Welcome! Log In Create A New Profile

Advanced

Femme d'Ukraine = bonne femme?

Posted by drissard 
AnnouncementsLast Post
AnnouncementDemenager en russie02/12/2020 10:31AM
Femme d'Ukraine = bonne femme?
December 01, 2019 09:45PM
Bonjour,

Il s'agit d'un message sérieux alors les moralisateurs allez voir ailleurs,

Je me tâte à payer une agence matrimoniale qui propose la rencontre de femme Ukrainienne. L'agence à l'air sérieuse.
Pour ceux qui ont passé le pas, pouvez vous me dire si la femme Ukrainienne fait une bonne femme une fois importé en France,
Je cherche une femme, qui veut faire des bébés, s'occuper de son mari, prendre soin d'elle et pour qui la famille est quelque chose d'important. En résumé, tout l'inverse d'une Française féministe, anti mâle blanc pour qui l'homme est un porte monnaie qu'on jette une fois qu'elle en a marre et qui passe au suivant.

Merci de vos réponses sérieuse, je m’apprête à passer le bas début 2020, j'aimerais avoir vos avis,

Cordialement,
Re: Femme d'Ukraine = bonne femme?
January 28, 2020 01:12PM
Salut,

En préambule à ma réponse, il faut préciser que chaque personne est différente et que mon avis ne pourra être qu'une généralisation et basé sur des exemples personnels. Cependant, il y a tout de même des tendances générales quand à la mentalité et l'attitude des femmes de cultures russophones en général.

Ce qu'il faut avoir en tête avant d'envisager une relation avec une personne d'une autre culture, c'est que les slaves viennent d'un monde et d'une culture très différent et que c'est à la fois une richesse et une difficulté pour réussir sa vie de couple. C'est à double tranchant. Si chacun ne fait pas une effort de compréhension et adaptation à la culture de l'autre, la relation volera en éclat à tous les coups. Je suis moi même marié à une femme ukrainienne donc je sais de quoi je parle.
Les ukrainiens comme les russes dont ils sont effectivement très proches, ont une approche de la vie, des aspects du quotidien, des relations humaines très différents des français. Cela serait trop long de tout expliquer mais voici quelques points importants qui pourront t'éclairer:

-Quand une femme ukrainienne veut venir vivre en occident, c'est pour aspirer à une meilleure vie que dans son pays. La vie chez elle est plus précaire que chez nous mais ce n'est pas non plus le tiers monde et ils ne meurent pas de faim. Venir en Europe ou en occident n'est pas une question de survie comme un africain ou un syrien. En venant en France, elle va devoir quitter son pays, sa famille, ses amis, son environnement, apprendre une nouvelle langue et s'adapter à une nouvelle société, ce qui demande un gros effort sur soit. De ce fait, il est vrai que les femmes ukrainiennes ne viennent pas en France pour avoir un niveau de vie médiocre et se tracasser avec les soucis du quotidien comme en Ukraine, elles aspirent donc à un niveau de vie au minimum aisé et espèrent donc un mari avec un bon niveau de revenu afin de profiter de la vie, partir en vacances, sortir, acheter des beaux vêtements et ne pas à avoir se serrer la ceinture pour les choses basiques.

-Les pays de l'Ex URSS n'ont accédé à la société de consommation depuis 1991. Du coup, ces sociétés ont un temps de retard sur nous et ils sont encore fascinés par cela et les femmes en particulier pensent qu'acheter des biens de consommations à la mode est source de bonheur. Un peu comme un enfant qui découvre un nouveau jouet en somme... Elles ne comprennent même pas qu'on puisse critiquer cela. En venant ici, elles sont convaincues de vivre au cœur de ce système de consommation occidentale qui les font rêver.

-Chez les Russes et les ukrainiennes, il y a encore cette idée très forte que l'homme est un pourvoyeur de ressource pour la famille et que son rôle est d'aller chercher de l'argent dans le monde extérieur. D'ailleurs, les hommes des pays de l'est travaillent en général énormément et cumulent souvent plusieurs activités et être fatigué est mal perçu de la part des femmes. Le point le plus difficilement compréhensible pour nous français c'est que la capacité financière d'un homme est perçu par la femme comme une qualité humaine, au même titre que les gentillesse, l'humour, etc... Elles ne font pas la distinction entre le côté humain et le pécunier. Un homme pauvre ne peut pas être un homme bien car cela veut dire qu'il est faible, bête ou fainéant, donc inapte à faire vivre sa famille.
De nos jour, la majorité des femmes ukrainiennes travaillent, d'ailleurs elles font souvent de belles études mais leurs revenus n'est qu'un complément et l'essentiel des charges du ménages incombent à l'homme. Inutile de préciser que c'est l'homme qui paye toutes les sorties. Ne pas payer payer la totalité de la note au restaurant est vue par la femme comme une grossièreté et un manque de savoir vivre.
La culture du cadeau est très forte également car quand un homme peut payer un cadeau cher à sa femme (comme un bijou), cela est symbolique de la quantité de ressource qu'il peut lui ramener, ce qui chez la femme a une connotation très positive.

-Nous français avons appris les vertus de l'épargne depuis notre enfance. Chez les russes et ukrainiens ce n'est pas du tout le cas. Ils dépensent en général tout ce qu'ils ont dans leur poche et vont au limite de leur pouvoir d'achat. En Ukraine, ou le salaire moyen est de 350 euros par mois, environ, il est surprenant de voir les vêtements de marque ou les IPhone dernier cris que possèdent les gens même modestes. Quand elles sont ici, elles veulent des produits de luxe à des prix astronomiques.Le mode de gestion de l'argent au quotidien est problématique et est source de nombreux conflits dans les couples mixtes franco-slaves. La notion de "cher" n'a pas du tout la même définition chez eux.

-La femme ukrainienne aspire cependant encore a se marier, fonder une famille stable, même si il est rare qu'elle veuille plus de 1 ou 2 enfants.
Hélas, l'inéluctable occidentalisation et l'avancée de la société de consommation moderne est en train de détruire la culture traditionnelle slave et les bonnes valeurs qui faisaient leur charme et leur vertu. Les femmes ukrainiennes qui sont en age de procréer ont désormais toute était élevés à l'ère post-soviétique et ont été biberonés à la société marchande.
Certes, ils restent encore de bonnes valeurs, comme l'attention portés au mari au quotidien (faire à manger, s'occuper de la maison), l'éducation, la courtoisie un peu à l'ancienne mais dans 1 ou 2 générations cela aura disparu et il n'y aura plus aucune différence notable avec une française.Nous sommes dans une période transition.

Pour résumer, tout dépend de la personne, mais il ne faut rien idéaliser et avoir conscience que ce sont des gens qui ont une approche des choses très différentes.
Sorry, only registered users may post in this forum.

Click here to login