Welcome! Log In Create A New Profile

Advanced

Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko

Posted by Kokaz 
Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 02, 2012 01:14PM
Je sais que ça va faire grincer nombre de dents mais après avoir lu « Biélorussie, mécanique d’une dictature » je ne résiste pas à l’envie de donner ici les têtes de chapitre qui en quelques phrases souvent drôles donnent le b.a.ba de ce que doit faire tout apprenti dictateur afin de bâtir, en quelques mois, une « dictature durable ». Katia Samoutsevitch, l’activiste russe récemment libérée des Pussy Riot disait dans une interview à l’Express "Mon pays ressemble de plus en plus à la Biélorussie". Si au sud on a eu un printemps arabe, chancelant aujourd’hui dans certains pays, à l’est on semble rentrer dans « l’hiver russe ».

La chute d’une démocratie chancelante


Utiliser les institutions démocratiques pour instaurer sa dictature

Passer pour un provincial inexpérimenté afin d’obtenir des alliés dans la conquête de l’état

Critiquer à la fois les anciens dirigeants et leurs opposants

Montrer sitôt après son élection qui est le maître

Se faire la main en réprimant les premières manifestations d’ouvriers

Centraliser l’Etat en abolissant les élections des pouvoirs locaux

Censurer les critiques dès leurs premières apparitions dans la presse

Référendums, coups de force et antiparlementarisme


Dénigrer le Parlement et présenter les députés comme des incapables

Organiser des référendums pour s’ériger en représentant du peuple

Trouver une bonne occasion pour dissoudre le Parlement

Ne pas s’embarrasser des règles constitutionnelles tout en faisant mine de les respecter

Garder un Parlement pour le décorum en supprimant l’indépendance du pouvoir législatif

Diviser le Parlement en deux chambres et empêcher l’opposition d’y accéder

Empêcher également les députés choisis par le pouvoir d’utiliser l’institution parlementaire pour réaliser quoi que ce soit


Violations des droits de l’homme


Ne pas s’interdire de porter atteinte aux droits de l’homme

Se demander ce qu’on pourra interdire quand tout sera interdit

Utiliser la répression des manifestations comme moyen d’intimidation des opposants

Cibler quelques passages à tabac contre les meneurs les plus rebelles

Orchestrer régulièrement des procès politiques contre des dignitaires du régime afin de marquer les esprits et de faire des exemples

Éviter la torture, même si des mauvais traitements en prison son inévitables…

Recourir, le cas échéant, à des liquidations physiques des personnes gênantes pour le régime

Bien sûr ne pas abolir la peine de mort

Média et société civile sous contrôle


Prendre rapidement le contrôle des grands médias audiovisuels d’Etat en purgeant les rédactions

Corollaire : ne pas permettre l’apparition des médias audiovisuels privés utilisables par des opposants

Utiliser la télévision d’Etat pour sa propagande personnelle et ne pas finasser en autorisant l’opposition à avoir accès aux émissions

S’amuser à coups de procédures administratives à faire mourir à petit feu, et au cas par cas, les titres de la presse écrite, que peu de gens lisent au demeurant

Montrer néanmoins son irritation contre les journalistes critiques, en multipliant les amendes pour diffamation afin qu’ils arrêtent quand même d’écrire

Interdire les sites internet diffusant des informations critiques

Ne pas laisser se développer un monde associatif sans contrôle politique

Traiter les ONG de défense des droits de l’homme comme des partis politiques d'opposition

Traiter toutes les associations du pays comme des ONG de défense des droits de l’homme

Traiter tout syndicat non gouvernemental comme toutes les associations du pays

Ne pas oublier de s’occuper de tout et de tous


Productivisme d’état et arbitraire présidentiel


Être inattaquable sur sa politique économique, en professant la thèse du socialisme dans le marché et du marché dans le socialisme

Baptiser l’absence de réforme de « modèle économique socialement orienté »

Soutenir la production des grands combinats industriels en les maintenant dans l’orbite de l’Etat

S’assurer de l’allégeance des grands directeurs d’usines et multiplier les pressions administratives contre ceux tentés de devenir des « oligarques » indépendants

Privatiser toutes activités lucratives et décréter sur celles-ci le monopole de la présidence afin de remplir les caisses personnelles des responsables de l’Etat

Officialiser l’arbitraire, le racket et la corruption d’Etat comme éléments intrinsèque du modèle économique national

