consacrait le 10eme de son energie negative a la "belle de Gorki", fait est qu´elle n´irait pas chercher ailleurs ces "feux de l´ amour" dont elle manque cruellement chez ellespinning smiley sticking its tongue out
pour revenir a nos moutons, je crois que le Belarus est plutôt bien placé si l´on considère le tremblement de terre qui attend la France l´an prochain, tremblement de terre que j´avais prédis depuis longtemps non pas par voyance, mais par clairvoyance et jugement objectif de la situation economique de la France, et si cela s´apelle pour certains "vomir" sur mon pays tant pis moi je reste les pieds sur terre et je juge les choses a long terme et je ne me precipite jamais comme certains ayant cru que le Belarus etait fini economiquement en oubliant ainsi le veritable precipice sous leurs propres pieds!hot smiley
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 09, 2012 06:42AM
> **nyxam écrivait:**
>
> d´accord avec Levosgien, si notre aprenti-auteur
> des "feux de l´amour" consacrait le 10eme de son
> energie negative a la "belle de Gorki", fait est
> qu´elle n´irait pas chercher ailleurs ces "feux
> de l´ amour" dont elle manque cruellement chez
> ellespinning smiley sticking its tongue out
> pour revenir a nos moutons, je crois que le
> Belarus est plutôt bien placé si l´on
> considère le tremblement de terre qui attend la
> France l´an prochain, tremblement de terre que
> j´avais prédis depuis longtemps non pas par
> voyance, mais par clairvoyance et jugement
> objectif de la situation economique de la France,
> et si cela s´apelle pour certains "vomir" sur mon
> pays tant pis moi je reste les pieds sur terre et
> je juge les choses a long terme et je ne me
> precipite jamais comme certains ayant cru que le
> Belarus etait fini economiquement en oubliant
> ainsi le veritable precipice sous leurs propres
> pieds!hot smiley

_________

Je ne sais pas comment, il est possible de passer des heures à écrire sur un pays que l'on aime pas ..?? cela reste un mystère pour moi. Sauf si le désoeuvrement d'une vie justifie cet échappatoire..!!

Maintenant si vous pouvez m'expliquer la différence entre celui qui passe 7/8/9 mois dans un pays et qui n'aurait pas la même vision que celui qui y réside à l'année.. C'est aussi un mystère pour moi .?

Par contre passer quelque temps en France me donne la vision de mon pays natal, ne pas voir ce qui s'y passe quand je suis en au Belarus me fait le plus grand bien.
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 09, 2012 10:33AM
Si "les feux de l'amour" ou les romans de la collection Harlequin ressemblait à ce qu'écrit Zelmak j'y plongerai volontier vu qu'il est toujours intéressant de comprendre comment fonctionne les êtres humains de l'intérieur. Malheureusement les feux de l'amour c'est zéro psychologie et une histoire en carton pâte dont on connait déjà la fin dès le troisième plan ou la troisième ligne. Tout est cousu de fil blanc rehaussé de lourds clichés. Tout ça me fait penser à ce que levosgien débite quand il perd sa lucidité et qu'il parle de la fierté ou de la propreté biélorussienne ou quand il nous fait une description apocalyptique de la France. C'est étrange comme à certains moments son cerveau semble se bloquer complet. On a alors la nette impression qu'il régresse jusqu'à un âge enfantin. L'âge où l'on joue à se faire peur avec des histoires à dormir debout et où la naïveté propre au jeune âge nous fait voir certaines choses bien bien plus belles qu'elles ne sont. Bref Levosgien aime à se raconter des histoires, à naviguer en plein conte. Il n'y a guère quand il est question d'argent, d'économie, de compte en banque, de voitures, de construction de bâtiment ou de femmes de l'est qui cherche à pigeonner un occidental qu'il recouvre brusquement toute sa lucidité.
Phénomène psychologique très étrange que j'appellerai bien la levosgiennite. Nixam a cet égard semble atteint d'une forme aïgue de levosgiennite.... A suivre
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 09, 2012 04:57PM
Le temps passé ici ,que ce soit 6mois ou 1 an ne doit pas être bien différent ,ce qui diffère c'est la façon de percevoir les choses et les gens ,moi je suis disons curieux et je regarde tout et tous ,je commence à tchatcher un peu russe ,c'est pas facile je l'avoue ,mais je persévère comme d'autres en français .
Ici tous les gens m'intéressent car ils sont différents suivant d'ou ils viennent car la région est différente entre Minsk,Brest ou Grodno ,entre la ville et la campagne ,tout est différent d'ou ma vision pas identique au vosgien ou à d'autres .
Je vais très souvent pêcher ,aux champignons et me promener dans les bois et je croise souvent des personnes sympas, d'autres sont de vrais ours et pour la vie elle même c'est la même chose ,je connais peu Minsk mais lorsque j'y suis je trouve que les gens sont plus courtois ,c'est sympa ,vers moi c'est plus brut de brut ,taillé dans le roc ,c'est moins ouvert ,à Vitebsk vers un ami c'est sympa ,j'aime bien ,ça rigole ,c'est tranquille .Et puis je vais un peu de partout tâter le terrain ,voir si il y a possibilité de sympathiser ,de discuter et ça me permet de voir les choses autrement et la façon dont j'en parle est autre bien sur ,mais ce qui est vraiment différent c'est la perception des gens ,personne ne perçoit comme un autre ,c'est pour cela qu'il y a sur ce forum des malentendus ,c'est pas grave faut pas envenimer ,c'est tout .
Re: La vie au Belarus aujourd'hui et l'avenir, impressions
July 10, 2012 05:53AM
Imaginons, mais ce n'est pas de la fiction