L’introuvable « état social »


Prendre à Hitler ce qu’on n’aurait pas inventé soi-même comme discours social

Devenir le premier exploiteur de la République

Rétablir la dictature du travail

Inventer les parasites pour éviter de gérer la question du chômage politique

Tchernobyl et la santé publique


Utiliser le facteur de Tchernobyl et la question nucléaire à son avantage pour renforcer le régime autoritaire

Menacer tout opposant au régime et fonctionnaire que l’on juge incompétent d’une relégation ou d’une nomination dans les zones contaminées par la radiation

Ne pas permettre que l’aide humanitaire internationale soit l’occasion d’une pénétration des idées occidentales (à l’exception de celle du lobby nucléaire)

Nier la gravité de la situation sanitaire pour la majeure partie de la population en utilisant la prose fournie par le lobby nucléaire international et notamment français.

Emprisonner comme des détenus de droit commun les scientifiques qui contestent l’expertise du pouvoir et sa politique pour résorber les conséquences de Tchernobyl


L’art de la crise diplomatique


Ne manquer aucune occasion de créer un scandale international

Présenter tout crise diplomatique à sa population comme une résistance face aux ennemis extérieurs, en jouant sur la fibre patriotique

Faire simple : multiplier les discours contre les pays occidentaux en général et les Etats Unis en particulier

Multiplier les rencontres avec les dirigeants de ce grand pays voisin oriental et ami qu’est la Russie

Ne manquer aucune occasion de faire l’éloge de l’amitié éternelle entre les peuple slaves

Faire quelques concessions stratégiques dans le domaine militaire

Demander des compensations économiques, notamment en matière de prix préférentiels sur les hydrocarbures

Ne céder sur aucun dossier économique gênant les intérêts particuliers des clans présidentiels

Regretter publiquement le report de toutes décisions importantes, et en faire porter la responsabilité à son grand voisin, néanmoins allié


Nationalisme, populisme et idéologie d’état


Créer « une Biélorussie en Biélorussie »

Ne pas donner l’impression aux intellectuels que le pouvoir présidentiel les oublie

Valoriser le sport et les beautés locales

Faire croire à l’existence d’un modèle spécifiquement biélorussien de développement

Ne pas oublier de faire éditer des timbres à son effigie


La culture en régime autoritaire


Ne pas donner l’impression aux artistes que le pouvoir présidentiel les oublie

Opposer culture apolitique de l’Etat autoritaire à la culture politique et subversive de l’opposition