Un brave Français, qui rêve tout simplement de voyager, qui attiré par l'Euro 2012 se dit, mais l'Ukraine au travers des reportages semble être un pays sympa. L'Euro s'est bien déroulé.. La Russie semble connaître une embellie économique. De plus en plus de Russes viennent dans le sud de la France ou envahissent nos pistes à Courchevel. Pourquoi je n'irais pas visiter aussi le Belarus, après tout ce n'est pas plus loin que d'aller à Portugal depuis Paris. Depuis que l'autoroute qui fait Berlin Varsovie est ouverte, traverser la Pologne est presque du plaisir, pourquoi pas une virée dans ces pays de l'ex bloc de l'Est et remonter jusqu'à St Pétersbourg qui est une ville magnifique.
Idem pour celui qui est tombé sous le charme d'une créature Slave et qui se dit, j'irais bien passer 25 jours au Belarus, ou ailleurs.

Avec internet, tout est facile, quelques clics et je veux en savoir plus sur ces pays.

Et il fait comme moi, la première fois que j'ai souhaité venir au Belarus, je fouille des pages et des pages. Comme il est facile à trouver je tombe sur ce forum. Oh miracle il parle de tous les pays.

Et là c'est la déception, avec des Zelmak , Diana, Kokaz et j'en passe, voila que ma vision est totalement bouleversée, le KGB, la dictature, ( le goulag l'invention du siècle au Belarus, signée Kokaz ..??), un pays sinistré par Tchernobyl, des médecins en prison, les écrivains en prison, si tu lèves un petit doigt, hop tu vas en taule. Puis il y a les gens qui crachent par terre, totalement alcoolisés. Pas sympas dans les magasins, des ours, pas de dialogues, une architecture déplorable, des routes pourries.. etc etc

Les Français qui vivent au Belarus, sont des déjantés, des fous, des guignols, des idolâtres du bisounours, qui viennent bouffer leurs retraites pour avoir un meilleur pouvoir d'achat et j'en passe..

Désolé, mais le Belarus dans la vie de tous les jours ce n'est pas la caricature permanente de quelques trublions d'écervelés, qui n'étant jamais venus au Belarus, ont la cervelle encaustiquée, tentent de se faire "mousser" en usant de stupidités et de propos nés d'imaginations fertiles, sans consistances, en tous les cas, parfois bien éloignées des réalités du quotidien

Si certains n'aiment pas le Belarus, restez chez vous. Le Belarus n'a pas besoin de vous, mais taisez vous, si vous ne connaissez pas, ce qui n'est pas une tare, mais de l'élégance intellectuelle.
Sorry, only registered users may post in this forum.

Click here to login