Folkloriser, ethniciser, régionaliser !
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 02, 2012 06:16PM
> **Kokaz écrivait:**
>
> Je sais que ça va faire grincer nombre de dents
> mais après avoir lu « Biélorussie, mécanique
> d’une dictature » je ne résiste pas à
> l’envie de donner ici les têtes de chapitre qui
> en quelques phrases souvent drôles donnent le
> b.a.ba de ce que doit faire tout apprenti
> dictateur afin de bâtir, en quelques mois, une
> « dictature durable ». Katia Samoutsevitch,
> l’activiste russe récemment libérée des Pussy
> Riot disait dans une interview à l’Express "Mon
> pays ressemble de plus en plus à la
> Biélorussie". Si au sud on a eu un printemps
> arabe, chancelant aujourd’hui dans certains
> pays, à l’est on semble rentrer dans «
> l’hiver russe ».
>
> La chute d’une démocratie chancelante
>
>
> Utiliser les institutions démocratiques pour
> instaurer sa dictature
>
> Passer pour un provincial inexpérimenté afin
> d’obtenir des alliés dans la conquête de
> l’état
>
> Critiquer à la fois les anciens dirigeants et
> leurs opposants
>
> Montrer sitôt après son élection qui est le
> maître
>
> Se faire la main en réprimant les premières
> manifestations d’ouvriers
>
> Centraliser l’Etat en abolissant les élections
> des pouvoirs locaux
>
> Censurer les critiques dès leurs premières
> apparitions dans la presse
>
> Référendums, coups de force et
> antiparlementarisme
>
>
> Dénigrer le Parlement et présenter les députés
> comme des incapables
>
> Organiser des référendums pour s’ériger en
> représentant du peuple
>
> Trouver une bonne occasion pour dissoudre le
> Parlement
>
> Ne pas s’embarrasser des règles
> constitutionnelles tout en faisant mine de les
> respecter
>
> Garder un Parlement pour le décorum en supprimant
> l’indépendance du pouvoir législatif
>
> Diviser le Parlement en deux chambres et empêcher
> l’opposition d’y accéder
>
> Empêcher également les députés choisis par le
> pouvoir d’utiliser l’institution parlementaire
> pour réaliser quoi que ce soit
>
>
> Violations des droits de l’homme
>
>
> Ne pas s’interdire de porter atteinte aux droits
> de l’homme
>
> Se demander ce qu’on pourra interdire quand tout
> sera interdit
>
> Utiliser la répression des manifestations comme
> moyen d’intimidation des opposants
>
> Cibler quelques passages à tabac contre les
> meneurs les plus rebelles
>
> Orchestrer régulièrement des procès politiques
> contre des dignitaires du régime afin de marquer
> les esprits et de faire des exemples
>
> Éviter la torture, même si des mauvais
> traitements en prison son inévitables…
>
> Recourir, le cas échéant, à des liquidations
> physiques des personnes gênantes pour le régime
>
> Bien sûr ne pas abolir la peine de mort
>
> Média et société civile sous contrôle
>
>
> Prendre rapidement le contrôle des grands médias
> audiovisuels d’Etat en purgeant les rédactions
>
> Corollaire : ne pas permettre l’apparition des
> médias audiovisuels privés utilisables par des
> opposants
>
> Utiliser la télévision d’Etat pour sa
> propagande personnelle et ne pas finasser en
> autorisant l’opposition à avoir accès aux
> émissions
>
> S’amuser à coups de procédures administratives
> à faire mourir à petit feu, et au cas par cas,
> les titres de la presse écrite, que peu de gens
> lisent au demeurant
>
> Montrer néanmoins son irritation contre les
> journalistes critiques, en multipliant les amendes
> pour diffamation afin qu’ils arrêtent quand
> même d’écrire
>
> Interdire les sites internet diffusant des
> informations critiques
>
> Ne pas laisser se développer un monde associatif
> sans contrôle politique
>
> Traiter les ONG de défense des droits de
> l’homme comme des partis politiques
> d'opposition
>
> Traiter toutes les associations du pays comme des
> ONG de défense des droits de l’homme
>
> Traiter tout syndicat non gouvernemental comme
> toutes les associations du pays
>
> Ne pas oublier de s’occuper de tout et de tous
>
>
> Productivisme d’état et arbitraire
> présidentiel
>
>
> Être inattaquable sur sa politique économique,
> en professant la thèse du socialisme dans le
> marché et du marché dans le socialisme
>
> Baptiser l’absence de réforme de « modèle
> économique socialement orienté »
>
> Soutenir la production des grands combinats
> industriels en les maintenant dans l’orbite de
> l’Etat
>
> S’assurer de l’allégeance des grands
> directeurs d’usines et multiplier les pressions
> administratives contre ceux tentés de devenir des
> « oligarques » indépendants
>
> Privatiser toutes activités lucratives et
> décréter sur celles-ci le monopole de la
> présidence afin de remplir les caisses
> personnelles des responsables de l’Etat
>
> Officialiser l’arbitraire, le racket et la
> corruption d’Etat comme éléments intrinsèque
> du modèle économique national
>
> L’introuvable « état social »
>
>
> Prendre à Hitler ce qu’on n’aurait pas
> inventé soi-même comme discours social
>
> Devenir le premier exploiteur de la République
>
> Rétablir la dictature du travail
>
> Inventer les parasites pour éviter de gérer la
> question du chômage politique
>
> Tchernobyl et la santé publique
>
>
> Utiliser le facteur de Tchernobyl et la question
> nucléaire à son avantage pour renforcer le
> régime autoritaire
>
> Menacer tout opposant au régime et fonctionnaire
> que l’on juge incompétent d’une relégation
> ou d’une nomination dans les zones contaminées
> par la radiation
>
> Ne pas permettre que l’aide humanitaire
> internationale soit l’occasion d’une
> pénétration des idées occidentales (à
> l’exception de celle du lobby nucléaire)
>
> Nier la gravité de la situation sanitaire pour la
> majeure partie de la population en utilisant la
> prose fournie par le lobby nucléaire
> international et notamment français.
>
> Emprisonner comme des détenus de droit commun les
> scientifiques qui contestent l’expertise du
> pouvoir et sa politique pour résorber les
> conséquences de Tchernobyl
>
>
> L’art de la crise diplomatique
>
>
> Ne manquer aucune occasion de créer un scandale
> international
>
> Présenter tout crise diplomatique à sa
> population comme une résistance face aux ennemis
> extérieurs, en jouant sur la fibre patriotique
>
> Faire simple : multiplier les discours contre les
> pays occidentaux en général et les Etats Unis en
> particulier
>
> Multiplier les rencontres avec les dirigeants de
> ce grand pays voisin oriental et ami qu’est la
> Russie
>
> Ne manquer aucune occasion de faire l’éloge de
> l’amitié éternelle entre les peuple slaves
>
> Faire quelques concessions stratégiques dans le
> domaine militaire
>
> Demander des compensations économiques, notamment
> en matière de prix préférentiels sur les
> hydrocarbures
>
> Ne céder sur aucun dossier économique gênant
> les intérêts particuliers des clans
> présidentiels
>
> Regretter publiquement le report de toutes
> décisions importantes, et en faire porter la
> responsabilité à son grand voisin, néanmoins
> allié
>
>
> Nationalisme, populisme et idéologie d’état
>
>
> Créer « une Biélorussie en Biélorussie »
>
> Ne pas donner l’impression aux intellectuels que
> le pouvoir présidentiel les oublie
>
> Valoriser le sport et les beautés locales
>
> Faire croire à l’existence d’un modèle
> spécifiquement biélorussien de développement
>
> Ne pas oublier de faire éditer des timbres à son
> effigie
>
>
> La culture en régime autoritaire
>
>
> Ne pas donner l’impression aux artistes que le
> pouvoir présidentiel les oublie
>
> Opposer culture apolitique de l’Etat autoritaire
> à la culture politique et subversive de
> l’opposition
>
> Folkloriser, ethniciser, régionaliser !


______________

Tu n'as rien trouvé sur la méthode pour devenir une assistée sociale pendant des années et vivre aux crochets de ceux qui travaillent
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 02, 2012 08:45PM
Vos lectures,on s'en tape...N'obligez pas les gens à partager vos opinions anti-Bélarus primaires et allez vous faire m.......

Vous recommencez,vous récidivez en somme dans vos habitudes inqualifiables.

Tout va bien sur ce forum,pourquoi toujours foutre le bordel?????
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 02, 2012 09:11PM
On dirait une gaudriole d écrivain en mal d idées...
"les dix commendements du dictateur" ou
"la dictature pour les nuls".....
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 02, 2012 10:41PM
> **Mifratione écrivait:**
>
> Vos lectures,on s'en tape...N'obligez pas les gens à partager vos opinions anti-Bélarus primaires
> et allez vous faire m.......

Ah j'oubliais qu'ici quand on entendait le mot culture on sortait son revolver mais c'est pas une raison pour devenir vulgaire. Est ce que le suis moi? Je ne fais que parler d'un livre qui parle de la Biélorussie donc ça devrait vous intéresser non?
De plus dire qu'un pays (en l'occurrence la Biélorussie) est une dictature ce n'est pas une opinion mais une réalité.
Libre à vous de nier la réalité ou de l'accepter mais faites attention à force de vivre dans l'illusion et les mirages on finit par se casser la gueule.

> Vous recommencez,vous récidivez en somme dans vos habitudes inqualifiables.

> Tout va bien sur ce forum,pourquoi toujours foutre le bordel?????

Nous sommes sur un forum de discussion pas dans une chapelle à la gloire de Loukashenko.
Donc discutons!
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 03, 2012 06:27AM
T'as rien de mieux à nous faire lire ? c'est du fait exprès ou t'es normale, à force tu nous fait vraiment chier avec tes posts toujours aussi négatifs sur ce pays ,tu n'a pas autre chose à nous proposer que tes propos révisionniste .
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 03, 2012 12:08PM
> **vanvan51 écrivait:**
>
> T'as rien de mieux à nous faire lire ? c'est du fait exprès ou t'es normale, à force tu nous
> fait vraiment chier avec tes posts toujours aussi négatifs sur ce pays ,tu n'a pas autre chose à
> nous proposer que tes propos révisionniste .

C'est du révisionisme de dire que la Corée du nord est une dictature et la Suède une démocratie? Quand je suis allée en Azerbaïdjan qui est un beau pays habités de gens très sympathiques il ne m'a pas fallu deux jours pour me rendre compte que le président de ce pays était un autocrate et que l' Azerbaïdjan était tout sauf une démocratie. Pourtant j'ai une "love affair" avec un azéri qui est d'accord avec moi. Son président est un dictateur. Une fois ces choses dites on peut passer à autre chose ou essayer de changer les choses. Restons calme! eye rolling smiley
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukachenko
December 03, 2012 12:42PM
> **vavan51 écrivait:**
>
> T'as rien de mieux à nous faire lire ? c'est du
> fait exprès ou t'es normale, à force tu nous
> fait vraiment chier avec tes posts toujours aussi
> négatifs sur ce pays ,tu n'a pas autre chose à
> nous proposer que tes propos révisionniste .

Une femme qui s'emmerde est une femme capable de tout.En France,elles sont nombreuses,assistées,prêtes à tout(!!!)et,elles mangent bio...

Mais,bien sùr,d'autres s'en sortent mieux;baraques,voitures,job,coquettes,fut fut,mais rares,vraiment rares.Le déchet qui nous provoque,là est tout fait à l'opposée....assistée,mange bio,des habitudes sexuelles douteuses:et donneuse de leçon.Et l'on s'étonne que des gars ordinaires lorgne,t à l'est .........Je propose qu'on fasse une quête,mais qu'en-suite elle jure de nous foutre la paix.
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 03, 2012 02:05PM
pour le coup je ne trouve pas ca si pertinent comme analyse. En fait la plupart des commentaires peuvent s'appliquer a de très nombreux pays et de plus il ne faudrait pas non plus tomber dans l'excès inverse et critiquer ce qui relève du pur et simple fait d'un état et a mon avis ca ne caractérise pas spécialement la Biélorussie.

La seule critique que je pourrais faire mais elle est de taille contre la Biélorussie et contre son régime c'est que tout est faux , tout est bidon et hypocrite, comme en Ukraine d'ailleurs.C'est du kitsch, du décor d'opérette et que la seule réalité derrière est extrêmement sordide.

avoir une 'démocratie' au Belarusse comme celle qui a eu lieu sous la révolution orange en Ukraine n'arrangerait en rien la situation et en fait ne changerait strictement rien. D'ailleurs demain il peut y avoir la révolution 'indigo' ou 'rose fushia' au Belarus et Ianoukovitch devenir un pire dictateur que Loukachenko ( et ca en prend le chemin ) que ca ne changera rien pour les deux pays. Tout le problème est venu de la chute du communisme et de la destruction de l'URSS.
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 03, 2012 06:10PM
> **vanvan51 écrivait:**
>
> T'as rien de mieux à nous faire lire ? c'est du
> fait exprès ou t'es normale, à force tu nous
> fait vraiment chier avec tes posts toujours aussi
> négatifs sur ce pays ,tu n'a pas autre chose à
> nous proposer que tes propos révisionniste .

Je te serais reconnaissant de bien vouloir ne pas parler à mon/notre nom vanvan car les analyses et récit de Kokaz m'intéressent et doivent en intéresser d'autres.

Mercismiling smiley
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 03, 2012 07:54PM
Kokaz : merci de réveiller ce forum ; quel régal de lire les commentaires de certains grincheux et autres retraitrés frustrés qui se croient des priviligiées au pays de la dernière dictature d'Europe... !
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukachenko
December 03, 2012 08:37PM
> **Mifratione écrivait:**
>
> Une femme qui s'emmerde est une femme capable de tout.En France,elles sont
> nombreuses,assistées,prêtes à tout(!!!)et,elles mangent bio...
>
> Mais,bien sùr,d'autres s'en sortent mieux;baraques,voitures,job,coquettes,fut fut,mais
> rares,vraiment rares.Le déchet qui nous provoque,là est tout fait à
> l'opposée....assistée,mange bio,des habitudes sexuelles douteuses:et donneuse de leçon.Et l'on
> s'étonne que des gars ordinaires lorgne,t à l'est .........Je propose qu'on fasse une
> quête,mais qu'en-suite elle jure de nous foutre la paix.

J'aime votre vision de la réussite, baraque, voiture... coquettes c'est quoi? le nouveau nom pour la golden card?
Et fut-fut, une nouvelle marque de jean?
Ce qui veut dire que si on est élégante on a forcément une voiture et si on est intelligente on a évidemment une maison. Par contre manger bio est signe de dégénérescence profonde et d'ASSISTANAT, le gros mot made in sarkozy qui fait fureur en ce début de 21ème siècle. Tout ça est très gentil pour ma mère mon père ou ma soeur qui mangent tous bio. Je vais leur dire à l'occasion qu'ils sont des déchets assistés.

Désolé de vous dire que je connais des tas de femmes belles, intelligentes et au chômage. N'est ce pas étonnant?
Heu et c'est quoi mes habitudes sexuelles douteuses au fait? Je ne comprends pas bien.
Et puis gardez votre aumône je n'en ai nul besoin. Je pense qu'à une autre époque vous n'auriez sûrement pas été le dernier à brûler des sorcières ou à lyncher des femmes trop libres.
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 03, 2012 08:55PM
> **louphi6 écrivait:**
>
> Je te serais reconnaissant de bien vouloir ne pas parler à mon/notre nom vanvan car les analyses et
> récit de Kokaz m'intéressent et doivent en intéresser d'autres.
>
> Mercismiling smiley

Merci! ça intéresse d'autres qui se comptent sur les doigts d'une main et encore une main qui est passé dans une scie électrique. Heureusement ce n'est pas le nombre qui compte mais la qualité.
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 07, 2012 12:21PM
Le système Belarus dictatorial n'est pas ressenti de la sorte par toute la population même si en effet il est dictatorial. Des personnes y vivent et s'expriment sans en recevoir des réponses, ou une amélioration de dialogue. Mais au quotidien je défie toute personne de le ressentir en séjournant au Belarus comme une oppression. Et Mirtadelle en vous invitant à penser à l'ex URSS, à ce modèle qui à ses défauts et ses qualités mais qui n'a pas été forcément appliqué par tous de manière honnête, ne nous permet pas de juger si le modèle est bon ou néfaste. Pensez vous que notre modèle économique soit meilleur, ne pensez vous pas au contraire que s'il n'y avait pas eu d'exactions, de terreur, simplement en appliquant le modèle communiste à la lettre, sans violences sans prises d'interêts par certains, nous aurions pu avoir une meilleure idée de ce système. Pourquoi les parents de nos femmes ou maris de cet ex bloc regrettent ils l'équité le partage etc... qui régnait à cette époque malgré les mauvais intêrets et la terreur que certains pouvaient exercer. C'est pourquoi je pense que l'ouverture à l'ouest a été trop brutale que ces peuples sont toujours dans l'utilisation des 2 systèmes par certains au dépriment des rêgles qui les régissent donnent à la population une image qui forge des comportements et une économie à forts et tous points extrêmes. Mais pour celui qui a cette notion de partage qui vit dans ces pays malgré les difficultés il regrette le temps où le système était plus égalitaire, les tyrans, l'oppression ajoutée à cette idée soudaine que la liberté de l'Ouest était sans concession alors que des rêgles régissent la liberté font que ces pays en sont là. C'est pour cette raison que nos discussions seront sans fin, car les 2 systèmes mal utilisés ne nous permettent pas de juger. Et que nous soyons occidentaux ou de cet ex bloc nous ne sommes pas moins des hommes et des femmes ayant un besoin d'équité, de reconnaissance de nos valeurs, savoirs, labeurs. L'ouverture à l'Ouest a été trop brutale, et des groupes se sont empressés, des individus se sont engoufrés des 2 côtés dans ce qui était malsain, malvenu, ne correspondant pas aux rêgles de leur et de nôtre économie, et la population y vit, et nous qui aimons cette population aussi nous ressentons
cela à travers eux, et aussi à travers nous, nos travers, pour moi il n'est pas possible de porter un jugement.
et dans n
Re: Mécanique d'une dictature ou le modèle Loukashenko
December 07, 2012 02:07PM
> je défie toute personne de le ressentir en
> séjournant au Belarus comme une oppression.

c'est justement ce qui caractérise un système dictatorial.C'est qu'une personne extérieure ne le voit pas.

> Mirtadelle en vous invitant à penser à l'ex
> URSS, à ce modèle qui à ses défauts et ses

pourquoi moi?
Sorry, only registered users may post in this forum.

Click here to login